LUNDI 19 OCTOBRE HARRY, UN PRÉSIDENT QUI SE VEUT DU BIEN

Tchantchès chez les Grecs. Check-in " déprime " au départ de Bierset : au Standard, " personne ne se bat pour le voisin " ( copyright Bolat) et " on n'a que deux chances sur dix à l'Olympiacos " ( dixit Bölöni). Divine surprise au dîner de presse : Sergio Conceiçao est venu en voisin saloniki è amicodella famiglia. Pas d'arbitre tout près à qui jeter sa cravate, par contre plein de journalistes belges mais Sergio n'a giflé personne.
...

Tchantchès chez les Grecs. Check-in " déprime " au départ de Bierset : au Standard, " personne ne se bat pour le voisin " ( copyright Bolat) et " on n'a que deux chances sur dix à l'Olympiacos " ( dixit Bölöni). Divine surprise au dîner de presse : Sergio Conceiçao est venu en voisin saloniki è amicodella famiglia. Pas d'arbitre tout près à qui jeter sa cravate, par contre plein de journalistes belges mais Sergio n'a giflé personne. Des p'tits sous, encore des p'tits sous. Réunion d'urgence à la Ligue pro : le ministre des Finances réclame trois millions d'euros, l'application de la nouvelle loi sur le précompte. Pour être exemptés d'impôts, les clubs doivent réinvestir dans la formation la moitié de la somme détaxée. Principaux concernés : Anderlecht (500.000 euros), Zulte Waregem (300.000) et Courtrai (250.000). Ne doivent rien payer : le Club Bruges, Mouscron et... le Standard. Et une écharpe pour Didier, une ! Finalement, la loi est amendée et son application reportée de six mois. C'est simple, la vie. Chauds, mes paninis ! Douze matches joués, voici enfin le nouvel album Panini. On a laissé des cases vides pour le mercato d'hiver. La Ligue pro a mis sa patte : pas de Witsel en couverture, et des royalties pour les clubs et les joueurs. C'est pas moi, c'est l'autre. Pow-wow très décalé à Genk : Hein Vanhaezebrouck est confirmé du bout des lèvres, mais le président Harry Lemmens remet son sceptre à Herbert Houben, un ex-DJ de 38 ans, notaire d'entreprise et fils de Madame la Gouverneure du Limbourg. Don Angelo s'inspire de son cousin Camillo : le prêtre de la paroisse locale vient bénir le terrain du Racing. Genk, c'est vraiment du délire. Gilbert qui ? Nouveau visage pour le comité belge 2018 : Gilbert Timmermans succède à Alain Courtois. Version officielle : Courtois se recentre sur le lobbying en coulisses. Version officieuse : avec Harry Been, le pendant batave de Courtois, la tulipe serait fripée. Les Pays-Bas ont définitivement repris la main. Comme lors de l'Euro 2000. Breydel Expo. Avant d'accueillir le Partizan Belgrade, c'est l'habituel vernissage pré-européen : l'artiste local Peter Ballette accroche les photos des joueurs d'en face " pour susciter l'éveil ". Vadis voit sa tête à la une du Sun : Tottenham prépare six millions d'euros pour l'achat du cadre brugeois à la Biennale de janvier. Dirar va toujours aussi vite, sur son flanc et au volant : il se présente au tribunal de police... un mois trop tôt. Moins drôle : la brigade flamande antidopage recueille six pipis à l'entraînement. Heureusement Ryan Donk n'est pas contrôlé : " On peut gagner l'Europa League. " C'est clair, ça sent la fumette. Un match dure 92'17''. Le Standard et un Mbokani XXL sortent leur match-référence à l'Olympiacos, mais ce sont les Erythrolefki (rouge et blanc) locaux qui émergent à la toute fin (2-1). Comme contre Arsenal les Liégeois ont mené, comme contre Arsenal ils ont pris deux phases arrêtées. Dalmat et de Camargo ressortent meurtris dans leur chair, Jovanovic achève de détruire ses collègues : " Seuls trois joueurs chez nous ont le niveau de la C1. " Fallait accepter les 2 millions d'euros annuels des Grecs durant l'été, Milan... Nico, boulot, dodo. Frutos a attendu 77 jours : il rejoue 68 minutes en match avec les Espoirs qui gagnent 3-4 au White Star Woluwé. Mais Nico n'a pas marqué. Il a aussi évité les duels. On peut comprendre. A Mouscron, Jaycee parle enfin, et ça vaut le détour : " Je vais gagner le Soulier d'Or, je serais bientôt le king en Angleterre, et avec le Bahreïn on va battre le Brésil 4-0 en finale de Coupe du Monde. " Le journaliste a tout noté. Dufermont Story. Benoît Roul reprend ses bonnes habitudes : le DG mouscronnois sort les classeurs, trie les factures, copie les fiches de salaires et les notes de crédit. Le tout dans un joli papier à fleurs, direction l'avenue Houba. La commission des licences dresse le premier contrôle intermédiaire. Damoclès rôde toujours autour du Canonnier. Stage multisports. Anderlecht s'envole pour Timisoara. Romelu Lukaku remplit la caisse, mais doit porter les bagages, et surtout arrêter les saltos quand il marque, car " c'est pour les gymnastes " ( sic Ariel Jacobs). Suspendu, Jelle Van Damme reste au Parc " pour travailler son handball " (re- sic). Il profite mieux de la belle pelouse de Vincent, élu 6e meilleur jardinier de club en Europe par un site britannique : " C'est tout un art, il faut tenir compte du soleil et des courants d'air dans le stade. " Carpe diem. Pépettes Show. Semaine de huis clos à La Gantoise, sauf pour le manager Louwagie qui passe au vestiaire annoncer une prime en cas de top 3 à la trêve. Commentaire pour la presse : " Y a que le fric qui marche avec les footballeurs. " S-M. Les joueurs de Genk ne souffrent pas assez, ils réclament à leur coach " davantage de sévérité ". Hein en cuissard de cuir et au fouet, on est impatient. Vanhaezebrouck en profite pour annoncer l'éviction des feignasses, et même l'abandon du 3-4-3 sacré. C'est dire l'automutilation. Parachutes et sifflets dorés. Ivan De Witte coupe la télé après Real-Milan : le président très gantois de la Ligue pro a trouvé De Bleeckere assez moyen, mais quand même meilleur que Bultynck et Colemonts, qui avaient sifflé Gand contre Anderlecht et Bruges. " On paie assez pour les arbitres, les meilleurs doivent privilégier la D1 belge. " Le lendemain, Allaerts preste à Fulham-AS Rome et Gumienny à Valence-Slavia Prague. Bientôt finis les beaux voyages ? Dieu et le Serpent. Sclessin n'est plus le Paradis. Le Serpent Milan a mordu ses pairs, magnanime Dieu casse son collègue d'attaque : " Jovanovic ne pense qu'à son transfert, il ne s'entraîne pas en semaine et le week-end il joue, mais ne défend jamais. " Confirmé : quand Mbokani s'y met, le paquet suit. Dalmat s'est fait voir par un Grec : fatigue musculaire, trois semaines d'arrêt. Defour prépare les 20 km de Bruxelles, façon handisport : il se tape chaque jour une heure de hand-bike, sorte de pédalo à roulettes actionné avec les bras. Steven a poussé jusqu'à 37 km/h. C'est casse-pieds, mais ça préserve le métatarse. Moules à gaufres malinois. L'ex-président du Club Malinois période 1997-2002, Willy Vanden Wijngaert, réclame 12 millions d'euros d'arriérés. Sa fabrique de couques doit sans doute s'être gaufrée. La direction actuelle du KV s'en fout : la faillite a permis de changer les statuts. Enfantin. Au Racing voisin, le propriétaire mexicain veut racheter AZ. Sûrement une pointe de grippe. Perisic, la dette paternelle. Pas de ballon de plage à Bruges-Belgrade (2-0) : le quatrième arbitre provenait pourtant de Sunderland-Liverpool. Mais des plagistes quand même : le Partizan visite la ville en calèche le midi et fait pitié le soir. Perisic plante deux fois, son père a fait la guerre civile : " Cela motive toujours de marquer face aux Serbes. " Perisic s'est même pris pour un Tchèque, mais sa panenka sur penalty a trouvé la barre. Oui, ce match a bien eu lieu. Timisoara n'est pas qu'une illusion, Anderlecht en ramène un 0-0 décharné, car Suarez a vendangé. Président Roger a bien manipulé tout le monde en donnant les Roumains grands favoris, la leçon lyonnaise a été retenue. Ariel Jacobs est redevenu formateur avec une équipe de 22,6 ans de moyenne, dont la bonne surprise Diandy (19 ans), un piston de Kouyaté. Qualification en vue. C'est qui, le patron ? A Lokeren, Dupré traite son président d'ignare : " Lambrecht n'y connaît rien, il croit que le foot se joue à dix. " Oui, Fred, mais d'après le boss, c'est quand tu es titulaire... Roger Du-pneu s'assied sur son employé, qui ira sniffer d'autres gommes : Dupré est suspendu jusqu'à nouvel ordre. Ariel est presque corse. De retour de Roumanie, Roger VDS confirme : " Le nouveau contrat de deux ans d'Ariel Jacobs est prêt, il n'a plus qu'à signer. " Si le mage de Diegem s'exécute, ça lui fera quatre ans et demi de suite à la barre du Sporting. Seul Sinibaldi a fait mieux. Mais Jacobs fait sa diva : " Je dois encore réfléchir. " Maître Roger tient quand même un paraphe : celui de Pascal Minne (CEO de Petercam), nouvel actionnaire de la future SA aux côtés d'Alexandre Vandamme (InBev) et Etienne Davignon (Suez). Et bien sûr la famille. Soyez sympas, les gars. Réunion entre la CCA et la Ligue pro sur la prochaine rentrée d'Axel Witsel : on redoute les noms d'oiseaux pour le Soulier d'Or. " Un joueur qui a payé pour sa faute doit être réinséré, qu'il s'appelle Witsel ou autrement. " Militons aussi pour le respect des joueuses prénommées Jeannette. De commun accord unilatéral. Les chaumières sont en pleurs, l'idylle entre E1000 et Jade Forêt est dans les choux. Un amour de huit mois, quand même. La belle a mis les voiles, elle pense à sa carrière de mannequin. Mais Mimile n'est pas au courant. Faut lire le journal, vieux. Hein ferme la boutique. A Lokeren, Genk cueille les fruits du réalisme (0-2) : Vanhaezebrouck coule le béton derrière, Joneleit et Camus les ex-Zèbres du Racing inscrivent en deux minutes les seuls ballons cadrés visiteurs. La solidarité des bassins miniers n'est pas morte. L'ombre de Mathijssen passe du Limbourg au Pays de Waes. Chinese Belgium. " La D1 belge abrite toujours un club truqueur ", c'est l'écrivain-journaliste Declan Hill qui le dit. Le Canadien a aussi des doutes sur Lyon-Anderlecht (5-1), même des matches de jeunes seraient pourris. Au cas où, l'auteur sort un nouveau bouquin. Kamulette, un si joli petit prénom. Bolat (doigt fissuré) et Dacourt (déchirure en cours de match, out pour six semaines) viennent grossir le onze de l'infirmerie : le Standard bafouille contre Zulte Waregem, une bête noire séduisante mais peu concrète (1-1). " Sans nos cadors, on n'est plus qu'une équipe banale ", résume Sarr : les réservistes confirment leurs limites et Rocha s'enterre définitivement. Seuls sourires de la soirée : Zorro Cyriac a fait zézayer Bossut, et Frankenstein Van Hout (2,08 m) a sorti son amulette pour éteindre le péno de Kamulette Makiese. Les Dury Boys poursuivent leur marche en avant : attention danger ! En tribune, Advocaat, Ivic et le revenant Gilbert Bodart ont fait bof. Soirée VIPO. Top 6 retrouvé pour La Gantoise, où la prime de fin d'année marche du tonnerre : retour au score et succès à Saint-Trond (1-2), où seul Sidibe (septième pion personnel) ne pédale pas dans la compote locale, cinquième déplumage de suite ! Au Kiel, le conflit de générations tourne au profit des croûtons : Clement (deux buts) et Goor gomment le ticket Lestienne/François, le GB Anvers commet l'infanticide mouscronnois dans les dernières secondes (3-2). La blessure con du mois est pour Moreno : doigt coincé dans le banc de touche ! Matches très nuls. Rien ne va plus à Charleroi qui sauve la mise in extremis contre un très mauvais Westerlo (1-1) : au milieu des bigleux, seul Bia semblait lucide. Pas mieux pour Courtrai au Cercle (1-1), mais Bruges inspire ses enfants : Leekens est toujours le roi du partage, Verbauwhede et ses poteaux résistent à l'envahisseur vert et noir, et le Portier local se charge des deux buts. C'est déjà Noël : les supporters locaux ont signé une carte géante de soutien pour Jelle Vossen (péroné brisé). Sacha out, Jacky in. Le Mourinho serbe laisse son dug-out au Special-One belge, Lokeren remplace Jankovic par le roi national de la provoc' : Jacky Mathijssen émerge de six mois de coolitude pour replonger en enfer. Recrutement XXL. La Ligue pro salue la formation des jeunes à Genk : premier prix de la classe, avec 94,5 % des points. Car au Racing, on prépare l'avenir : lors de chaque mi-temps, les supporters peuvent tirer au but, le premier qui tape le cadre trois fois de suite gagne 100.000 euros. " On a vu ça à Wolfsburg ", explique le porte-parole, à peine gêné. Pour rappel, Vanhaezebrouck demande un type qui les met au fond. Pas sur la latte. Blague belge. C'est la crise pour les télés. Le prometteur Qatar-Belgique prévu à Sedan est avancé de 24 heures. Car le 18 novembre, la France accueille l'Eire en barrage de Coupe du Monde. Et la fédé française craint la concurrence des droits TV. Le renouveau des Diables est en marche. Réduction du temps de travail. Face à Roulers, donc contre personne, Bruges s'impose en 45 minutes, avant de trembler tout seul (2-3). Perisic a forcément marqué mais sans festoyer, en face c'était ses potes ; Vargas a cadré de la tête, c'est dire ; Kouemaha s'est esclaffé, ha ha ! Mais Klukowski a disjoncté (péno et carton rouge) et Mamounette Dissa a titillé jusqu'au bout le beau Stijn : septième but pour rien du Malien, pour la peine co-meilleur buteur - c'est déjà ça. Définition d'un futur champion : " doit pouvoir gagner à temps partiel. " Bouss' bouffe la caserne. Anderlecht retrouve des couleurs pour le revival du clash des eighties, le commando malinois de Peter Maes reste momentanément à quai (0-2). Engagement, collectif et esprit offensif, cette fois Ariel a osé : Chatelle et Suarez avaient rejoint le duo royal Lukaku-Boussoufa, même le héron Frutos est ressorti du lac. Romelu a marqué, cela en devient presque ennuyeux, mais Bouss' a fait plus fort : un assist, un but et un carton, brelan d'as. Le duo Bruges-Anderlecht est parti. Sera-t-il rejoint ?l par erik libois (aussi sur vivacité et www.rtbf.be/sport)