LUNDI 26 AVRIL GEORGES NE GAGNE PAS TOUJOURS

C'qu'on rigole à Daknam. Et un dédit de plus à payer pour Roger Lambrecht : malgré la reconduction automatique pour deux ans suite au maintien de Lokeren, Emilio Ferrera prend la porte. " Si on est en D1, c'est grâce aux adversaires ", explique Gros Roger. " Ah bon ?", sursaute Roulers qui, illico, alerte le Parquet pour corruption supposée. " Non, c'est grâce aux joueurs ", complète Ferrera. Et le coach alors, il sert à quoi ?
...

C'qu'on rigole à Daknam. Et un dédit de plus à payer pour Roger Lambrecht : malgré la reconduction automatique pour deux ans suite au maintien de Lokeren, Emilio Ferrera prend la porte. " Si on est en D1, c'est grâce aux adversaires ", explique Gros Roger. " Ah bon ?", sursaute Roulers qui, illico, alerte le Parquet pour corruption supposée. " Non, c'est grâce aux joueurs ", complète Ferrera. Et le coach alors, il sert à quoi ? Charleroi, force jeunes. Charleroi cimente le four à pain : Cyprien Baguette est reconduit pour cinq ans, avec augmentation au passage. Jeunisme confirmé : Perdichizzi et Lazitch sont prolongés, Kere et Oulmers peuvent se chercher une autre ménagerie. Le Caire en PCV. Anderlecht kiffe les Pharaons : le Sporting zieute un certain Shikabala, n°10 de Zamalek et vainqueur avec l'Egypte de la CAN angolaise. Le nom complet est Mahmoud Abdel Razek Fadlallah - va donc pour Shikabala. Au Lierse, Maged Samy reçoit les v£ux téléphoniques d'Ahmed Hassan : dès la fin du championnat cairote, on va discuter. Oui, même Aimé Anthuenis peut se fâcher : il réfute vertement les éventuelles corruptions abordées par votre hebdo serviteur. A suivre ? Belgium, three more points. Michel Verschueren est tout en affaires : ce jour est le sien, le business lounge du Parc accueille la réunion de l' ECA ( Association Européenne des Clubs), le lobby des clubs à l'UEFA dont Mister Michel est membre fondateur. Et pour dire merci, la Belgique reçoit trois nouveaux membres : Genk, La Gantoise et Malines, pour leur contribution à l'Europe. BHV-Union belge, pas mieux. A 18 h 26, Albert II accepte la cinquième démission d'Yves Leterme. A 18 h 48, notre fédé rejette le cumul demandé par Leekens. Après Gerets, MPH et Long Couteau, le domino russe se poursuit : et si on demandait à Monsieur 800.000 voix ? Le temps urge : " Pas du tout, voyez BHV, il ne faut jamais se fixer de deadline ", explique DG Philips, soudain pro-Maingain. Agité de voix dissidentes, le comité exécutif doit aussi traiter du cas De Keersmaeker... mais le sujet est enterré. Bonsoir chez vous. Numéro masqué. Philippe Collin espère toujours convaincre Gerets, mais son bigophone débloque encore. " Je lui téléphone dix fois par jour, il ne décroche jamais. " Un journaliste flamand vérifie, après deux sonneries le cheikh Eric répond ! Collin n'a vraiment pas de chance, Advocaat ne décrochait pas non plus... De Wolf assassin ? Le tribunal correctionnel s'estime incompétent pour juger les propos de l'ex-T2 carolo Michel De Wolf dans Sport/Foot-Magazine : il s'agit d'un délit de presse (... normalement passible des Assises !). Ouf ! Calice à vider cul sec pour le clan Bayat : il devra même rembourser les frais de procédure. La tribune de Bous. Mbark est tout étonné car tout le monde lui parle de son nouveau salaire (1,6 million annuel). Il n'a rien reçu : " A mon avis, Van Holsbeek a trop pinté lors du titre ". L'argument percute : dans les heures qui suivent, les agents de Bous reçoivent les chiffres et les lettres. Avec ultimatum signé Herman : " Pas question de tergiverser, le 15 juin je veux mon noyau complet. " Leçon retenue de Van Damme avant Sivasspor ? Parallèlement, le Sporting augmente ses abonnements pour la Tribune III : + 19 % de moyenne, et même + 49 % depuis sept ans ! Pour financer le contrat de Boussinho ? Entrée libre le soir à Grimbergen pour l'habituelle sortie de fin de saison : Polak joue 90 minutes et marque, Romelu en met deux autres, et les Mauves repartent avec un 0-5 dans la musette. Bulles et XTC. A Westerlo on rit amer : qualifié pour cette bête finale des PO2 contre Genk, le FC Caje doit biffer son check-in pour Ibiza. Chaque année, la septième compagnie campinoise embarque avec femmes et animaux de compagnie pour une méga-rave party sur l'île aux pilules. Et les vacances seront plus courtes derrière : si Westerlo est européen, la reprise sera avancée. C'est moche, le foot : on gagne, et ça coûte des primes. En voiture pour la Champagne : le Cercle Bruges en tenue luxe et voluptéfile deux jours à Epernay. Une petite coupe avant la grande ? Exode rural. Igor de Camargo fête ses adieux dans une pizzeria de Maasmechelen, même Dominique D'Onofrio est venu. Mais pas Bölöni... " Ce transfert à M'Gladbach, ça vaut plus qu'un Soulier d'Or ! " : Jova, Witsel et Defour apprécieront. D'ailleurs Milan est reparti dès l'aube vers sa Serbie. Axel et Steven peuvent préparer le goudron et les plumes : l'après-midi, Igor invite tout le monde... au paint-ball. Gazelles en chaleur. Lutte libre à l'entraînement du Club Bruges : Alcaraz gifle Van Gijseghem, puis le piétine une fois au sol. Cela promet : pour le sprint final, les Gazelles partent trois fois en retraite... " Peccadilles ", commente Luc Devroe. Qui, à la demande des fans, interdit à Perisic et Dirar d'encore porter leurs chaussures... mauves. Le Breydel tangue. Qui le chat, qui la souris ? Courtrai négocie une deuxième fois avec Emilio Ferrera, favori devant Mathijssen. Bref, le KVK chasse sur les ex-plate-bandes lokerenoises. Mais motus : si Leekens venait à l'apprendre, ça pourrait valoir clause de rupture. A Courtrai, le poker menteur est contagieux. Côté gardiens, Philippe Vande Walle resigne pour un an, son poulain Lahaye pour deux. (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport) Vous avez dit concurrence ? Le président trudonnaire Duchâtelet vient saluer Herman de Bruxelles dans son grand bureau mauve : il est open pour Mignolet et/ou Sidibe, mais ce sera 3,5 millions d'euros pour le gardien, plus quelques joueurs du genre Chatelle, Losada et Iakovenko. Ce Roland reste un indéfectible romantique. Au même moment, Sidibe et Mignolet règlent ça entre hommes : sur une frappe à l'entraînement, le big black envoie le grand blond à l'hôpital, on a frôlé la commotion ! Sporting Yddish. En quête de Terre promise, les Zèbres font un détour chez Bossemans : en amical à l'Union Saint-Gilloise (2-2), Charleroi flashe sur ses deux tests israéliens, Eitan Tibi et Uri Magbo, deux défenseurs. Même que chacun a servi un assist. Chapeau. Pardon : kippah. Soleil trompeur. De son repaire, Advocaat donne des nouvelles : oui, les Russes veulent bien de lui. So what ? Une huile de l'Union belge avait contacté Bölöni... peu avant le coup de force de Dickie. Une brèche pour les avocats du Batave ? Nico Van Kerkhoven rejoint l'Amicale des anti-Petit général, fraîchement fondée par le duo Stijnen-Vandendriessche : " J'ai pratiqué Advocaat à M'Gladbach, c'est un personnage imbu et méprisant ". Prends ça, Dick. A l'indice FIFA, les Diables remontent de quatre places, ils sont 62e. Sans match et sans coach. Promotion canapé. Madame est brune, mais Van Holsbeek craque pour les grands blonds : Mazuch resigne quatre ans, Deschacht va le faire également. Pyramide des âges : Lukaku passe chez le fraiseur et y laisse ses dents de sagesse. Au GB Anvers Wim De Decker fait pareil, preuve supplémentaire que sagesse et nombre d'années ne riment en rien. Filiation, suite : MPH teste son gamin Guilian en U19 à La Gantoise. Ivan De Witte respire, quoi qu'il arrive il lui restera un Preud'homme. Et si ça se gâte avec le père, il pourra même tenter la prise d'otage. Gardons la flamme. Genk façon Olympie : le dossier de candidature 2018, le fameux BidBook, entame par bateau sa tournée des douze villes au départ de Genk. A bord, le Racing dévoile la maquette de son futur stade, avec capacité doublée : 44.000 places assises. Bruges aura aussi son stade-entonnoir à deux étages : 13.000 sièges en bas pour les matches rikiki du Cercle, 31.000 en haut pour les affiches sexy du Club. Et éclairage alterné façon Allianz Arena, vert et noir ou blauw en zwart suivant le cas. Un truc pondu par des architectes... néerlandais, impliqués dans La Porte des Sports (Charleroi) et le stade du... Zenit Saint-Pétersbourg - ça ne s'invente pas. Péruwelz a sept vies. Faute de connaître les règlements, Péruwelz excelle ès arcanes fédérales. Après avoir échoué devant le comité exécutif, le comité sportif et enfin le comité d'appel, le matricule 216 obtient gain de cause en évocation : le juge d'appel devra prouver qu'en alignant le mauvais Vincent Martin, les Rats voulaient sciemment fausser le championnat. Mais non : Péruwelz, c'est juste une grande famille. Invincible armada. Le gouvernement belge affirme son soutien officiel au dossier 2018, preuve définitive qu'il s'agit d'une affaire courante. De là à parler d'affaire qui roule ? Luc Nilis a sa recette pour les Diables : " Marc Degryse comme DT et le duo Preud'homme-Scifo comme entraîneurs ". Et un pacemaker pour le trésorier Germain Landsheere, svp. D'autant que MPH reste énigmatique : " Ivan De Witte a décidé à ma place, je le regrette. " Rebondissement après la finale de Coupe ? Tournez manège. Après la bicyclette de l'aller (6-0), Zulte Waregem et Anderlecht s'offrent un score-lunette, premier match mauve de la saison sans but (0-0) : Suarez louche sur la bosse à Sammy et gaspille le péno-cadeau donné à Chatelle, Hyland voit trois fois trouble devant Schollen et la doublure mauve évite la veste aux siens. Vente à l'étalage, suite : Bernardez, Marecek, Diandy et Badibanga meublent la vitrine bruxelloise. Pour qui les petits prêts ? Samba Zebra. Charleroi kiffe le Brésil : libéré par Genk, Ederson signe pour quatre ans au Pays Noir. Le début du redressement ? Jef, t'es pas tout seul. Westerlo cajole encore ses vieilles charrues, Delen resigne pour un an et apaise un fantasme : " J'ai toujours rêvé de finir ma carrière ici ", révèle le Boffin local, 333 matches au compteur jaune et bleu. Toujours relax, Ceulemans teste ses ouailles... au tennis. Au GB Anvers justement, c'est l' Open annuel des joueurs. Avec sa bobine, Rits a dû faire Wilander... mais sans le coup droit : au même âge, le Suédois gagnait Roland-Garros 82. Le gardien réserviste Kristof Maes dépose la raquette quelques minutes, le temps de resigner pour trois ans. Fin de cycle. Le défunt champion soutient Roulers : le Standard perd au Schiervelde (1-0) en match de préparation/liquidation - biffer la mention inutile. Sarr est entré à la pause, mais flaire la sortie : le Sénégalais ne sera pas conservé. Les Rouches pistent Anthony Vanden Borre et le Serbe Slavko Perovic (20 ans, Etoile Rouge, 7 buts). Dans le camp local, Van Loo est zieuté par Zulte et Courtrai. Lui restera déjà en D1. Tintin au Pays des Toffees ? D'Everton à Sclessin, la ligne devient directe : après Fellaini, avant peut-être Mbokani, Defour et Witsel, les Toffees lorgnent sur Kevin De Bruyne qu'ils chiperaient à Genk pour le prêter à Sclessin. Intérêt croisé : Poil de Carotte n'a pas les caps imposés pour un permis de travail, et le débours serait réduit pour les Rouches. Bientôt sans son Tintin, Genk perd déjà son Sven-Goran Eriksson : réplique parfaite du Suédois, le préparateur physique Eric Roex s'en va, le foot belge perd son plus beau sosie. Les vacances pour tous. Après la motte de terre, le Swâkiri planqué sous le banc et les sticks USB, Guido Brepoels étoffe son registre motivation : " Si on finit troisième, on aura 15 jours de congé de plus, les joueurs savent ce qu'il leur reste à faire. " L'argument porte peu à Bruges, où Kouemaha fait son Mbokani : " Même si on termine quatrième, je me tire le 9 mai, je me fiche des barrages. " Avant ce tacle à Koster : " Il fait toujours jouer les mêmes, ce n'est pas très malin. " Et quand le coach faisait tourner, qui c'est qui râlait ? Pour remplacer Sonck, Bruges suit l'Autrichien Daniel Beichler (21 ans, Sturm Graz, 11 buts). Tango nera. Décevant sur le terrain, Genk brille déjà dans le virtuel : après Liverpool, un partenariat se négocie avec Ajax. Sauf que son initiateur s'appelle Urbain Haesaert et a signé depuis... à Anderlecht. Pas grave, Genk recrute sur internet. Ce n'est pas www.rendez-vous.be, mais c'est sympa quand même : le Racing a repéré 15 avants, et sa priorité s'appelle Jorge Cordoba. L'Argentin de River Plate réussit les tests médicaux, mais c'est question salaire que ça coince. Caramba, encore raté ! Nul intégral. En cette Fête du Travail, les buteurs sont en congé, l'inspiration pareille. Gand et Courtrai restent en cale sèche (0-0), Preud'homme et Leekens repartent dos à dos -l'honneur de la Fédé est sauf. Au centre du débat, l'arbitre Pots cochonne son match. Vite qu'on en finisse. Gardien pas passif. Le dossier du stade de La Gantoise, ça vous marque un homme. Le coach des gardiens Van Steenberghe travaille dans le bâtiment et se passionne pour les maisons passives. En fin de saison, Jan remisera les gants et refilera son training à Munaron, inactif depuis Trabzon. " Jacky m'a aidé à Anderlecht, je lui dois bien ça ", explique Jan, tout sauf ingrat. Prolétaires, unissons-nous. La Fédération nationale des supporters tire la tronche : elle réclame des tickets plafonnés à 20 euros pour les supporters visiteurs. Réaction de la Ligue pro : " C'est contraire à la Constitution, les fans visités seraient discriminés ". Parce que l'inverse n'est pas vrai ? C'est fini, mille sabords. Ce flibustier d'Alan a bien ciblé ses adieux : à 34 ans, le capitaine Haydock dévisse ses studs après Tubize-Brussels, ses deux clubs de coeur (2-2). Cet anacoluthe de phacochère a tout connu : 276 matches en D1, la victoire en Coupe avec ces olibrius de Louviérois, l'Europe à Benfica avec le bachi-bouzouk Ariel Jacobs et Istanbul avec cet ectoplasme de Vandereycken, sans compter des montées, des descentes et des blessures. Une bien belle carrière de boit-sans-soif, bande de sapajous wisigoths. Aveugles anonymes. Bruges ouvre sa tribune pour malvoyants, mais ne propose rien pour l'oeil. Pour vaincre le stress, essayez la patience : contre Saint-Trond le Club retrouve un Perisic habité et un Kouemaha qui marque - merci aussi à la défense-pingouin des Canaris (2-0). Koster chipe à Gand sa deuxième place et a son sort en main. Brepoels peut déjà postposer le départ en vacances. Ouf, on n'a pas gagné. Les joyeux turlurons ont encore frappé : Westerlo truande à Genk la finale aller des PO2, Iakovenko et Liliu ont joué les goupils de rectangle, De Bruyne (un but, un assist) sauve à lui seul la manche retour (2-2). Assis sur ses factures, Herman Wijnants frôle la dépression : le budget, le budget...l par erik libois