LUNDI 11 JANVIER MILAN ADORE LE ROUGE

Penny Lane. Pas le temps pour le Magical Mystery Tour ou le Beatles Museum, Jovanovic passe en vitesse à Anfield Road palper le bouc de Rafael Benitez. Grand sourire à la sortie : " Le manager me veut, la Premier League est taillée pour moi ". Jeu de piste, suite et pas encore fin.
...

Penny Lane. Pas le temps pour le Magical Mystery Tour ou le Beatles Museum, Jovanovic passe en vitesse à Anfield Road palper le bouc de Rafael Benitez. Grand sourire à la sortie : " Le manager me veut, la Premier League est taillée pour moi ". Jeu de piste, suite et pas encore fin. Outplacement mauve. A La Manga on s'occupe comme on peut. Interdit de ballon, Wasilewski joue chauffeur du bus, ça change de la muscu. En bord de touche, Steegen et Van Holsbeek s'improvisent rois de la jongle. Article premier du règlement d'ordre intérieur : " On ne se moque pas des chefs ". Sur la pelouse, certains joueurs zieutent à côté, l'équipe féminine anglaise s'échauffe : flexion et contrôle poitrine, please. " Sé-ré-ni-té. " A Sclessin et au Parc on craint le retour du Clasico, alors restons zen : toute la semaine, entraînement à huis clos et pas d'interviews. Ministre et fédérations de supporters, tout le monde appelle au calme. Seul AB3 vient titiller la paix des calumets : le sondage de la chaîne révèle une légère domination des téléphages mauves sur leurs rivaux rouches, 49.93 % contre 49.77 %, soit 107 voix de différence sur 65.000 votes ! Le 18 février, ce sera Bilbao-Anderlecht et non Standard-Salzbourg. Chansonnette mouscronnoise. Comme chaque fois, l'Antwerp lâche 100.000 euros pour ses dettes fédérales. Sans cela, c'était l'exclusion immédiate. Au contraire des joueurs, les créanciers institutionnels (TVA, fisc, pensions) restent impayés. Air connu. Boycott (bis). Le Standard a attendu son moment : veille de Soulier d'Or, les Rouches annoncent qu'ils pratiqueront le siège vide à Ostende. Non, Axel Witsel n'a tué personne. Jovanovic avait déjà décidé de faire l'impasse : " Je ne suis pas un prostitué. " Sexe et violence, on n'en sort pas. Hans toujours prêt. Tel le matou, le Galjé retombe toujours sur ses pattes : l'ex-T1-T3 de feu Mouscron fait le serment du chef scout à Courtrai, il supervisera le recrutement local. C'est pratique : tout près de la maison, aux côtés de Tonton Leekens, son piston de toujours, et sans danger pour son cumul chez Parrain Dick. Un strike, quoi. Libérez Habib. Le procureur fédéral ne cède pas malgré la frimousse de Goreux et les suppliques de Mennes : il requiert quatre matches de colle pour le tacleur-cheville du Kuipje. Carevic s'en repart blanchi : la vidéo n'est pas claire, avec ses coudes le Croate a même réussi à brouiller les images. Vidéo moins utile pour Habibou : depuis sa cellule portugaise, l'otage carolo supplie le jury en différé, mais les trois matches sont confirmés. Aucun effet sur la fiesta de fin de stage : Tommy Craig danse sur les tables en hurlant You'll never walk alone. e-Foot. A la conférence de presse, le matériel foire, mais Ivan De Witte et le ministre gardent le sourire : bientôt les fans pourront acheter leur ticket on-line avec leur bête carte d'identité. Finies les files au stade, le papier inutile et le marché noir. Premier test prévu à Charleroi-Lokeren, le 30 janvier. Et le gouvernement paiera les lecteurs optiques. Que demande le peuple ? La dure vie de Brian. Anderlecht se venge de Ruiz, Twente déguste à La Manga (5-0). L'ex-Gantois du penalty manqué est resté en tribune, par prudence pour ses tibias... Des deux leaders des Lage Landen, le Belge a surpassé le Batave, au bac la Beneliga. Tom De Sutter cherche un assimil turc : le Galatasaray aurait six millions en caisse. Le revers des petits contrats. McDonald a sa fierté : le Standard et le Germinal ont un accord, mais il reste peu de pépettes pour le joueur, et Sherjill rejette l'offre liégeoise. Un conseil de son pote Boussoufa ? Petits contrats, suite : Dahmane passe à Genk tenter l'accord à l'amiable. 800.000 euros d'astreinte pour la rupture de contrat de 2008, c'est un peu cher pour lui. Les (bons) contes de Tonton Dick. Le petit poucet batave sème ses jolis cailloux. Adriaanse, successeur désigné à AZ, ne veut pas cumuler avec le Qatar, et Advocaat envisage de rempiler : " Surtout si en Belgique, on continue à m'énerver... " Traduction nécessaire ? Ce soir, c'est télé. Le Gaverbeek est impraticable, Zulte-Cercle de Coupe est reporté au lendemain. Chouette, chacun pourra mater les poulettes du Gouden Schoen. Serbian rhapsody. Soirée réussie pour Milan Jovanovic : attablé en Cité ardente, le Serbe chausse de l'or sans même quitter ses boulets sauce lapin. Le jury du Gouden Schoen a été plus large d'esprit que celui du Soulier d'Ebène, qui avait déclassé Mbokani pour son absence. A Ostende, le Premier en profite pour replacer la bribe de serbo-croate engrangée aux Affaires étrangères. Tout le monde est content, sauf Boussoufa et Lukaku partis à l'aube de La Manga. Les temps sont durs pour la slache dorée : seulement 58 % des bulletins ont été rentrés. Un Buffalo à l'INAMI. Adekanmi Olufadé n'a pas le moral : déjà que ses frères se font trouer à la CAN, le Togolais menace de traîner Gand devant le TAS. Manuel médical en poche, Louwagie reste stoïque : " Le premier mois est à notre charge, ensuite c'est la mutuelle ". Le manager a déjà fait le coup avec Bernd Thijs. Mais demeure bon prince : " Olufadé peut partir gratuitement. " Pour qui la patate chaude ? Diva Jova. Milan n'est pas allé au Soulier, le Soulier est donc venu à lui. Jovanovic reçoit le lingot pédestre et retourne le copion de son pote Leterme : y figurent quelques mots de remerciement en français. Le sang rouche a tourné au mauve : Jova s'attendait à Boussoufa et Pierre François salue la direction bruxelloise pour son fair-play. Que sont nos arrachages de tibia devenus ? Quand Jova doit céder sa godasse pour le moulage doré, il hésite : " ... ça vaut quand même 500 euros ! " Mulemo dit qu'il a signé en Allemagne et Traoré ne veut plus venir dans l'auto de Mbokani, avec son salaire il ne peut pas payer tous ces retards. Comique de répétition. Ça se complique pour Dury et De Boeck : leur duel de Coupe est remis une troisième fois, et le calendrier est embouteillé. Qu'on en finisse : jouez-la au whist, cette qualif. Genk never walks alone. Après Jova, Benitez offre le thé à Dirk Degraen : le manager général de Genk est à Liverpool pour causer prêts de joueurs. Plaisir garanti, les Reds ont une base de données de 14.000 joueurs ! Manager Rafa redécouvre Vercauteren, un excellent présage : en 2005 en C1 Liverpool avait torché deux fois les Mauves. Eurostar toujours : Wigan aurait 4,5 millions en cassette pour rapatrier Joao Carlos, mais Genk réfléchit. Surtout, restons modeste. GB Anvers 1, Lokeren 0. En août, le Beerschot avait fourgué à Lokeren un Malki tout crépi. Cinq mois plus tard, les Ours récidivent en lui piquant son seul buteur qui marque : David Janczyk est Anversois jusque fin 2010. Mais Roger Lambrecht va porter plainte car, pour lui, l'éthique c'est sacré. Lokeren 2, Saint-Trond 0. En attendant, Gros Roger se venge sur Duchâtelet, son oiseau favori : après Perbet, Lokeren embauche Benjamin Mokulu (Ostende), un autre buteur de D2 convoité par les Canaris. Le Standard, La Gantoise et Zulte étaient sur le coup : encore un ex-type du Brussels jugé nul par le père Vermeersch. Voyage, voyage. Koster reçoit un mot d'excuse des parents Dahmane : " Momo ne peut pas s'entraîner, il doit faire son marché ". Le rappeur de la Jupiler League se paie un minitrip Turquie-Londres, négociations prévues avec Denizlispor, Eskisehirspor et Queen's Park Rangers. Théorie des vases communicants, le fantôme Luigi Pieroni re-hante le stade Breydel. Le 4x4 de Luc Devroe ne résiste pas au choc : embardée sur l'A18 et caisse détruite. Daerden III. Journée d' ouf pour Pierre François. Le DG rouche rencontre Roulers, mais l'offre pour Dequévy est jugée trop basse : l'Al Oweiran roularien a laissé quelques grains de sable de sa chevauchée de Sclessin, un soir de décembre. Puis conclut l'arrivée pour l'été de Srdan Blazic, le portier monténégrin de Levadiakos (Grèce). Avant d'apprendre à regret le report du match de Réserves, où devait être testé le back serbe Petric (Banja Luka), recommandé par... Jovanovic, manager à ses heures. Une affaire tout de même avant le week-end : 625.000 euros lâchés pour l'homme qui valait quatre millions, Koen Daerden. Fils de Jos, mais rien à voir avec Michel - enfin, restons prudent. Autres dossiers chauds du mercato : la rumeur Habibou et une offre lyonnaise pour Mangala à hauteur de 10 millions d'euros ! A l'étage du bas, Bölöni arrache les micros : on lui a posé une question sur le Clasico. Celui du 30 août. Une reprise signée Randall. Pour relancer le championnat, La Gantoise multiplie les politesses au traître Leekens : exclusion de Ljubijankic, auto-but de Rosales et tapis rouge pour Ibou. Azofeifa met fin aux agapes en tapant une frappe à la 92e : Gand et Courtrai se quittent en frères (2-2). République bananière. Sans date disponible pour Zulte-Cercle en Coupe, le Comité exécutif tranche, le quart se jouera en un seul match, et à Anderlecht ! Dans l'impasse, rien de tel qu'un déni de (son propre) règlement : inégalable Union belge. Prochain boulot : valider le passage de Paul Taylor d'Anderlecht à Charleroi, les deux clubs sont d'accord. La terre est ronde comme un ballon. La Ligue pro, portée par sa dimension sociale, sort 25.000 euros pour les sinistrés d'Haïti. Né sur l'île, puis adopté en Belgique, Réginal Goreux lève aussi des fonds pour une école sur place. Mouscron ne meurt jamais. Le Canonnier éructera encore : le comité de Peruwelz cède son matricule à Mouscron, qui repartira en D3. On vide les derniers fonds de tiroir : pendant que Slovenciak se teste à Gyor pour y rejoindre ses potes Walasiak et Sapina, Vandooren retrouve le Lierse neuf ans plus tard, et Jaycee signe à Eskisehispor, en D1 turque - non ce n'est pas l' Exqileague locale. Le Bahreïni y relaie cette brelle de Youla, la plus grosse arnaque de l'histoire mauve signée Anthuenis. Même que Papa Aimé en rit encore. Les réseaux du T2. Malgré sa vieille rancune, Glen De Boeck garde ses entrées au Parc Astrid : après Kanu et Reynaldo, le Cercle obtient en prêt Olivier Mukendi auteur de cinq buts chez les Walem's boys. Avec clause de ne pas marquer contre la maison mère ? Bavon va en baver. Jos Daerden adore son Tshibuabua, mais sur le terrain. Diète annoncée : l'avant de poche du GB Anvers a le ménisque éclaté, trois mois d'arrêt. Tout le monde rêve de la Premier League, sauf Mark De Man : Burnley piste l'ex-fils caché de Vercauteren, mais The Man veut rester en Gelbique. Water-polo. Nouveau casse-tête chinois pour les rois du calendrier : malgré deux visites de De Bleeckere, Bruges-Westerlo est remis pour cause de marécage. A Charleroi et Roulers, on nage mieux mais Genk et Malines sont les plus waterproof. Comme souvent après un stage, les Zèbres rentrent une bulle malgré l'entrée et le but de Ciza ; Vercauteren trempe son premier bouquet, le Racing attendait depuis dix semaines (1-3) ! Le cocktail Perisic-McDonald ne marche qu'une fois : avec ses quatre renforts Roulers poursuit sa noyade, Gorius et Nong barbotent tranquille et relancent le Kavé vers le top 6 (1-2). Au Stayen, le maître-nageur s'appelle Sidibe : deux smashes en fond de cale lokerenoise qui valent au Sénégalais un maillot doré et aux Canaris un envol vers les playoffs (2-1). Perbet-le-félon subit la bronca : la volière locale le canarde de sifflets. Faux départ pour Guillaume. La police allemande pointe Gand-Lokeren de février 2007 (3-1) comme match truqué : deux Waeslandiens (Filipovic et Vukomanovic) auraient roulé pour la mafia croate. Pas de chance pour Guillaume Gillet, si content d'avoir marqué ses deux premiers buts en D1. Intifada gantois. Les pelleteuses creusent les fondations en bordure d'E17 : le chantier du futur stade gantois a enfin démarré. La première pierre c'était en 2008, la deuxième a mis un peu de temps. Inauguration prévue en 2012... sauf que les investisseurs et la Ville se chamaillent toujours sur la mise de fonds. Troisième pierre en 2011 ? Edens de l'Est. Pieter Collen suit le sillon de Kim et Justine, l'ex-Beverenois signe aux Brisbane Roars. Et se veut positif : " Je ne connais rien du club, mais cela devrait aller. " Pour infos complémentaires, Geoffrey Claeys, ex-planté Down Under. René Desayere aime, lui, les menus numérotés : après ses séjours en Corée et au Japon, il quitte Turnhout pour... la Thaïlande et Muang Thong United. Un numéro 47, s'il vous plaît. Off-Clasico. C'était à craindre : la Pax romana a généré un Clasico des actes manqués. Jovanovic avait anticipé l'opération mais n'est pas prêt le jour J, Defour a caché son jeu mais ne chauffe que le banc. Witsel joue de malchance, cumule du rouge, mais gagne à coup sûr un recyclage " Comment tacler sans la semelle ". Verbist compense comme il peut mais, même pour botter son péno Mbokani ne daigne pas courir ! Traoré marque du dos et pas dans la bonne cage, Mangala paume pareil son GPS. Quel souk, mon frère ! Les grandes résolutions d'avant-match ont chloroformé les acteurs et banni les duels. Côté buteurs, Legear s'est baladé comme sur la Batte, et Lukaku s'est cru à l'entraînement du shadow game. 0-4 et 20 points d'avance pour les Mauves : et si les Rouches visaient l'Europe tranquille, via le playoff 2 ? Rats d'égout. Face au Cercle Bruges, le GB Anvers loupe totale sa reprise (1-4). Mikulic (carton rouge) s'en va dès le quart d'heure et Pacovski sucre les fraises devant son but. Vossen ne prend que 150 secondes pour marquer son retour après trois mois de plâtre, et même le vieux Foley, qui se croyait voué au foot gaëlique, cadre deux fois. 2009 a-t-elle emporté l'élan des Rats ?l par erik libois