LUNDI 16 NOVEMBRE À QUI PLEURE LE MOINS

C'est qui le plus triste ? 10 h au cimetière de La Haye, Dick Advocaat enterre son frère aîné Jaap, dont il était très proche. 14 h à Champlon près d'Arlon, Vincent Kompany enterre sa grand-mère maternelle, dont il était très proche. 17 h à Diegem, Advocaat éructe à l'entraînement. Minuit à Diegem, Kompany revient à l'hôtel : quatre heures de retard, une dizaine de coups de fil dans le vide, Vince a fait le mort et est remballé chez lui. Au jeu du chagrin, Dick joue au dur et fait la leçon. Mais tout le monde est perdant.
...

C'est qui le plus triste ? 10 h au cimetière de La Haye, Dick Advocaat enterre son frère aîné Jaap, dont il était très proche. 14 h à Champlon près d'Arlon, Vincent Kompany enterre sa grand-mère maternelle, dont il était très proche. 17 h à Diegem, Advocaat éructe à l'entraînement. Minuit à Diegem, Kompany revient à l'hôtel : quatre heures de retard, une dizaine de coups de fil dans le vide, Vince a fait le mort et est remballé chez lui. Au jeu du chagrin, Dick joue au dur et fait la leçon. Mais tout le monde est perdant. Foot en salle. Au Sénat, Alain Courtois tient colloque sur l'avenir du foot belge. Quasi aucun politique n'est venu... sauf le ministre bruxellois, qui a dû voir de la lumière en passant. Vérification faite, la Ligue Pro a oublié d'envoyer les invitations. A l'Union belge, Jean-Marie Philips reçoit missive de la FIFA : le foot belge sera suspendu si Mouscron persiste devant le juge civil. Sacré Blatter, toujours les mêmes grimaces. Jean-Louis Dupont change de râtelier, le penseur de l'arrêt Bosman défendra la fédé contre l'Excel : " Pourquoi les bons avocats seraient-ils réservés aux autres ? ", explique Philips. Un ministre d'Etat entre au comité d'appel des licences : Melchior Wathelet père relaie les sbires récusés par Mouscron. Jef, bouffon mais pas clown. Si longtemps oublié que seule l'Italie témoigne : " Jean-François Gillet est le meilleur gardien du Calcio après Buffon. " Celui qui parle, c'est Dino Zoff. Tout sauf un zot. Carcela ne cause pas batave, mais excelle dans le langage des signes : " Advocaat me fait penser à Bölöni, il a une grosse voix et le regard qui tue. " Promis-juré : Mehdi a jeté tous ses passeports et ne gardera que le belge. Bruno-la-frite. Bruno Metsu, le coach globe-trotter du Qatar, révèle ses racines belges. " A quinze ans, j'ai passé trois ans à Anderlecht, je jouais avec Coeck et Vander Elst, j'ai même planté trois caisses à Pfaff ! " Il y a 18 mois, le Standard l'avait sollicité avant Bölöni. Au moins, ça rigolerait plus. Coucou-minute en promotion. Dirar prend son deuxième ticket pour la Réserve brugeoise : revenu " fatigué " du Maroc, il a loupé l'entraînement. Fallait pas acheter le même radioréveil que Vince... En plus, va falloir l'avancer d'une heure : privé de permis pour excès de vitesse, Nabil ira à pattes durant quinze jours. Everton, again and again. Une rumeur envoie Lestienne à Everton, où Mouscron voudrait le vendre. Maxime refuse et la direction hurlue dit ne rien savoir : jamais simple, l'Excel. La ville réclame 700.000 euros de loyers impayés pour des appartements de joueurs. Le Standard lorgne sur l'Anglais Paul Taylor, ex d'... Everton aujourd'hui actif à Montegnée (P1) ! Luciano n'a pas fini de nous surprendre. Scènes de ménage. Emile Mpenza révèle que Getafe veut le prendre, mais surtout qu'avec Jade c'est vraiment time : " Elle a profité de moi pour relancer sa carrière, alors j'ai rompu. " Merci pour l'info. Dick comme... René. A Sedan, les Diables ont bouffé du sanglier : la Dickie Factory ensable le chameau qatari dans la terre ardennaise (0-2). Witsel fracasse à bon escient et Sonck (24e but en Diable) dépasse Ceulemans et Degryse : " Je saute haut car j'ai les gènes noirs de mon idole Michael Jordan. " Carcela joue 28 minutes et promet : " Au prochain match, je marque. " Bruno Metsu le coach adverse prédit : " La Belgique est la grande équipe de demain. " Chûûût, ne pas le dire aux joueurs. Le prochain Qatar-Belgique c'est en 2022, pour qui recevra le Mondial. Les Diables n'avaient plus gagné deux fois de suite depuis 42 mois. Depuis les débuts de... Vandereycken. Bref, restons zen. La forêt amazonienne découvre l'Union belge : 16.000 invitations écoulées pour le match, 3.000 personnes sont venues. FC Liège, full force. Surprise matinale pour l'huissier communal de Liège : impossible d'entrer, des rigolos rouge et bleu ont déposé durant la nuit la stèle d'Oscar Flesch, fondateur du FC Liège. Faute de stade, les fans ont déjà la salle de muscu : la pierre fait sept tonnes ! Putsch anti-putsch. Pour la première fois de l'histoire, les clubs pros s'intéressent à Mouscron, mais c'est pour le flinguer. La Ligue réclame la répudiation suivie de lapidation et annulation de tous ses matches. Jean-Pierre Dufermont réexplique une 47e fois : " Si on joue la montre c'est juste le temps de signer avec un repreneur. " Benoît Roul est plus bref encore : " L'attitude des clubs est typique du football. " Plus simplement, quelqu'un aurait dit : -Du grand n'importe quoi. Le steak, saignant pour Nico. Cela faisait trop longtemps : Frutos a mal au talon et au psoas, un muscle sollicité " pour grimper à la corde " (Dico Larousse). La direction mauve calme le jeu, mais on reparle quand même de fin de carrière. Tom De Sutter suggère le placenta de vache ou de cheval : " A Belgrade, on m'a fait des massages très efficaces avec ce truc gluant. " Pour Nico, ce sera donc un bon foie de b£uf gaucho pour le talon. Attention, ça chatouille un peu. Dans son coin, le petit Christopher Diandy (18 ans) ne se plaint pas. Et pourtant : son père vient de mourir du diabète, il y a huit mois c'était sa mère. Respect. Guérisons express. A Bruges, Carl Hoefkens est de retour après deux semaines, alors que six étaient prévues. Des potions magiques d'outre-Manche ? A Sclessin, Collet recolle à sa ligne après son pied fracturé, Dalmat pareil, et Dacourt a délaissé ses bouquins de philo : il peut recourir et frapper. Mangala se dit blessé, mais sur le scanner le Docteur Daniel ne voit rien. Sans doute trop de muscles dans le chemin. Scène de ménage, suite. Jade sort son rouleau à tarte : " Emile m'a trompé avec six filles. " La belle montre à la presse alléchée les sms où Mimile menace de la buter. Pas sympa. Vous en reprendrez bien une ? Philippe Dufermont revient de Chine, et Mouscron annonce un accord imminent avec un fonds d'investissements européen, (forcément) sans passé dans le foot. Reste à finaliser tout cela. " Qui va sortir du chapeau ? Un lapin ou une peluche ? " Signé Alain Lommers, du Comité Exécutif. Où est Tatayet ? Après Cordaro, Kere et Habibou, Théréau est aussi grippé. A Charleroi, la fièvre ratisse large : le nouveau coach aurait suivi l'entraînement à Tubize, mais en spectateur et incognito. Déguisé en Super-Zèbre ? Un sondage internet propose quatre noms : Nounours, Babar, Guignol et Bécassine. Guignol est en tête du sondage. Nomination toujours : Raymond Mommens remplace Didier Beugnies comme directeur du centre de Marcinelle. Avec notions de plomberie, d'électricité et de chauffage. Enseignement segmenté. Adrie Koster veut rester jeune : pour ses 55 ans, il donne entraînement à 50 gamins du Club. Avec l'aide de Vadis, Vargas, Demets et Stijnen. Bien regarder comment Stijn sort. Puis ne pas faire comme lui. Manque de pot. Les barrages du Mondial terminé, les coefficients déterminent les pots pour le tirage du prochain Euro. Les Diables se retrouvent dans le pot 4, du jamais vu. Et en bonne compagnie : Lettonie, Belarus, Macédoine, Chypre, etc. Advocaat c'est comme la croissance : il produit ses effets dans la durée. A la santé de Don Leo. Nouveau big-bang au FC Liège : Jules Dethier reprend le pouvoir. Et annonce la supervision technique de... Leo Beenhakker. Faut arrêter le péquet, Jules. Scène de ménage, re-suite. Emile réinvente la grande saga familiale : " Je n'ai jamais menacé Jade, c'est sa mère qui m'a traité de petit nègre. " Prochain match au tribunal. Avec Maître Laurent Denis. Dieu et son prophète Ali. Grand classique à Bois-Saint-Jean : Dieumerci Mbokani écourte son entraînement, car il a un peu mal. Quand c'est pas Jova... Faut dire que les émissaires de Stuttgart et Olympiakos sont de passage. Pas grave, un autre grand black vient faire le nombre : ce bon vieux Ali Lukunku. On peut toujours compter sur les amis. De Camargo a toujours mal au pied : " A force d'infiltrations, l'orteil se place de travers et la fracture se résorbe mal. " La grippe belgicaine frappe Marcos : comme Igor et Dante, il veut devenir Diable Rouge. Advocaat hypnotise aussi à distance. Beaucoup de bruit pour rien ? L'UEFA publie sa méga-enquête sur les paris truqués : 200 matches ont été identifiés, dont 17 en D2 belge. Mais aucun nom de clubs et de personnes n'est cité : le fameux secret de l'instruction... Au Parquet de l'Union belge, " on ne sait de rien ". Tricheurs, dormez tranquilles. En décembre, la Ligue Pro aura sa propre commission spéciale d'enquête. Un machin de plus ? Davy, le nouveau Dirk Vekeman. Appelez cela la concurrence : Juhasz quitte l'entraînement, victime d'un tacle au genou de... Kruiswijk. Bernardez demande à partir au mercato, il ne veut pas louper le Mondial avec son Honduras. Schollen va se payer de nouveaux reptiles, Van Holsbeek achète son silence par un nouveau contrat de deux ans : " C'est un bon gardien, avec une excellente mentalité. " Une bonne poire, quoi. Zagreb récupère en appel ses trois points conquis à Timisoara : Anderlecht devra gagner sa qualification sur le terrain. T2 puis T1. Ce doit être le scotch : Tommy Craig replonge ; l'assistant historique de John Collins revient à Charleroi comme entraîneur principal. Après la rotation interne (Brogno, Vande Walle, Siquet), place à la rotation externe. Tommy ne pourra pas dire qu'il ignorait dans quoi il mettait les pieds. Ou alors il a déjà tout oublié. Le contrat à peine sec, l'Ecossais file à Heppignies zieuter les Zébrions contre Mouscron. Scène de ménage ? Aujourd'hui, rien. Sans doute la mi-temps. Trouille juridique. Le comité exécutif de l'Union Belge s'est levé une demi-heure plus tôt pour sceller le sort de Mouscron : les matches hurlus ne seront pas annulés, faute de base juridique dans le règlement. DG Philips en a marre de passer sa vie au tribunal. Ivan de Witte est tout colère : " Il fallait exclure Mouscron, mais au comité exécutif, des délégués de la Ligue Pro ont retourné leur veste ! " Marchienne de vie. Le conseil communal de Charleroi tranche : le futur stade carolo sera bâti à Marchienne, avec 25.000 ou 40.000 sièges selon le profil " Coupe du Monde " ou non. C'est les riverains qui vont être contents. Hurlus en fête. " Les Mouscronnois sont là ! " : au Canonnier, l'Excel brouille les rayures du Zèbre (4-1) et à Gand, Lepoint et Custovic enfoncent le Standard (2-1). MPH a attendu 50 ans pour battre ses Rouches, Leye a " beaucoup " joué les Ruiz sur le penalty-cadeau, avant que Magic Bolat ne s'avoue vaincu. Depuis les rumeurs de faillite, Mouscron cumule les succès : Hans " 6/6 " Galjé peut filer sa recette à Craig. Lobotomisation envisagée : les Zèbres n'ont plus gagné depuis deux mois et affichent 6 cartes rouges grâce au duo Franquart-Guédioura. Good luck, Tommy ! Le Rat bouffe la Gazelle. Le GB Anvers inverse les lois de la Nature et rafle au Club Bruges son premier succès chez un Top 3 en dix ans d'existence. Offensif rime avec naïf : Koster se suicide face aux TGV mauves en ouvrant tout derrière. Sherjill McDonald est un vrai Big Mac et Jos Daerden a failli sourire. Dahmane sort une jolie pitchi mais partira en janvier pour jouer le Mondial avec l'Algérie. Au Parc, Euro President Van Rompuy lance le match et Anderlecht ramasse le titre automnal en bâillant contre Roulers (3-1) : comme d'hab Lukaku marque, Sierens fait sa promo hebdomadaire de Vidéogag, Boussoufa se prend pour Henry et voit rouge. De Boeck compatit avec Brepoels : premier point en huit matches pour Saint-Trond face au Cercle (1-1). A Lokeren, le soufflé Mathijssen s'est dégonflé : Westerlo retrouve son ventre mou chéri (1-0). Scène de ménage. Jade en remet une couche : " Si j'avais su qu'Emile était infidèle, je me serais protégée. Je vais faire le test HIV. " Magnifique. Plans prépension. A Bruges et au Kiel, on a eu la même idée : garder De Vliegher et Goor après leur carrière de joueur. Geert se verrait bien scout ou team-manager. Pour Bart, encore trois ans à galoper : le GB Anvers le prolonge comme joueur jusqu'en 2012. Promis-juré : au premier morceau qui tombe, on arrête. Pour seulement cinq petits euros... Décollage pour le hit du Standard, très logiquement baptisé We are the best : le CD avec versions rock et techno (mais pas fado) fait son entrée dans les bacs. Toujours prévoyant, Pierre François hèle les supporters : " Ayez ce noble objectif de permettre à votre club d'être à nouveau champion, et dans une catégorie où on ne l'attend peut-être pas. " Quoi, on oublie le terrain ? Frédéric François, de Tilleur, n'a qu'à bien se tenir. Au volant, Frank sifflote. " Créativité, dévouement, intégrité " : vous aurez reconnu les valeurs de Frank De Bleeckere. Du moins selon le concessionnaire Mercedes local qui offre à la plus célèbre moustache d'Audenarde un Coupé valeur 45.000 balles, sans options. D'Audenarde à Genk ou Sclessin, c'est moins fatigant. Et pour le gsm au volant, Frankie a déjà l'oreillette. Scène de ménage. Le septième jour, Emile et Jade se reposèrent. A la maison MPH n'a plus la télé. Alors il en met une sur son banc de touche, avec les images du match en cours. C'est interdit, car ça stresse encore plus les arbitres. Pierre François connaît son règlement : le DG rouche dépose plainte pour que le match de Gand soit rejoué. Le règlement vaut surtout pour les défaites. Le Standard saisit aussi la justice : son comptable a pris un coup de boule sur un parking voisin du stade gantois, car il avait taxé une place de parking indue. Quelle soirée !... La recette du carton namurois. Selon la presse allemande, Namur serait le club belge ciblé par l'UEFA pour des matches truqués. Deux duels (?) de mars sont cités : la défaite à l'Olympic (3-0) et le revers contre Vieux-Heverlee (0-2). " Au mercato hivernal, je voulais faire le ménage et virer des joueurs, on m'a pris pour un farfelu ", réagit le président de l'époque. Jean-Claude Baudart cite aussi les matches face au Brussels (0-5), Tirlemont et Waasland (chaque fois 7-1), qui avaient fait du score-fleuve une vraie spécialité locale.l par erik libois