LUNDI 15 FÉVRIER EX-SANG ET MARINE

C'était son dernier arrêt. Philippe Vanden Eynden, gardien de Clabecq (P4), fait partie des 18 morts de la collision ferroviaire de Buizingen. Jour noir pour la famille et son président-joueur-traceur de ligne Michel De Wolf. Pour Bart Van Zundert, prêté par Zulte à Dender, la neige est cruelle : son père et son oncle se tuent en Autriche lors d'une randonnée à ski.
...

C'était son dernier arrêt. Philippe Vanden Eynden, gardien de Clabecq (P4), fait partie des 18 morts de la collision ferroviaire de Buizingen. Jour noir pour la famille et son président-joueur-traceur de ligne Michel De Wolf. Pour Bart Van Zundert, prêté par Zulte à Dender, la neige est cruelle : son père et son oncle se tuent en Autriche lors d'une randonnée à ski. Jules, Matricule 6724. Jean-François de Sart pose fièrement, survêt rouche sur les épaules - qu'en dirait feu Jules Georges ? Pour son premier point-presse, le T2 parle d'" opération-commando ", sans doute le souvenir ému de la caserne et du Challenge Kentish... Avant de déjà prendre racine : " A l'Académie il y a du travail intéressant pour l'avenir. " Recollé, Bölöni rédige sa missive pour Don Rodrigo où il implore le pardon universel. Pour Witsel, le Roumain aurait pu partir plus tôt : " Ses critiques ont eu un impact négatif, certains joueurs étaient bloqués. " Laszlo appréciera. Bob passe l'éponge. Son euro est tombé : sur TV Limburg, sa chaîne préférée, Robert Jeurissen plaide enfin pour l'arbitrage vidéo, mais avec recours limité et... loin de ces mêle-tout de coaches. Le patron de la CCA excelle dans la volte-face : après avoir taillé ses ouailles en pièce à longueur de colonnes, Bob-le-bricoleur passe l'éponge et opte pour le corporatisme. Allô le Board ? Un sono-phone s'il vous plaît. A Gand, Preud'homme pratique l'écran plat depuis longtemps : MPH montre ses DVD aux journalistes pour leur prouver qu'au derby des Flandres, les Brugeois étaient les plus vilains. Il est urgent d'attendre. La commission du calendrier, chargée de désengorger sa grille, joue la montre : une élimination d'Anderlecht à Bilbao est souhaitable. Herman, une réaction ? La rumeur enfle : l'obligation de disposer d'une pelouse chauffée serait reportée d'un an ! Inertie, quand tu nous tiens. Dick, régime minceur. Journée pourrie pour notre Advocaat. Le matin, les clubs pros lui écrivent que leurs joueurs ne seront pas libérés pour le match des Diables prévu fin mai... hors-dates FIFA : " Pas question d'une nouvelle Kirin Cup ! " Le midi, ce faux-frère d'Hiddink (encore un Batave domicilié chez nous pour le fisc) signe en Turquie, après les Belges les Kaas vont se flinguer entre eux... Enfin - et surtout - la place en Russie laissée vacante par Cousin Guus ira à un local, car le salaire a été raboté. Et ça, c'est vraiment dur pour Dick. Un mardi au Comité sportif. Tourniquets et portes qui claquent à l'avenue Houba : Papy Van Kerckhoven croise Bébé Lestienne, et Pierre François a mis la vareuse de de Camargo pour tchatcher avec Rossini. Exclu au Standard, Nico de Westerlo repart sans rien, Maxime du Breydel accepte ses deux matches pour sa montée d'acné sur Rosales et Maître François disserte de la probabilité de mollarder bouche grande ouverte : impossible, mon lama ! Le revers de la pièce. La police de Tongres attrape un deuxième pyromane concerné par la mini-bombe de Genk-Standard. A Bruxelles, 20 hooligans anderlechtois prennent de la prison avec sursis pour un raid sur un local brugeois en 2003. L'UEFA facture au Club Bruges 10.000 euros supplémentaires. Comme contre Donetsk, des supporters ont versé leur obole face au Partizan : problème, c'était sur le crâne d'un juge de ligne. Les gars, lancez plutôt des billets. Saine gestion. Lyon bat le Real (1-0), et devant sa télé Eric Deflandre se fait nostalgique. Le Liégeois (36 ans) est sur une voie de garage au Lierse où il ne joue plus : " Dire que j'ai refusé des offres d'Arabie Saoudite... " Eric, le Lierse c'est l'Egypte, en moins loin... Malgré la dèche (13,5 millions de déficit, 5 millions rien que pour cette saison), le club envoie son coach Helleputte vers le bureau de DT et négocie avec... Sollied. Nouveau trou financier ? Ô Belgique chérie. Cheikou Kouyaté a vu Dick Advocaat à la télé, et depuis, il n'en démord pas : l'essuie-glace anderlechtois veut devenir Belge. Mais pas pour jouer chez les Diables : " Mon c£ur reste sénégalais, mais avec un passeport belge, un transfert est plus facile. " Ni passeport, ni transfert pour Frutos : Nico est encore blessé, la faute aux terrains durs, aux sub-primes, à la SNCB, allez savoir. Je vais et je viens... Du beau monde à Tubize : Walter Baseggio passe en voisin, l'AFC local lui fait la cour, et Vincent Kompany est en mission RP pour son sponsor. Une rencontre discrète a lieu dans un sous-bois avec son cher Dick, pour disserter de la ponctualité et de la discipline de groupe. Interrogé sur la question, Vince a subitement changé d'humeur. Dorge of the jungle. Kouemaha ne se tient plus : l'humoriste brugeois est repris pour l'amical Italie-Cameroun du 3 mars, et rêve déjà de Coupe du Monde. Pour fêter ça, madame lui taille une nouvelle coiffure : deux heures de tressage, pire qu'une gonzesse ! Au même moment, Luc Devroe fait dégager le terrain à la pelle... par son équipe Espoirs. Le Club a obtenu l'an dernier le prix de meilleur club formateur du pays. Tout s'explique. Signé Sporting. Dernier entraînement à Bilbao, Anderlecht n'est pas venu sans ambitions. En poésie d'abord. Devant la presse, Coach Ariel ramasse sa pensée : " Ça rime et ça rame, comme tartine et boterham ". Et un alexandrin, s'il vous plaît. Mention aussi pour la classe naturelle : à mi-séance le trio Juhasz-Suarez-Rnic enjambe les panneaux pour aller uriner sur le muret de la tribune. " Dans notre Cathédrale ! ", s'offusquent les bigots présents. Caramba, ça va barder ! Et un procès, un ! Encore une casserole pour la Belgique à la FIFA. Le GB Anvers, qui n'a pas de match pendant... 20 jours, veut tuer l'ennui et attaque le ministre flamand du Sport au Conseil d'Etat. Ledit ministre n'aurait pas arrosé réglo, question subsides à la rénovation des stades de 2018. Si on la décroche cette Coupe du Monde, on aura bien du mérite. Foot-stop. Panique à l'entraînement carolo : Iajour a l'habitude de se tourner lui-même les pouces sur le petit banc, mais là c'est un collègue qui le lui démet dans un duel. Un passage par les urgences, et tout rentre dans l'ordre : Momo va pouvoir remettre l'ambiance en bord de touche. Bravo les petits. Le foot-régal change d'épicentre : nos vaillants Gaulois mettent la belle Espagne gueule en terre. Invaincue en Europe depuis 18 matches Valence perd à dix à Bruges (1-0), Bilbao revient de justesse contre Anderlecht (1-1). Les portiers ibères ont fréquenté la même école de la main molle, au contraire de Proto et surtout de Super Stijn. A Bruges Kouemaha place sa caisse syndicale, le Club durcit le jeu et fait disjoncter l'artiste David Silva, exclu pour la peine. Au Pays Basque Lukaku fait baver les Ibères et joue son Boussoufa pour servir... Biglia, perdu au petit rectangle à la recherche de son frère Frutos. Les Belges n'ont plus peur de l'Europe : la chance ne leur sourit pas, c'est eux qui la forcent... Illustration à Sclessin... Où le froid et cynique Janko attrape deux fois la floche dans le carrousel de la défense locale. Mais le c£ur a repris ses droits à Liège, et le duo de Camargo-Witsel renvoie Salzbourg à sa petite musique de nuit (3-2). Premier contrat rempli : la Gaule sauve ses cinq tickets pour l'Europe jusqu'en 2012 minimum. Seconde partie du boulot à finir jeudi prochain. Seule faille dans cette brillante opération d'image : la furie des hooligans mauves à même la pelouse de San Mamés. Le Sporting dénonce des provocations, et met en cause le club local, qui chope un de ses fans coupable d'avoir répliqué par l'urine au sacrilège de la veille. Mouscron, un jour, une vie. Vivats courtraisiens dans les caves du Futurosport : Georges Leekens a gardé les clés et dirige une séance en salle. Gratuitement ? Allô l'IEG ? Wouter Vrancken n'en est pas : claqué aux ischios, il est out pour trois semaines. Tom Soetaers, son correspondant à Malines, se lâche : " Ne me parlez plus jamais de Leekens... " Lequel s'engueule avec Mathias Leterme : le fils du Premier, directeur financier au KVK, veut contrôler les dépenses de Mac The Knife. Bonne chance, fiston. PO 1 ou PO 2 ? Réquisitoire, plaidoirie, appel, rien n'y fait : Goreux prend toujours trois matches pour avoir transformé la cheville de Mennes en haché pur porc. Retour de Régi pour le deuxième match de playoffs. Un match 12 douze minutes. Face à Lokeren, Genk ne joue qu'à partir de la 78e minute, et c'est bien suffisant : Barda efface Malki, imité ensuite par les substituts Ogunjimi et Orlando, qui a quitté Charleroi et (re)marque donc (3-1). Vercauteren bat son grand pote Ferrera et place un 12/12 : le rendement a pris racine au Limbourg, le top 6 se précise dans la lunette. Exclu Copa flingue l'arbitrage " pro-grands " : sans blague ? Tout le monde est beau. Même la Ligue pro a peur d'Advocaat : réflexion faite, les joueurs seront bien libérés pour les Diables fin mai, " mais seulement s'il s'agit d'un match sérieux ". Dans l'euphorie de la C2 de la veille, la Ligue retarde aussi le début des playoffs de quatre jours : on va la gagner cette Coupe ! Ah ces Jona... Les portes du top 6, et ça vous emballe un Wilmet : Jonathan de Saint-Trond arrive en fin de bail, il veut un contrat longue durée sinon il partira. " Ici je ne joue qu'à 70 %, je vaux un club du top. " Prochain dans la salle d'attente des contrats, le coach Brepoels : avec Guido, pas de risque de fièvre subite. Lierse, même pas mort. Sollied ayant décliné, le Lierse négocie avec... Bölöni. Pour finalement signer avec Anthuenis. Mais pour l'avenir, un contact est pris avec... Gerets ! Champion en 96, le SK se définissait comme " le plus grand des petits clubs ". Maged Samy, le patron actuel, n'a rien oublié. Foot au berceau. Fin 2007 Anderlecht a loupé le transfert du père, alors il assure avec le fils. Noah Fadiga (11 ans), héritier du Roi Khalilou, quittera La Gantoise pour le Parc en fin de saison. A quand les transferts d'embryons et les contrats prénataux ? Classe-biberon, suite : pour ses prestations, Lukaku gagne un goûter-crêpes de la part du chauffeur des jeunes Mauves. Et rebelote si Romelu atteint la barre des 20 buts. Mais attention : s'il échoue, c'est lui qui devra laver le bus de Ludo. Ça, c'est de l'incentive ! Hurlus au canon. La grosse caisse résonne au Canonnier : d'accord, pour sa première Péruwelz s'incline 1-2 contre l'US Centre, mais le foot revit à Mouscron, et c'est bien ça qui compte. Car l'Olympic a retiré sa plainte dans l'affaire Vincent Martin : à ce jour le Racing conserve tous ses points... Georges et Guido aux manettes. Leekens et Brepoels en remontrent à De Boeck et MPH, et s'incrustent dans le top 6. Benteke enfourne et mouline, Courtrai thésaurise face au Cercle qui restait sur un triplé gagnant (3-1). A Gentbrugge, Chimedza tire Saint-Trond pour passer aux Buffalos le même savon qu'à Anderlecht (0-1). Depuis l'An neuf les Gantois traversent un nouveau cycle mort : trois buts et trois points en cinq matches ! La vendange du soir a lieu sous l' Arc-en-ciel : Zulte Waregem pense bien faire, et se troue contre Roulers (1-1). Rien ne va plus. Le Sporting racle la cuvette au Kuipje, et Westerlo s'envole après la pause grâce à d'obscurs remplaçants (4-0). Zéro sur quinze pour la Craig Factory : c'est bien de jouer à l'espagnole, mais faudrait penser à grappiller. Back to the future. Alain Courtois veut de nouvelles enceintes, la Commission bruxelloise des monuments et sites n'a rien compris : elle classe les stades de l'Union, du Racing de Bruxelles, et des Trois Tilleuls à Watermael-Boitsfort comme sites historiques protégés. Reste à rappeler les descendants de Jules Pappaert et Armand Swartenbroekx chez les Diables. Cristiano, vanuit Brugge. Le Cercle Bruges s'ouvre au village global. Pour Haïti, Iachtchouk Nyoni Viane et Verbist mettent leurs maillots aux enchères - et signés, s'il vous plaît. Dans le cadre d'une collaboration avec le Sporting Portugal, Glen De Boeck envoie... Jonas Buyse au Stade Alvalade pour un stage d'une semaine. Le nouveau CR7 ? Rififi à Lîdje. Le moment était mal choisi : invaincu depuis six ans à Bruges, le Standard domine, mène, puis s'incline au Club Bruges (2-1). Mbokani se réveille comme à chaque top-match, mais pas de chance pour lui : Sonck fait pareil et Kouemaha passe derrière. Mais le félon venait de l'intérieur : Stéphane Breda donne un peno léger aux Gazelles, mais le ref liégeois ignore celui sur Dieu et une semelle d'Odjidja -Bruges ne peut sans doute pas, chaque semaine, terminer à dix... Les Flandriens cassent une série de cinq revers face aux Rouches depuis 2007, et enfoncent le champion vers le playoffs 2. Sporting malin. En soirée, Anderlecht déroule malin contre un Malines pas très futé (2-0). Les Sang et Or suent sang et eau à saborder leurs occases, les Mauves assurent ensuite tranquille en 180 secondes : Gillet place une veste et Lukaku marque à sa deuxième touche de balle. Mais surtout : Suarez a retrouvé le déhanchement du tango nero.l par erik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)