LUNDI 3 MAI ENCORE CE GEORGES...

Tombez la chemise. Suite du gaz-marathon pour la direction anderlechtoise : l'Hôtel de ville local est aux petits oignons, le bourgmestre a mixé cocktails et zakouskis pour ses vedettes, avec autographes dans le registre communal. Euphorique, le maïeur tacle le front des francophones : " Nous, on n'attendra pas 25 ans pour le prochain titre... " Carte jaune pour provocation gratuite. Moins plaisant, une pétition de quartier réclame un autre site pour le futur stade. Jelle Van Damme s'en fiche, ses hameçons lancés outre Manche commencent à mordre, West Bromwich, Fulham et Stoke préparent la malle : " J'ai déjà pris ma décision. " Mais encore ?
...

Tombez la chemise. Suite du gaz-marathon pour la direction anderlechtoise : l'Hôtel de ville local est aux petits oignons, le bourgmestre a mixé cocktails et zakouskis pour ses vedettes, avec autographes dans le registre communal. Euphorique, le maïeur tacle le front des francophones : " Nous, on n'attendra pas 25 ans pour le prochain titre... " Carte jaune pour provocation gratuite. Moins plaisant, une pétition de quartier réclame un autre site pour le futur stade. Jelle Van Damme s'en fiche, ses hameçons lancés outre Manche commencent à mordre, West Bromwich, Fulham et Stoke préparent la malle : " J'ai déjà pris ma décision. " Mais encore ? Georges, ça marche toujours. Leekens range son cumul et accepte, oui, oui, un contrat sans clause : les Diables Rouges ont leur coach pour deux ans - voire quatre si affinités. " C'est le c£ur qui a parlé ", explique Giorgio l'amoroso, seul coach avec Guy Thys à rempiler avenue Houba. Pour 450.000 euros annuels, Leekens se glisse entre les factures Vandereycken et Advocaat. Jackpot : en temporisant une semaine, Long Couteau s'est fait désirer juste ce qu'il faut. Mais le boy-scout, ses farces et ses clins d'£il s'imposeront-ils chez les starlettes - allô Enzo ? Vive la débauche. Malgré dix membres absents, le comité exécutif a voté : au panier les promesses de non-débauchage - quoiqu'avec des nains type Courtrai, ça ne compte sûrement pas. Leekens peut toujours activer sa clause de départ à l'étranger : les Diables dans la Belgique BHV, c'est un peu l'extraterritorial... Pour le contrat de cinq ans signé à Lokeren, la fédé traduit la version russe servie pour Advocaat : " Cette affaire ne nous concerne pas. " Tiens, l'épisode Advocaat aurait eu du bon ? Justement, Dickie : l'Union belge refuse sa proposition à l'amiable et il prépare un recours en justice. Rien n'est décidément trop beau. Un troisième pied svp. Petite taille, mais grand appétit : Mbark Boussoufa chausse son troisième Soulier d'Ebène sous le pif de ses quatre concurrents bodybuildés, Lukaku, Kouemaha, Sidibe et Kouyate. Romelu est reparti rêveur : c'est l'an passé que son idole Drogba était passé dire bonjour. Arbitre, ton univers impitoyable. MPH s'est calmé, mais pas Louwagie : La Gantoise récuse Tim Pots, prié d'aller siffler ailleurs. Sifflet coupé pour Stéphane Breda, qui stoppe à 40 ans : on regrettera ses cartons, 478 jaunes et 47 rouges en 107 matches de D1 ! Mais pour une toute bonne raison : " J'ai toujours voulu protéger les joueurs. " Et de se décharger d'un lourd secret : " J'ai toujours supporté... Beveren. " Paul Allaerts prépare ses adieux : il dirigera la finale de la Coupe - inutile de le récuser, Meester Paul part ensuite à la retraite. Claude Bourdouxhe se remet d'une petite intervention au c£ur : c'était donc ça, ce léger excès pondéral. Miroir, qui est le plus beau ? Ces jours-ci, Roger Vanden Stock ne lâche pas sa banane : avec Charles Picqué, ils se disputent le ruban du futur complexe de Neerpede, prévu pour 2011 et la modique somme de 16 millions. Casque(tte) mauve, Philippe Collin sirote tranquille : " On y a pensé avant le Standard et on s'est inspiré d'Arsenal, car l' Académie est déjà vieille de six ans. " Un petit tacle de temps en temps, ça fait toujours du bien. Money, money. Un mini-trou dans la caisse à Georges : après deux heures de tractations à la Fédé, Leekens arrive en retard à Courtrai et s'inflige... vingt euros d'amende - qui a dit que le gaillard était un homme de fric ? Son président fait le trajet inverse vers Bruxelles : il renâcle au débauchage et veut plus d'argent. Le comité sportif profite de son passage : pour la balle de golf lancée sur l'assistant de Courtrai-Zulte, le KVK devra bâtir un tunnel pour les arbitres. Tout cela après le jacuzzi de Georges... Dans le hall des vestiaires, Leekens sympathise avec sa mascotte dressée par quelques plaisantins : au bras droit une réplique de la Coupe du Monde, à la main gauche... une liasse d'euros. On y revient toujours. Gazelles au béguinage. Rebelote après Saint-Trond : veille de Zulte, le Club Bruges loge dans un quatre étoiles nord-vénitien, avec thermes, piste de danse et trip romantique type tour en calèche. L'équipe opte pour une soirée cinéma, mais se divise sur le choix du film : Clash of the Titans ou Alice au Pays des Merveilles ? Dahmane n'est pas d'humeur à rire, il n'est pas repris pour le Mondial. Dirar échappe à tout cela : il s'est encore frité avec Koster et peut rentrer chez lui. Bien vu, Nabil ! Sympa en diable. Flanqué de Jacques Rogge, Issa Hayatou, le patron du foot africain, vient saluer notre Albert II. Depuis Zurich, Joseph Blatter répète le bien qu'il pense de notre projet 2018 : " Un petit dossier, mais sympathique et très plaisant ". Sepp, si tu es si malin, explique-nous BHV... Droits pour tous. Leekens envolé, il faut reboucher au mastic. A Courtrai, Emilio Ferrera est le choix du président, mais certains veulent revoir... le bon Hein. Vande Walle fait mieux que Georges : lui peut cumuler et veut relayer Galjé chez les Diables. A Lokeren, les pistes Broos, Sollied et... Bölöni sont chaudes mais c'est Cossey, pressenti T2, qui déprime : " J'ai refusé une offre en D1, Leekens m'a trompé. " Robert Waseige fait dans la lutte syndicale, on a manqué de respect à son fils Wilmots : " Cela mériterait un procès ! " Le Standard est plein de compassion, la piste Willy est ouverte à Sclessin. Osons. Après multi-décryptage des images, le parquet de l'UB se lance : il réclame quatre matches de punition pour Mbokani et sa caresse au tibia de Wanyama. Quelqu'un sait sur quelle plage on peut joindre Dieu ? Le soir, le Standard clôture par un succès 3-1 contre Hasselt (D3). Pareil pour Charleroi, qui teste la planète bleue : succès au White Star (1-2) avec des essais... israélien, estonien et trinidadien. Le lendemain, c'est déjà retour dans la soute. Ziguy, un garçon (pas) comme les autres. Bruges concrétise en vue de la ligne : Kouemaha se réveille et le Club renvoie Zulte en fond de panier (3-0). A Saint-Trond, La Gantoise mène et ferme derrière, avant de lâcher deux points sur la fin (1-1). Rien de neuf, tout se jouera bien à Gentbrugge. Le STVV terminera quatrième, bravo à lui. Chacun a eu sa part de rouge : Hyland (coude), Smolders et Mennes (blablas) rentrent avant les autres, Vadis méritait autant pour son pétage de durite mais l'arbitre ferme les yeux. Quel ref ? Oui, Tim Pots, le pote à Louwagie, lequel hurle au complot... Pour la der de Leekens, Anderlecht flâne à Courtrai (1-3), Boussoufa et Benteke tripotent leur boulier-compteur (14e but chacun), mais c'est Badibanga qui tire la floche : deux jaunes entrecoupées d'un but en quatre minutes ! Ah ces jeunes.... On est en (phase) finale. Frank De Bleeckere est un lève-tôt : ça tombe bien, il réussit dès potron-minet ses tests physiques FIFA et tamponne son billet définitif pour l'Afrique du Sud. Allez Frankie, un peu de chance, un coup de pouce de Tonton Sepp avant ta quille, et tu vas nous faire une finale. L'avenir, c'est demain. Anderlecht nie la crise mondiale : après Legear, Mazuch et bientôt Deschacht, Suarez (2015) et Kanu (2013) reçoivent des contrats valorisés. A l'entraînement, c'est le retour des dentistes Legear et Lukaku, Rom est méconnaissable, il a perdu quelques kg. Van Holsbeek a deux fois le sourire : il espère piquer Alcaraz et Mulemo aux deux rivaux historiques. Et après 13 ans de peaux de bananes, il a fait la paix avec Johan Vermeersch. Il aura fallu les bons offices d'Yves Baré. Sauf que l'accolade s'est faite... lors des obsèques. Porte-la-poisse ? Le BidBook 2018 clôture sa tournée à Anvers, avec la remise officielle au comité. Paul Van Himst et Zean-Marie ont applaudi, Yves Leterme a pris une pause BHV pour brandir le Trophée Jules Rimet. Ça va encore nous porter malheur... Trois kilomètres plus à l'ouest, le GB Anvers cède : il partagera bien le futur grand stade local avec l'ennemi antwerpien, et accepte même un match amical cet été. C'en est trop pour la vieille garde : le duo historique Jos Verhaegen-René Snelders menace de tout lâcher. Toujours plus à l'ouest, le Pays de Waes est en sang : Lokeren et Beveren sont d'accord pour fusionner, mais Beveren choisit Waasland, et Lambrecht est deux fois cocu sur la même semaine. Secret défense. Tombée du jour, une cahutte au milieu de nulle part. Deux hommes encagoulés chuchotent à mots couverts. Le premier parle de lui à la troisième personne, le second s'exprime avec un fort accent de Dongelberg. Oui, Georges Leekens et Marc Wilmots. Compte rendu du premier : " Marc et moi, on partage la même vision du foot, on va travailler main dans la main, il n'y aura ni T1 ni T2. " Marc, tu confirmes ? Silence radio. Gregs interims. A Charleroi, un Greg chasse l'autre : le retour de Dufer (Standard) se précise en échange d'Habibou, tandis que Christ plante sa croix pour quatre ans à Saint-Trond, le Stayen va découvrir les soirées crochets & centres aveugles. Le petit bijou Schouterden resigne jusqu'en 2015. Ruée sur la momie. Le Caire, Van Holsbeek en revient : malgré sa djellaba, Herman s'est fait repérer en tribune à Zamalek où il suivait le Ronaldo égyptien, alias Shikabala. Luc Devroe kiffe aussi les pipoles : lui craque pour le Beckham local, un back droit sobrement baptisé Ahmed Al Muhammadi. Y a-t-il un Messi dans le sarcophage de Gizeh ? Grenouillages entre pros. Rendez-vous manqué sur le parking de l'Union belge : le président courtraisien admoneste Roger Lambrecht sur le pré-débauchage de Leekens. En réunion, la Ligue pro lance un audit sur la réforme, Courtrai y exige un chapitre éthique, Lambrecht n'a rien écouté. Westerlo ne fait rien comme les autres : Herman Wijnants ressort son plan de Ligue pro à... 24 clubs pour 2011 (!) : " Il faut sauver la D2, c'est un mouroir. " Promesse datant des petits arrangements : Mogi Bayat est élu au comité directeur, le Standard n'y siège pas. Chouette, encore deux matches. Vercauteren a transmis son fluide glacial : Genk appose son froid réalisme à Westerlo et passe au barrage (0-3). Carlos, Buffel et Ogunjimi ont ajusté, le club local a buté sur le poteau et un Köteles volant. Chacun son exotisme : Westerlo décroche son trip vers Ibiza, Genk un plan fun pour... Saint-Trond. Comme un samedi. Le comité exécutif tient sa réunion du sabbat : pas de maléfice subit, le contrat de Leekens et le dédit à Courtrai sont approuvés... dans les grandes lignes. Cinq ans après le départ de Manu Ferrera, Courtrai prépare l'arrivée du petit frère. Et kwé Mémé ? La rumeur Tchité enfle au Standard : les enfants de Mémé vivent à Liège, et Liège c'est plus près des Diables Rouges. Le comte Bölöni redécouvre les canines : le Roumain démolit les transferts rouches et renvoie Dacourt à la lecture de Nietzsche. Le temps délie les langues. Nuage de cendres. Péruwelz, terminus : le juge d'appel classe définitivement le sujet, ce sera bien -24 points. A Liège, le club sang et marine est au bord de la liquidation. Le foot wallon agonise. Soirée-mouchoir. En clôture contre Saint-Trond, le Parc honore ses éclopés : El Goleador Frutos fait son tour d'honneur sans boiter, Zitka est titulaire après 18 mois de mouise, dix de moins pour Wasyl qui, ambiance samba, ajuste toujours ses coups francs. Au centre du bouquet final, Zetterberg repart en Mauve de la décennie, titre obtenu en... six saisons. Nuque en tête, Van Damme place son probable dernier pion mauve, et Suarez inflige à Mignolet un but de pupille. Pour une fois, Anderlecht mange le Canari (2-1) et creuse sur le deuxième un écart-record. A Zulte-Courtrai (1-2), De Beule relaie Benteke et prive son coach d'un mini-cumul-éclair : Leekens commande son assimil bulgare. Gand de fer. Gand remporte la bataille des canaux : avec Azofeifa aux épices et El Ghanassy à la salière, la troupe MPH s'offre un waterzooi brugeois et rafle la palme du dauphin (6-2). Les maux après les mots : le Club Bruges coule à pic et Stijnen décroche la timbale du disjoncteur. En bonus track, le grand Stijn nous offre une ruade sur Coulibaly et un corps à corps bouillant avec Bompa De Witte, qui s'est rappelé ses vingt ans. Quel bon exemple : un fan brugeois est gravement frappé, et le car des Gazelles caillassé. Bonne vacances, Stijn. Et surtout beaucoup de repos. Autre roi de la semelle, Kouemaha use du talon pour un but superbe, mais inutile : Lukaku reste pichichi avec un pion... de moins. La deuxième place gantoise ravit le Cercle : la C2 sera brugeoise. Mais douche les humeurs trudonnaires et courtraisiennes : le barrage sera 100 % limbourgeois. Nuit de Chine à Gand, l'aube venue Preud'homme redépose son président chez Madame : " Alors Michel, tu préfères vraiment Berlusconi ?" Carbone 14. Les os sont raides, mais riches en vécu : le Club Bruges prolonge De Vlieger (39 ans) d'une saison car la relève n'est pas prête, le voisin du Cercle tâte le pouls de Zitka. Le pacemaker est pour plus tard. Les fouilles sont en cours au stade Breydel : la pelouse est creusée de 60 cm, on installe le chauffage. Et comme il ne faut pas gâcher, les bandes d'herbe sont conservées pour replantage. Danger de sabotage : la chaudière centrale sera placée sous le secrétariat... du Cercle. Adlène, l'ami des bêtes. Guédioura passe aux Loups et Mogi Bayat encaisse le chèque, Wolverhampton lève l'option sur l'ex-Zèbre qui vit des semaines fastes : en juin, place au Mondial avec les Fennecs algériens. Vautours sur le Gaverbeek. Zulte pressent la curée : en plein trip hexagonal, Twente lorgne sur Taravel et Chevalier, La Gantoise convoite le gaucher Buysse, également annoncé à... Anderlecht. Dury prend un godet avec Dominique D'Onofrio, l'apéro porte sur un prêt de Nicaise, Dalmat et /ou Traoré. Un transfert in quand même : Jérémy Bokila, un avant de D2 batave, signe pour quatre ans, son papa a joué à Harelbeke Place à la loterie. C'est parti pour le tour final : favoris, Roulers et Mons prennent déjà le large. Après six semaines de whist, les Roulariens sont menés par United, puis s'imposent sur la fin et un but limite de Vidarsson (2-1). Contre Eupen, l'Albert renverse aussi et gagne à dix (3-2). Qui tirera le bon numéro ? Cinéma mauve. Séance autographes pour Anderlecht à Kinépolis : les T2 et T3 Hasi et De Wilde préparent le leur pour un nouveau bail mauve de deux ans. Opération charme : Olivier Doll reprendrait les Espoirs de Walem. Le Sporting suit le Serbe Andrija Kaludjerovic (23 ans, 14 buts, Rad Belgrade).l (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) par erik libois