LUNDI 29 MARS TANGO NERA

Plus de jus. Le héron Nico a déjà retrouvé sa pampa, il laisse un déchirant post vidéo sur le web mauve, et son père spirituel Herman confirme devant la presse unie dans l'affliction : Frutos ne sera plus jamais footeux, sa " tendinopathie sévère " ( copyright Dr Sas) l'empêche même de marcher. On ne reverra plus la vieille Mégane 1999 dans le parking du Parc, ni les dents de vampire ou la tétine après chaque but. Des armées médicales y ont perdu leur latin, place maintenant aux assureurs. Si la science perd un sujet de recherche, Anderlecht lâche un buteur hors pair, un leader de vestiaire et un francophile convaincu. " Nico avait le talent pour égaler Luca Toni, il restera notre van Basten ", martèle Van Holsbeek. Le vieux couple Thans-Pauwels va devoir se crêper sur autre chose.
...

Plus de jus. Le héron Nico a déjà retrouvé sa pampa, il laisse un déchirant post vidéo sur le web mauve, et son père spirituel Herman confirme devant la presse unie dans l'affliction : Frutos ne sera plus jamais footeux, sa " tendinopathie sévère " ( copyright Dr Sas) l'empêche même de marcher. On ne reverra plus la vieille Mégane 1999 dans le parking du Parc, ni les dents de vampire ou la tétine après chaque but. Des armées médicales y ont perdu leur latin, place maintenant aux assureurs. Si la science perd un sujet de recherche, Anderlecht lâche un buteur hors pair, un leader de vestiaire et un francophile convaincu. " Nico avait le talent pour égaler Luca Toni, il restera notre van Basten ", martèle Van Holsbeek. Le vieux couple Thans-Pauwels va devoir se crêper sur autre chose. Tina, 70 ans, toujours canon. Comment se faire Pierre François et décrocher le contrat-béton ? Paul Stefani a trouvé : en pleine négoce pour son poulain Steven Defour, l'agent limbourgeois envoie Simply The Best de Mamy Tina, le DG liégeois se craquelle car c'était le nom de son cheval favori décédé quelques jours plus tôt. Bingo : Defour rempile pour cinq ans, avec augmentation s'il vous plaît. Le nouveau Standard pivotera autour de Capi Steven : " Ma seconde blessure a semé le doute chez les clubs candidats, je ne voulais pas partir dans de telles conditions. " Langage des sourds et aveugles. Après quatre jours à l'ombre, Gustave Blanckaert retrouve la liberté, mais conserve son brevet du plus stupide projet de match truqué ( cf. A suivre p. 15). Cet ex-coiffeur, déjà mouillé dans l'affaire Ye et suspendu à vie pour chipotages répétés, a voulu se faire de la thune sur le dos du Lierse. Défi à relever : faire lever sa chaussette gauche au brave Fabien Delbeeke, signe de pseudo-connivence pour un contrat passé. Le gentil joueur de Tournai en est quitte pour une perquisition à la maison. Un conseil : jouez toujours bas baissés et méfiez-vous des coiffeurs. Sus aux pipis. Roger Vanden Stock perd son Frutos, mais gagne un stade : la maquette est dévoilée à la presse, l'Allianz Arena mauve sera tellement classe que les joueurs seront tenus par contrat de passer chez les VIP après le match. L'architecte a bossé sur le Parlement bruxellois, le Musée du Cinéma, le RTBF site Reyers... et le stade du Crossing. Seul souci pour Monsieur Roger : convaincre les fans de ne plus cracher sur les riverains ou uriner dans les boîtes aux lettres. 90 km plus à l'ouest, le bourgmestre brugeois présente le futur... chauffage de la pelouse du Breydel, à 663.000 euros quand même. Travaux prévus en mai-juin et tant pis pour les vieilles Matines, à l'affiche depuis 1975. Pour le stade, on repassera plus tard. Vive les suspensions calendriers ! Dennis van Wijk et Michel Preud'homme en rigolent encore. Le coach roularien prend une semaine de suspension... pendant les vacances de son club. Son homologue gantois conteste le timing de sa punition. Et ça marche : le début de la semaine de colle de MPH est reporté à... jeudi et, au lieu de deux matches (Anderlecht et Zulte), Michel ne loupera que celui contre la Dury Factory. Prochain épisode : faire appliquer les peines en juin, où c'est sûr qu'on est tranquille. Tous en cage. Dégâts des djeuns pour les portiers : à Lokeren Copa doit s'effacer pour son troisième (Deloose, 20 ans), et le GB Anvers recrute carrément à la maternelle, avec Kaminski (17 ans) dans les gants de Pacovski. Au Kiel, le tambour-lessive tourne à grande vitesse : De Man et les deux ex-capitaines Van Dooren et Cruz doivent partir. Dur pour le Colombien : après sept ans sur le Port, il avait acheté un loft avec vue sur l'Escaut. C'est quand le départ du prochain paquebot ? Le grand nettoyage ne freine pas la noyade : battus par Genk pour leur premier match de PO2 (1-3), les Rats ont une possession de 58 % mais oublient de défendre. 3 sur 33, peut mieux faire ! Hambourg, nous voilà. Pierre François a pris sa planche à billets à Hambourg : les joueurs auront 300.000 euros en cas de qualif ! Witsel explique qu'il est plus fort que jamais et que le Standard a ses chances contre le HSV : " Défensivement, Anderlecht a déconné ! " L'absence de Wasyl peut-être ? A l'aéroport, Jovanovic est d'humeur taquine : il enfonce le bouton d'arrêt du tapis bagages, panique générale chez les VIP équipés en Vuitton. Milan en a vu d'autres : son transfert à Liverpool est menacé, il n'a toujours pas reçu son permis de travail. " Pas grave, si ça foire j'ai d'autres offres ". Cools, ces Serbes quand même. Soyons pragmatiques. La commission de contrôle de l'Union belge impose son réalisme aux amis du Parquet. Laszlo Bölöni est relaxé, on lui reprochait d'avoir barré la route aux contrôleurs de l'antidopage flamand. Le Parquet demandait six mois de suspension, et pour un expat c'est beaucoup. Qui c'est le champion ? Zulte reloaded : à Gand, Anderlecht poursuit sa promenade entamée trois jours plus tôt, Boussoufa est grand et Suarez son prophète, les Buffalos en prennent plein les crins (1-3). Même si " La Gantoise a fait une mi-temps de D3 " ( dixit Custovic), Jacobs apprécie et explique pourquoi ses joueurs ont toujours faim : " Je ne leur donne pas à manger en semaine ". Bruges reste à huit points grâce à Capon, son affilié courtraisien exclu avant la pause : à onze contre dix, Perisic se réveille deux fois et Lestienne ouvre son compteur nord-vénitien (3-0). Leekens se rebaptise Hein : il dénonce le complot arbitral et s'apprête à pilonner YouTube. Dans le duel des mécréants, Saint-Trond va battre Zulte, perdu sans son Berrier, et perpétue le miracle pommier (1-2). Chouette, la récré. Les PO2 c'est sympa, on y joue sans pression. Illustration avec Lokeren qui marque face au Cercle autant qu'en sept hivers (5-3) : la formule jeunes de Ferrera (Deloose, De Bock, Mokulu) déteint sur les vieux Sokota et Leko qui se mettent à empiler, et en face Old Foley soigne aussi ses stats (deux buts). Westerlo a déjà réservé ses vacances : défaite contre Malines, où les substituts Dunkovic (un pion) et Diabang (deux assists) secouent le spectateur comateux (0-2). Westerlo est vraiment bas : le contrat de son icône Delen ne sera pas prolongé, retour à la ferme parmi ses poules pour le brave Jef. Il est frais, mon poisson. Grosse cargaison piscicole au marché du 1er avril : Frutos va signer au Standard, l'UEFA attaque l'Union belge en justice pour ses play-offs foireux, Belgacom lâche la D1 pour la D2 tellement plus sexy à diffuser, Yves Leterme prélève de l'argent flamand pour financer le nouveau Sclessin, Preud'homme s'engage comme T2 de Gerets dans les sables arabes, et le Standard est réintégré en PO1 grâce à une bourde administrative. Biffez les infos pas drôles. Coûte que coûte. La plume d'oie est lissée à souhait, Adrie Koster resigne pour deux ans à Bruges. Le voici donc engagé pour un séjour de trois saisons au Club : le bail n'a pas porté chance à Ceulemans et Mathijssen. Yves se barre. Yves Baré (71 ans) perd son combat contre le cancer : pour une fois, l'ex-back du FC Liège (312 matches) et des Diables Rouges (21 sélections) s'est fait déborder par plus fort que lui. Feu Seraing lui doit sa montée en D1 avec la génération Oblitas-Claesen-Bocandé. Manager de Guilllaume Gillet, Timmy Simons et Eric Deflandre, il faisait passer l'humain et le sportif avant le bête pèze. Un type bien, quoi. Reinettes acides. A trop s'exposer aux vents, les pommes tournent à l'aigre. A Saint-Trond Brepoels convoque Cantaluppi, Chimedza et Wilmet pour la question qui tue : " Bon, vous resignez ou quoi ?" La réponse est non. A Lokeren, c'est l'inverse : on resigne... pour partir. Roger Lambrecht lève les options sur Golan, El Mouataz et Camara, mais c'est pour mieux palper à la vente -Allô un acheteur ? Suspense nul pour Sokota : retour en corpo. Ou en colo, c'est selon. Fini aussi de zieverer pour l'Israëlien Ziv : le back retrouve sa Terre promise, le Maccabi Tel-Aviv. Mieux que les Mauves. Le Standard perd à Hambourg, mais préserve l'avenir (2-1). Comme chaque fois, Mbokani enfile son costard continental, marque et cadre, mais le vieux Ruud fait pareil dans le camp local. Ajoutez le peno de Petric, le compte est bon. Comme souvent, les Rouches ont trop tôt la tête au vestiaire : ils encaissent juste avant la pause, comme contre Arsenal, AZ, Olympiacos et Salzbourg... Dommage ensuite, ce peno non-sifflé sur Mbokani et cette manie de Goreux de se prendre pour Dieu face au but... Pas grave : une mini-victoire au retour, le Standard aura sa demi-finale de C2, et le champion 2011 son ticket direct pour la C1. Georges vide vos greniers. L'AC Milan confirme : le club est sur la piste de Lukaku, mais Anderlecht aurait refusé une offre lombarde à 15 millions. La balance mauve penche toujours gaucho : Frutos parti, le retour de Losada est annoncé, Heerenveen n'a pas mordu au steak argentin. Zitka a un nouvel ami : Georges Leekens, un brocanteur courtraisien qui fait fureur, veut le Tchèque car Verbauwhede est annoncé à Genk. Giorgio, tu veux aussi le mobile de Frutos ? Contacts locaux. Les vieilles amitiés, ça sert toujours : Igor de Camargo est convoité par M'Gladbach et le PAOK Salonique. Les copains Dante et Sergio ont plein de bonnes petites adresses sur place. Pour Igor, c'est la journée des bonnes nouvelles : lui et son pote Rossini sont acquittés pour l'accolade tendre de Malines. Après relevé des taux d'humidité, la matérialité du mollard n'a pas pu être établie. Au boulot, les gars. Grosse activité roularienne à Zaventem Airport : Dennis van Wijk s'envole pour Tenerife, le duo Provoost-Van Loo vers Charm-el-Cheik en Egypte où il croisera sûrement la famille Tanghe, et Joeri Dequévy va prendre le soleil de l'Italie en attendant de signer " dans un club du top 3 " (Anderlecht, Bruges ou... le Standard - Joeri n'a pas relu ses classements depuis plusieurs mois). D'ici les barrages, les lanterniers ont reçu dix jours de break pour recharger leurs ampoules. Avec programme d'entretien à suivre au fitness de l'hôtel. Un peu comme le trio Defour-Witsel-Dalmat en début de saison liégeoise... Dossiers divers. Notre président fédéral respire : la Ligue pro adopte la qualification accélérée des joueurs transférés, dès la saison prochaine ils seront sélectionnables dans les 24 ou 48 heures. Plus besoin de proposer des arrangements foireux à l'ami Mogi. Autre dossier sur la table : l'annulation des cartons avant la phase des play-offs, et là c'est Stijnen et Van Damme qui doivent bien rigoler. A l'étage du dessus, le comité d'appel confirme les 24 points retirés à Péruwelz dans l'affaire Vincent Martin. Reste le degré d'évocation, et on sera quitte de la saga. Cristallisation. Après la relance des vieilles bricoles, Courtrai teste la continuité : son meneur Sven Kums restera éperonné d'or, il rempile pour trois ans. La rumeur évoquerait même une prolongation... pour Leekens : Georges qui s'incruste, tout est donc possible. L'hiver au printemps. Sale temps pour Yves De Winter. D'abord c'est la Flandre médusée qui apprend la fin de l'idylle entre le gardien de Westerlo et sa danseuse venue de la télé. Puis v'là qu'Herman Wijnants lui glisse sous le crampon une peau de banane allemande nommée Ron-Robert Zieler, un portier de 21 ans formé... à Manchester United et en test au Kuipje. La cote de Van Kerkhoven ne vole pas plus haut : Papy Nico (39 ans) s'est déchiré à l'aine et est out trois semaines. Un avant-goût de pension anticipée ? Suspense en suspens. A chacun sa mi-temps : Anderlecht et Bruges croisent le fer sans tomber d'accord (2-2). Ryan Donk joue les lapins pascaux et les cloches qui tintent : auto-but, puis rétro actif, et enfin ruade suivie de carton rouge façon Bruce Lee. Les Mauves ont mené de deux buts, mais le sommet laisse deux insatisfaits : pour louper le titre avec huit points d'avance, le Sporting devra perdre plus de points qu'il ne reste de journées. Coucou de Malines. PO rime avec réveil à Malines : le Kavé mate Lokeren dans le sommet des premiers vainqueurs et les Yellow Red filent à six points (3-1). Comme les vieux volcans, Tom Soetaers a choisi son moment pour entrer en éruption : méfiez-vous du Malines malin... Les duels des vaincus sont teintés de rouge : à Cercle-Westerlo (2-0) et Charleroi-GB Anvers (0-1), Vanaudenaerde Vidarsson et Habibou quittent plus tôt pour permettre aux vieux chevaux Foley (troisième but en PO) et Cruz de soigner leurs indices. Merci les Zèbres : Jos Daerden n'avait plus gagné depuis Noël. Côté Sporting, avril est naissant que la saison est déjà terminée : " Pour la saison prochaine, on veut des joueurs de talent, qui en veulent et respectent les consignes ", lâche le T2 local Tibor Balog, enfin un adepte du parler vrai. Jong Kippour. La pêche d'Israël est en vogue. Le Club Bruges convoiterait l'ex-ailier de Genk, retourné à Jérusalem, Barak Itzakhi auteur de 16 buts. Yes we can, Luc Devroe ? A Genk, c'est le médian d'Hapoël Tel-Aviv, Eran Zhavi (22 ans), que l'on a flairé. Le club local apprécie moins, en janvier Genk lui a déjà piqué Samuel Yeboah. La meilleure défense, c'est l'attaque. Le nom d'Ahmed Hassan circule... au Lierse. Pour éviter qu'on parle des matches truqués ou de la dèche financière, jouez l'offensive. Les Lierrois savent y faire : avant d'opter pour Anthuenis, ils avaient lancé les noms de Bölöni et Gerets. Foot ou politique ? Dure la vie chez les Leterme : le papa doit tenir éloigné Bart De Wever et Olivier Maingain, l'aîné doit contrôler les dépenses de Leekens à Courtrai, et le petit panse ses hématomes. Thomas (21 ans) est arbitre en 3e Provinciale et s'est fait rosser par un joueur de Menin qu'il venait d'exclure. Et même le père s'y est mis ensuite. C'est plus calme aux congrès CD&V. Pour qui le siège du mort ? Alex Teklak n'a peur de rien : il embarque sur le radeau de la méduse carolo où il relaie Mario Notaro comme coach des Espoirs. L'offre d'emploi mentionnait sûrement " Flexibilité et souplesse exigées ". Charleroi est sur la piste du Virtonnais Jonathan Coquelle. Le voisin Bleid communique : Mamadou Coulibaly est libre, le club l'a viré car le garçon, légèrement imbibé, a embouti la voiture du club avant de fuir avec la jeep du dépanneur ! Tout pour Hambourg. A chacun sa voie vers l'Europe : le Standard zappe les PO 2 au contraire de Genk, dont c'est l'ultime tremplin. Le duo De Bruyne-Barda découpe le Standard B aligné par Coach Dom (1-0). Bolat, Marcos, Ramos, Mbokani, Witsel et de Camargo ont compté les nervures du banc limbourgeois, Jovanovic et Carcela ont même pu siffler un boulet sauce lapin à la maison. En bout de course, à qui profitera le mode mineur ?l par érik libois