LUNDI 25 JANVIER SAUVEZ FRANçOIS

My Taylor is carolo. De retour de la CAN, Capi Kéré se découvre un nouveau voisin à la place de Guédioura, parti soigner sa diarrhée à Wolverhampton. Paul Taylor est déjà à Charleroi, mais c'est pour du semblant : le plus célèbre Montagnard depuis Sandra Kim ne pourra enfiler ses rayures qu'en février. Le temps de brûler toutes ses paperasses mauves. Craig n'a rien suivi : il est en famille à Glasgow.
...

My Taylor is carolo. De retour de la CAN, Capi Kéré se découvre un nouveau voisin à la place de Guédioura, parti soigner sa diarrhée à Wolverhampton. Paul Taylor est déjà à Charleroi, mais c'est pour du semblant : le plus célèbre Montagnard depuis Sandra Kim ne pourra enfiler ses rayures qu'en février. Le temps de brûler toutes ses paperasses mauves. Craig n'a rien suivi : il est en famille à Glasgow. Requiem pour une dent. Bolat sourit à pleines dents, ou presque : Sinan peut passer chez son fraiseur car dans les herbes hautes malinoises, Marcos a retrouvé sa canine, dégoupillée la veille par le mélomane Biset. N'en déplaise à son illustre aîné Georges et à son voisin de pupitre Rossini, le Malinois fait plutôt dans la marche militaire. Sporting Prozac. Jacky Mathijssen replonge : Lokeren vire son 18e coach en 14 ans - et sans Put (2,5 ans) et Leekens (quatre ans), ça fait 16 T1 en huit saisons ! Deux conclusions : Jacky-reconverti-en-gars-cool ne le fait pas non plus, et Roger Lambrecht peut ranger ses pneus et investir dans les pompes funèbres. Ou les antidépresseurs. Le président local annonce d'ailleurs qu'il va prendre du recul : en tribune, il fait trop pleurer Madame. Tout le monde se lève pour Swâ. C'est la rentrée pour Guignol, le nouveau spectacle se tient toujours avenue Houba. De Keersmaeker prend les coups et se craquelle, à ses côtés les meilleurs ennemis Colin-Philips ne pipent mot, mais l'essentiel est sauf : Swâ conserve son maroquin, on a bien pris soin de voter à main levée. L'accord passé avec Charleroi n'a jamais existé que devant témoins. Mogi Bayat, si fier de sa peau de banane, repasse déjà les plis de sa toge : la suite se jouera devant le juge. A moins qu'un bon accord ?... Non, j'déconne. Gros c£ur. Bossie a un c£ur gros comme ça, mais là c'est vraiment trop : après plusieurs rechutes, Boskamp se fait déboucher une artère à l'hôpital d'Alost par le chirurgien de Fadiga. Jan, prudence sur les dames blanches. Et les dames. Poco, retour maison. L'Arlésienne est serésienne. Après plusieurs ratés, Pocognoli retrouve son port d'attache de Sclessin, qu'il quitta dans la tourmente pour l'ennemi genkois. Par bonheur, l'agent honni a changé de camp et la dèche d'AZ a fait de l'opération une " occase " au sens du lexique liégeois : 2,5 millions d'euros, ça fait 3.356 sacs de ville Louis Vuitton. TVA incluse. Chacun chez soi. Le Comité sportif rassure Van Gijseghem : exclu à Genk, Daan ne sera pas suspendu. Chez les refs, ça grimace : " A quoi on sert si nos cartons sont systématiquement bafoués ?" Toujours plus bas de front, Bob-le-boss sort le parapluie : " Les décisions des comités ne nous regardent pas. " Parole de Jeurissen. Zulte Waregem la joue brosse à reluire : il vire son équipementier et opte pour celui de... la CCA. Les cordonniers étaient mauves. Les Brugeois font valoir le savoir-faire local : le responsable matériel du Club tuyaute son confrère sur la taille des studs et le Cercle passe en Coupe. Mal chaussé, Anderlecht patine au Breydel et Bozovic fait son van Basten façon Euro 88 (1-0). Regrets du match unique, Herman ? Aux antipodes, Justine Henin râle mauve et se venge sur une Chinoise de passage, 6-1 6-0 en 51 minutes. Témoignage authentifié Carlos Rodriguez. Vieux gnous. Sales temps pour nos aînés : Tanghe (Roulers) et Goor (GB Anvers) ont le genou en compote, et leur saison itou. " Bart reviendra, j'en suis sûr ", rassure le toubib local. C'est Madame qui va être contente : un polichinelle dans le tiroir et un boiteux à la maison. Pour Tanghe, ça tombe presque bien : le tribunal lui retire son permis, excès de vitesse. Même à 37 ans. OK Corral en Belgique. L'Union belge perd l'un de ses cumulards compétents : Pierre-Yves Hendrickx abandonne " son pin's et sa mallette en bois " (source : Mogi Bayat) de la Commission du calendrier. Et contrairement à décembre 2008, il ne changera pas d'avis. Au Pays Noir, le manager général est en workshop juridique et organise le contre avec trois avocats. Parmi les idées, poursuivre la fédé pour... grivèlerie : " C'est quand vous mangez au restaurant, puis vous partez sans payer. " Allons donc, des pique-assiettes à l'Union belge ? Dans sa grande bonté, Bayat Jr renonce à transmettre le dossier à la FIFA : " C'est pour ne pas compromettre le dossier Coupe du Monde. " Mogi, saint Alain te bénit. Tourniquet rouche.Jova a le pied plus vif que la main : le Soulier d'Or passe une bonne heure au fan shop à signer des autographes, mais il doit filer pour le match de 16 h. Le Standard bat OH Louvain et retrouve ses repères : Defour frappe et marque de loin, Pocognoli, Grozav et Camara mouillent leur beau maillot laqué, et l'avant nigérian Eneramo (Espérance Tunis, 7 sélections A) est testé. Zulte, en français dans le texte. Débarrassé de Mouscron, Zulte Waregem recrute dans l'hinterland picard : Dury accueille Emil Lyng, un international Espoir danois de Lille, et le médian Espoir de Mons Axel Bossekota. Au Gaverbeek, Voltaire commence à bien vendre. Vlaamse beker. La Coupe a perdu ses trois grands : après le Standard et Anderlecht, Bruges poursuit son janvier noir à Gand qui offre à Pieroni sa première rose et... sa première blessure (1-0). Régisseur-buteur, Dequévy incarne le miracle roularien et chipe à Courtrai le ticket provincial pour le dernier carré (1-0). Toujours habité par l'épreuve, Malines fait front à Westerlo et Biebauw assure le reste (0-0). Le Kavé prend les devants : en cas de victoire en finale, l'équipe jouera l'Europe au Heysel ! Comme lors d'un fameux Malines-AC Milan en 89... Casa Kafka. Le Parc se paie un quatrième Tchèque : repéré au Mondial U20 en Egypte, Lukas Marecek (Brno) s'engage pour quatre ans. Bouchons annoncés : c'est encore un médian axial. Mais pas sans références : " Je joue dans le style de Pirlo. " Le secrétariat n'a pas fini sa journée : il augmente son Vieira Kouyaté qui prolonge de deux ans, Cordier part à l'Olympic paver de ses bonnes intentions l'enfer de Dante, enfin Birger Longueville (19 ans) signe son premier contrat pro. Emu, le garçon fête ça le soir en Espoirs par une carte rouge. Tête de gondole. Dahmane découvre les garanties bancaires à la turque : il refuse Denizlispor et retrouve sa gondole brugeoise, long soupir chez Luc Devroe. En plus, Sonck refuse de partir avant juin : on peut comprendre, Genk et le Qatar faisaient la file. Vargas passe à la télé vénézuélienne : il a créé une fondation à Caracas et lève des fonds pour Haïti. Real Eupen. Il a croisé Raul et Gago, le voici équipier d'Olivier Vinamont et contraint d'apprendre l'allemand. Huit mois après son retour du Real Madrid, le Standardman Kabamba enchaîne par un prêt... à Eupen. Le clone de Tchité se remet d'une grosse tôle au genou. MPH kiffe Bruzzese. Anderlecht vide sa citerne à portiers : après Cordier, Sébastien Bruzzese file à Gand où on s'y connaît en bons gardiens. Même formés à la fameuse école des ennemis sang et marine... Euro-millions ? De passage en Espagne, Blatter milite pour un Mondial 2018 en Europe. Bonne nouvelle pour Courtois... sauf que Tonton Sepp poursuit : " Et si l'Europe présentait une candidature unique, comme pour l'Allemagne en 2006 ?" C'est pour limiter les frais ou juste énerver Alain ? Ficelles picardes. Les clubs de Mouscron et Péruwelz étaient d'accord sur la corbeille nuptiale, restait l'aval du cochon de payant. La Ville et son bras financier l'IEG bénissent le bébé, joliment baptisé Matricule 216. Le parc à jeux est placé au Canonnier. L'enfant sera-t-il plus sage que son défunt aîné ? Dix de chute. Emilio Ferrera ressurgit toujours : il signe à Lokeren pour sauver le radeau local et ses méduses. A 42 ans c'est déjà son dixième club, son septième en Belgique : Leekens n'a qu'à bien se tenir. La veille, le Bruxellois a passé sa journée à zieuter des DVD, et sans tomber dans la déprime, déjà un exploit. Sa conclusion : " Le Sporting n'a vraiment pas de chance ". Mais encore ? Rayon T2, Van Puyvelde fait son coming-out : il lâche Sollied pour le bel Emilio. A moins qu'il soit très peu physionomiste. La preuve, Chris associe Ferrera et Norman Schwarzkopf, le général US qui mena la première guerre du Golfe : " Le maintien est notre Opération Tempête du Désert ! ", poétise le T2. Le manager local Orlans surenchérit : " Ce sera notre Blitzkrieg ". Rangez les scuds les gars, privilégiez les studs. Go Pass. Sclessin kiffe le haché : l'offre pour Sherjill McDonald est revue à la hausse, la barre est placée à 1,5 million. Par ailleurs, la crèche locale manque de places et libère quelques lits : après les frères Da Silva, le Standard met le duo Yagan-Mendes dans le train pour Tubize. Les petits, vous descendrez à l'arrêt Leburton. Chacun son barème. Le Comité d'appel distribue ses tarifs : 2.480 euros pour le petit écran de Preud'homme face au Standard (soit 310 euros la minute de fonctionnement) et... 100 euros pour les insultes racistes d'un fan malinois à la tronche du Mouscronnois Diakité. Pour sûr que le shérif Alex Ponnet va serrer la vis à la tête de son club éthique : " Les clubs sont d'accord et accepteront nos décisions, nous rappellerons à l'ordre sans sanctionner. " C'était donc ça. Sporting sci-fi. Tant qu'à faire, mieux valait déclarait forfait : malgré le renfort de Janczyk enfin libéré par Lokeren, le Germinal prend la bouillie face à Anderlecht (0-5). Lukaku fait jouer les autres et place encore deux pions : le plus jeune meilleur buteur de l'histoire de la D1 est déjà connu. Boussoufa sort un ciseau venu de nulle part - " ou alors de sa PES ", parole de Romelu. Et Kanu ouvre enfin son compteur-but à son 26e match de D1. Avec 34 points sur 36, ce Sporting-là sort tout droit de la science-fiction. D'ailleurs même Ariel a souri. En coin. Recyclez avec Georges. Sans le foot, Long Couteau aurait inventé le tri sélectif. Voire le troc écologique. Leekens refile Tom Soetars (63 minutes depuis août...) à Malines, et récupère Wouter Vrancken, son énième vieille casserole : le rouquin malinois avait du mal avec les beuglements de Peter Maes, et veut retrouver ses jumps gantois du temps de Tonton Georges. Maltraitances. Le secrétariat arc-en-ciel tourne à plein régime : Zulte Waregem fait rempiler Roelandts (deux ans) et Colpaert (quatre ans). Mais pour Sadik il est plus chiche, six mois seulement : toujours rester prudent avec ces patronymes torturés. Dury aime aussi les grands Blacks : l'ailier ivoirien Antoine N'Gossan débarque de l'ASEC Abidjan. L'ex-club de Guillou. Quand on vous parlait de dominant-dominé. Au diable, les clichés. Glenn Verbauwhede ne se sent plus : il arrive en finale du grand jeu du Footballeur Malin, monté par une radio régionale. Pour cela, le portier de Courtrai a dû passer sur les corps de Nico Claesen, Jurgen Cavens, Vital Borkelmans, Patrick Goots, Fred Dupré et Simon Mignolet. Rien que du haut niveau, même que le dernier fait l'unif. Tombe la neige. Roulers-Genk et Charleroi-Lokeren sont enneigés et reportés : leçon retenue pour les Zèbres, cette remise-ci était involontaire et sans contrepartie. Ferrera peut prolonger sa location de DVD. A Malines, les fans ont eu tort de déblayer : le Cercle remporte le duel des clubs de Coupe (1-2) et affiche un 9/9 depuis l'An 9. Malgré le but Premier League de Destorme, Foley poursuit sa renaissance (quatre roses en trois matches) et Reynaldo imite son pote Kanu en déflorant l'hymen adverse. Contre Westerlo, le voisin du Club empile les occases mais attend l'épilogue pour se sauver via Super-Sub Akpala (2-1) : premier succès bienvenu en 2010, juste avant le clash du Parc. Foot pour tous. Les jeunes étrangers sans papiers pourront bien s'affilier aux clubs belges amateurs. La FIFA l'interdit, mais la Belgique a obtenu une dérogation pour six mois. Le but était louable : mettre fin aux pratiques de managers véreux. Mais du coup, le risque était grand de laisser nombre de gamins à la rue. Vermeersch, alias Laporta. Au Brussels, on veut des socios comme au Barça : en manque de liquidités, le président prépare un passage du club en coopérative. Chaque supporter investissant un minimum de 50 euros aura voix au chapitre. Le droit de rêver est universel. Exotica. Mulisa quitte Roulers mais reste dans les lanternes : l'avant rwandais signe à Cealhaul Piatra, dernier en Roumanie. Le Roulers local quoi. Sarki revient à Westerlo blanc de peur : le club russe d'Anji Makhachkala, à la frontière afghane, lui a fait un pont d'or, mais pas question d'y aller : " Ils n'ont ni eau courante, ni éclairage public. " V'là qu'on s'embourgeoise... Saint-Trond reste un grand cirque sympa : Brepoels teste Yombi Moubeke, un Camerounais sélectionné pour le Mondial de... beach-soccer. Le Cantona noir ? Hurluthon. Son crâne renvoie parfaitement les sunlights du Kiel : Mark Volders s'entraîne avec le GB Anvers. Mais n'y voyez pas malice : " Après la faillite de Lommel, j'ai déjà accueilli Mark à Genk ", explique Jos Daerden qui s'y connaît en C4. El Araichi a bien réfléchi, mais signe quand même à Gyor (Hongrie). Mais pour six mois, le temps de s'y faire à la goulasch. Sapina n'a pas digéré : il est recalé aux tests médicaux... à cause d'un rhume. Au change il gagne... le soleil portugais : il signe à Maritimo Funchal. PO, on se bouscule. En avant-goût des playoffs, Dury vient mater Preud'homme sur ses terres gantoises et incruste ses troupes dans le top 6 (0-2). Zulte élève le jeu de reconversion au rang d'art majeur, tandis que les Buffalos s'empêtrent les plumes. El Ghanassy dort en finition, Leye se goure de petit rectangle et Azofeifa préfère définitivement le coup franc au peno, sans mur le Costaricien est tout perdu. Rien n'est mal fait : MPH quémande à Dury sa recette du béton armé en vue du mois de mars. En soirée, le Standard se replace en faisant chuter Courtrai, son bourreau de Coupe (3-1) : après quatre mois et demi de medecine-ball, Defour revient au moulin et le trio Daerden-Witsel-Carcela ajuste juste ce qu'il faut. La distribution des derniers tickets a débuté, les Rouches seront au rendez-vous.l par erik libois