LUNDI 28 SEPTEMBRE SAUVE-NOUS WILLY !

Dieu, forçat forcé. Mbokani ne s'est jamais levé aussi tôt. Ni entraîné d'ailleurs. 7 h du mat', Dieu a des frissons : première séance de soins, puis deux autres, puis le voyage vers Alkmaar et l'entraînement du soir au stade DSB. Mbok' rechigne à jouer, mais on ne discute pas : au-dessus de Dieu, il y a Laszlo. Puis plus rien.
...

Dieu, forçat forcé. Mbokani ne s'est jamais levé aussi tôt. Ni entraîné d'ailleurs. 7 h du mat', Dieu a des frissons : première séance de soins, puis deux autres, puis le voyage vers Alkmaar et l'entraînement du soir au stade DSB. Mbok' rechigne à jouer, mais on ne discute pas : au-dessus de Dieu, il y a Laszlo. Puis plus rien. Willy va nous sauver. Marc Wilmots et la fédé sont d'accord pour le contrat, Leekens ne se tient plus : " C'est la meilleure décision depuis dix ans. " Reprends un verre pour Marc, Georges. Premier débat prévu entre Dick Advocaat et le fils adoptif de Waseige : 4-3-3 ou 4-4-2 ? Le soir en télé, Dickie révèle qu'il pensait aussi à Marc Degryse. Mais surtout : " Les joueurs devront apprendre la Brabançonne. " Finalement ce Batave a de l'humour. Willy supervisera l'interprétation en français et en allemand. Journée bien remplie. Le porte-parole du Cercle Bruges est aussi sénateur. Le matin, Pol Vanden Driessche guide les candidates Miss Belgique sous les alcôves du Parlement bruxellois. Le soir au stade, il remplace le speaker, malade. Sénateur, un métier formidable. Agent double. Milan Jovanovic est tuyauté à Valence par... Miroslav Djukic, le coach de Mouscron et ex de Mestalla. A l'Excel, on a le chic : tant qu'à mettre ses propres joueurs en vitrine, autant toucher aussi sur ceux des autres. Sint-Niklaas on tour. Battu au Cercle sur un penalty-cadeau de Vossen (1-0), Malines loupe le podium. Gorius rate un péno et Mununga se prend une amende pour avoir plagié le sketch " C'est moi qui le botte " du duo comique Axel & Jova. Peter Maes consulte son calendrier grégorien : " A Bruges, saint Nicolas passe fin septembre ". Sous la barbe, il y a Luc Wouters : le soir arbitre, le jour bourgmestre de Lummen. A Charleroi, un petit comique l'a un jour traité de " guignol ". Au Club, tout va bien aussi. La preuve : Momo Dahmane accepte de s'aligner avec les Espoirs, sa suspension est donc levée. Qu'en pense Jos Vaessen ? Plans com'. Axel Witsel recause à la presse. Enfin, au partenaire média du Standard : " Je veux dire à Wazyl que je ne voulais pas le blesser. " Jelle Van Damme reconnaît avoir négocié avec Sclessin. Mais Monsieur Clijsters n'a pas de regrets : " Après le Clasico, je suis content de ne pas être dans cette équipe. " Encore une interview téléguidée ? A Sclessin, la réaction fuse : " On a gardé tous les sms de Van Damme à Bölöni. " A Alkmaar, au dîner de presse, le président Stiffler quémande le soutien de la presse : " Le Standard n'hésitera pas à créer de petits incidents pour que vous puissiez les étaler dans vos journaux et produire, encore et encore. " Alors Lucien et Roger, il vient ce resto ? Un mardi au Comité sportif. Le mardi, c'est jour de fête pour les comitards de la Fédé. Nouvelle Star de la vidéo, Nfor (Zulte Waregem) est convoqué pour examen des coudes. Charleroi et le Cercle Bruges retirent leurs plaintes, car on s'est bien amusés en zone neutre, et c'est bon comme ça. Le Kényan Wanyama (GB Anvers) ne prend que trois dimanches car lui a raté le broyage du tibia de Suarez. A l'entraînement du matin, c'était plus précis : péroné explosé pour King, trois mois d'arrêt ! Moussa, veni-vidi-vici. A Alkmaar, le préposé à la feuille de match a trop picolé : Bölöni aligne " Camazzota, Zarr, Mangalo, Mokani et Jankovic ". Et de fait, pour une fois Coach Laszlo change son système : cinq défenseurs, et le Standard prend l'eau. Heureusement Traoré aime Jules César et le sauvetage en haute mer : il vient, il voit, il marque (1-1). AZ a joué au foot, le Standard a couru, mais ressort tout verni. En tribune, Dick Advocaat a tout noté, et avoue même qu'il aurait bien plutôt signé à AZ que chez nous. Pour une fois que nos comitards sont rapides sur une balle. Bouffe. " Un couvert pour deux, dans un coin tranquille. " Roger et Lucien les deux ex-ex-amis cassent la croûte au nom du foot belge. Roger, le patriarche. Grasse mat' pour Romelu Lukaku, qui rejoint l'école une heure plus tard, son coach perso prend les notes pour lui. Rom' est en 5e secondaire, option " tourisme " : " Lui, un touriste ?", marmonne De Sutter. Papa Roger détaille sa méthode : " Quand il ramène des mauvais points, il est privé de match ". Pareil pour sa future copine : " Si elle râle, je stoppe la relation. " Ça, c'est de la guidance... Au fan-shop du Sporting, on palpe : 80 % des maillots vendus sont siglés Romelu, Wazyl et Polak sont déjà longtemps oubliés. Steven ambidextre ? Defour quitte l'hôpital, mais la rumeur galope. " Le premier métatarse a été écrasé, c'est très rare en foot, Steven va devoir changer sa frappe ", explique le Dr Daniel, énigmatique. Après les gauchers, voici les droitiers contrariés. Vrai gaucher, Mulemo est repris par le... Congo pour un amical face au Qatar. Après Bolat chez les Turcs et Yagan en Arménie, les débouchés des Diables se bouchent à Sclessin. Sang chaud, sang-froid. Dirar se fait un pote de plus : il critique son coach Koster, qui l'a privé d'un match. " Preuve qu'ici on ne compte plus sur moi. " Toujours aussi vif sur le cuir, Nabil. Ou alors un prochain transfert en vue ? Moi parler Français. Saut de puce d'Alain Courtois à Beyrouth pour les Jeux de la Francophonie. Sur les 24 votants FIFA pour 2018, sept parlent français. CQFD. Bonne nouvelle : le Mexique retire sa candidature, los Chicos n'ont plus de sous. Mauvaise nouvelle : Johan Cruijff et Marco van Basten, pour une fois du même avis, ne veulent plus être ambassadeurs du dossier friet en kaas. Adieu, Timmy. Première sélection de Dieu Advocaat. Dickie doit avoir un fromage à râper avec le PSV, il clôture la carrière de Diable de Simons, et propose même un match de bienfaisance. Pour le brassard, Vermaelen est favori. Van Damme, Poco, Martens et Proto passent aussi leur tour, mais eux ont un avenir. Advocaat parvient à innover : Carcela et Lamah sont priés de montrer leur patte gauche. Triple passeport en poche, Mehdi hésite : " Je me sens belge, mais le Maroc a plus de chances de se qualifier pour le Mondial. " Wilmots se fait introniser comme T3, et plus si affinités... Witsel n'est pas oublié : il ne peut jouer ni en A ni en championnat, mais en Espoirs ou en C1 c'est bon. L'Union belge négocie un amical face au Brésil mi-novembre. Advocaat, c'est vraiment magique. Chacun son truc. Rentrée scolaire tardive pour Eliaquim Mangala : promu en deuxième sess', le colosse rouche entame des études d'éducateur. Voilà un métier, qu'il est beau. Mbokani passe au tribunal de police de Louvain, pour avoir cavalé à 153 km/h sur l'E40 fin 2007. Mais les faits sont prescrits. Vraiment pas de chance. Le Silence des Buffalos. Le posticheur du coin fournit les masques faciaux pour Christophe Grondin et Kenny Thompson, les défigurés de service. " Je suis prêt pour Halloween ", rigole Kenny Hannibal Lecter Thompson. Michel, tu voulais plus de mordant dans ton équipe, non ? Pas si nuls. Le foot belge se joue la grande semaine européenne du partage équitable, avec exhibition de tripes en prime. Contre Ajax (1-1) et sous les yeux de Jova en tribune, le Sporting revient à dix contre onze, Lukaku découpe au ciseau, Legear explose du banc, et Van Damme exclu part rejoindre plus tôt sa madame enceinte. A Toulouse (2-2), Bruges est solidaire du fan local décédé, mais à la 93e minute Perisic s'émeut peu face aux filets du Téfécé. Pour une fois, le foot belge zappe la gamelle. Et quand le Partizan Belgrade risque l'exclusion pour ses supporters violents, c'est Bruges qui rigole. Mendoza, le retour. Le gourou à Nico débarque au Parc : Frutos intensifie son entraînement et De Sutter cadre toutes ses reprises. Ce type est un sorcier. Question de cycle. Jankovic emmène Lokeren faire du vélo sur la piste du Blaarmeersen, à Gand. Johan Museeuw, dont la marque de cycles parraine le Sporting, subit un deuxième arrêt de carrière : il est battu deux fois au sprint par le gardien réserve, Deloose. Finalement, ardoisier sur la moto, c'est pas si mal. Ref Mogi. François De Keersmaeker somme le procureur Verstringhe de réaffilier Mogi Bayat. Condition : que le manager carolo suive une formation... d'arbitre. Moins drôle pour les jeunes du Sporting : l'internat de Marcinelle est déclaré insalubre, les Zébrions sont relogés à La Garenne. Welkom thuis. Le GB Anvers envoie promener la Ville et surtout l'Antwerp : le futur stade multifonctionnel, ce sera pour lui et rien que pour lui. Het Nieuwe Kiel est prévu pour 2013, financé à 100 % sur fonds privés : 100 millions d'euros. Cela donne du moral aux joueurs qui, juste pour rire, enferment Dosunmu dans le coffre de son auto. Prenez garde, le garçon est claustro : les grands espaces et les folles cavalcades à l'aveugle, il ne connaît que ça. Le nul leur va si bien. Courbes croisées pour La Gantoise et Mouscron (1-1). Les Buffalos n'ont plus gagné depuis un mois et versent dans leur propre caricature : seule la phase arrêtée fait parfois mouche, merci Azofeifa. Lestienne tanne devant et Berthelin cale derrière : le Hurlu relève lentement la tête. Frankie à la mitrailleuse. L'ex-T2-T1 ad intérim Vercauteren explique dans le Morgen que les joueurs s'en foutaient, que les clubs font danser la fédé, et que le président a cassé son autorité en souhaitant l'arrivée d'Advocaat. Jusque-là, rien de neuf. Plus marrant, le déménagement subit de son bureau sans qu'on le prévienne, ou encore le descriptif de la cellule scouting : " Une caisse avec trois fardes manuscrites, et pas un mot sur un joueur comme Ritchie De Laet. " Le gag de fin du sketch, c'est la suspension de Witsel après la Bosnie : " La Fédé n'a pas fait appel, car elle a... paumé le fax de la FIFA. " Chat noir. OK, il ne suinte pas le talent -sauf pour Aimé. Avouons qu'il n'est pas très verni. Tristan Peersman, aujourd'hui à Mons, est out pour six mois : genou explosé. Soins aux has been, suite : Alin Stoica est signalé chez un kiné gantois, il traite une lésion ligamentaire. Et j'ai crié, cri-é-é... Cyril, buteur inutile. C'est la soirée des arroseurs. Vainqueur de Lokeren grâce à Gorius et Nong (2-0), Malines s'installe sur le podium, la juste récompense pour le collectif parfait de Meester Peter Maes. A Saint-Trond, Sidibe met sa prune hebdomadaire, mais les pommes trudonnaires sont pourries depuis trois dimanches : Zulte Waregem s'incruste via Makiese et Chevalier (1-2), et Dury sème ses grains. Charleroi revient de loin puis gaspille contre Courtrai (3-3) : Théréau plante deux fois et endosse le maillot doré avant le retour au Parc, mais seuls trois de ses sept buts ont rapporté des points. Heureusement Al Hosni promet de beaux jours. Le GB Anvers se paye un soir au Ritz : Westerlo retourne au Kuipje le ventre vide (3-1), et Mats Rits (16 ans, deux buts) se la joue Lukaku local. Même Roulers bat le Cercle Bruges (3-2), Dissa s'est réveillé après un an de diète, mais c'est au Canonnier que commencent à porter les feux de la lanterne rouge. Accélération, grand pont, but. Vanhaezebrouck est exaucé : Genk lui fournit le déménageur tant promis, à la fois robuste et mobile, rapide et efficace, et surtout très collectif. Déception : ce n'est pas un joueur, c'est le nouveau... bus de l'équipe. 13 mètres de long et 37 places assises, tout cela pour la modique somme de 240.000 euros - une aumône comparé à celui d'Anderlecht (400.000 euros). Avec en bonus, des bornes informatiques et des écrans plasmas, pour faire à l'infini des variantes du 3-4-3. Le précédent bus du Racing, 800.000 km au compteur, est revendu d'occase... en Pologne. Complot international. Amende-record pour le foot belge : malgré l'arrêt Bosman, l'affaire Oulmers et les matches truqués, c'est La Gantoise qui trinque. L'UEFA, sûrement dans le besoin, réclame 30.000 euros pour les incidents face à la Roma. Crier - Gestapo à l'arbitre allemand, c'est pas très classe. Privé de Defour (blessé) et de son suppléant Dacourt (non-qualifié), le Standard veut changer le règlement de la C1 : " On peut remplacer un gardien blessé mais pas un joueur de champ, c'est défavoriser les clubs à petits noyaux ", explique Pierre François. C'est todi les ptits qu'on sprotche. Les Gazelles en tête de troupeau. Foire aux buts et au tampon pour le Clasico du nord : Jacobs a joué la prudence et a perdu, Koster offre à Bruges le costume du leader et de candidat au titre (4-2). Le Club a retrouvé ses valeurs bien connues : âme, puissance, collectif, avec en sus du jeu au pied et la réussite. Anderlecht subit la défaite du nombre et du caractère, et les blessés (Legear, Deschacht et Bernardez) viennent renforcer l'infirmerie dont l'équipe-type sera bientôt plus compétitive que celle des titulaires. Sur la pelouse qui l'a vu naître, Tom De Sutter a retrouvé la voie du but, mais c'est juste pour l'anecdote. Majeur contre mineur. 1-0 : le Standard renvoie Genk dans les (très) bas-fonds. Van Haezebrouck délaisse le 3-4-3 pour le 6-4-0, la ligne Maginot façon Hein, mais le terril limbourgeois est ensablé. Jova percute des onze mètres pour inscrire son sept de chance, mais Gumienny aurait pu donner deux autres pénos, pour une fois le sifflet est resté coi. Pour son retour, Carlos prend du rouge ; pour son entrée, Dacourt voit la vie en rouche. Après le clasico, le Standard aurait pu compter neuf thunes de retard sur les vilains Mauves, il les égale aujourd'hui. Pas mal pour une équipe qui ne jouera vraiment qu'à dater de mars.l par erik libois