LUNDI 14 SEPTEMBRE Même les toubibs lâchent les Diables

Serment d'hypocrites. La coulée continue à l'avenue Houba : après Vercauteren, le toubib et les kinés des Diables jettent l'éponge et le stéthoscope. " Ras-le-bol de ce cirque : les joueurs simulent des blessures, on nous prend pour des imbéciles ! ", explose le Dr Goossens, confident trompé après 25 ans de fidélité. Philippe Collin et Jelle Van Damme sont en ligne de mire : le Mauve aurait encore déteint sur la politique fédérale.
...

Serment d'hypocrites. La coulée continue à l'avenue Houba : après Vercauteren, le toubib et les kinés des Diables jettent l'éponge et le stéthoscope. " Ras-le-bol de ce cirque : les joueurs simulent des blessures, on nous prend pour des imbéciles ! ", explose le Dr Goossens, confident trompé après 25 ans de fidélité. Philippe Collin et Jelle Van Damme sont en ligne de mire : le Mauve aurait encore déteint sur la politique fédérale. Destins croisés. Wasyl croise Haydock à la consultation : Alan s'est aussi fait exploser le tibia. Mais c'était contre Lommel, et on en parle moins. Le Polonais quitte Deurne en fauteuil roulant et va fêter ça au MacDo. 300 pompes après. Régime sucré pour Defour au CHU du Sart-Tilman : Pino le concierge de l'Académie a apporté des éclairs. Une deuxième opération est nécessaire : sur le scanner, l'os n'est pas à la bonne place ! Retour de Steven mi-janvier contre... Anderlecht, ça promet. Médical, suite. Ariel Jacobs, futur ex-entraîneur mauve, se passionne pour la science exacte : les joueurs passent des tests cardiologiques à Louvain. Quand le c£ur va, tout va. Je te plains, tu me plains,... Incidents Charleroi-Cercle : tout le monde poursuit tout le monde. Le Sporting dépose plainte à l'Union belge, subitement très compétente. Caliméro étant déjà requis sur les hauteurs de Liège, Mogi Bayat invoque Droopy : " Le Carolo est détesté partout en Belgique, c'est à cause de Marc Dutroux et de la politique. " Faites le lien, le Procureur demande de lourdes sanctions contre les Bayat - lesquels, c'est bien connu, s'en tapent. Traitement différencié, le Parquet se dégonfle pour le cas Sierens : le gardien chauve avait hurlé au complot fédéral anti-Roulers. Une broutille. Feuille de match grippée. Au RC Malines, un invest a placé neuf Mexicains. Le coach n'en a retenu que trois pour le match, ils ont tous déclaré forfait : épidémie subite de grippe. " C'est la promiscuité ", explique le délégué. Sauf pour les Belges. Une pandémie très, très ciblée donc. Ça va casquer. Pour une fois, notre président fédéral ne sourit plus : " J'en veux à Vandereycken et Vercauteren qui ne m'ont jamais parlé de dérives, c'est trop facile de protéger les joueurs et se plaindre après. " Stijnen rectifie : " Désolé Président, mais on vous l'a dit au retour de Bosnie. " Son euro tombé, Super-Swâ prépare sa riposte : " Les faux-blessés et les mal-vêtus seront mis à l'amende, préparez le portefeuille ! " D'ailleurs, ils ont déjà peur. Faux départ. Dans l'avion vers Zagreb, Roger Vanden Stock retouche un mot à son coach. Le président est ravi de ses lessives à 90°, pas question de laisser Ariel filer à la pension. Comme directeur sportif ? " Un poste pour les entraîneurs ratés ", lâche Jacobs toujours positif. Pas si riches. J-1 avant la C1 au Standard. Pierre François recalcule les primes de l'UEFA : " On a parlé de 15 millions d'euros, s'il en reste 4 on sera content car on doit aménager tout le stade. " Notamment le cabinet médical pour... le studio d' Al Jazeera ! Le DG liégeois est débordé, il doit faire rapatrier des vareuses de rechange, le fournisseur ayant fait faillite. Problème : l'aéroport turc est bloqué par des inondations. Grippe du sponsor pour Witsel : la Semelle d'Or est furieuse sur son cordonnier et s'entraîne, le logo masqué. A Liège, un sponsor c'est pour soutenir, pas pour critiquer. Dieumerci Mbokani suit des cours d'anglais. Pour aller en Premier League ? " Si Dieu le veut. " Donc, oui. Badou est tout blanc. Pour une fois, Kere adore le racisme fédéral : le Comité sportif le blanchit pour sa carte rouge suivie de penalty, au bac la double peine. Mogi fait pleurer dans les chaumières : " Il y a encore des gens justes et honnêtes à l'Union belge. " Pas sûr que le jeune arbitre du match soit raccord. Le soir en amical à Tubize, Charleroi est puni par son ex-avant Perbet, auteur de trois buts du 4-1. Démolition, suite. L'épisode " Diable " du jour relate les écarts du duo Fellaini-Bailly la veille de Belgique-Bosnie à Genk (2-4). Les deux flambeurs seraient sortis et Coach René aurait couvert car Marouane est irremplaçable. Morale : question coups de pétards, les Belges avaient devancé les Bosniaques. Allumé pour sa gestion à Pékin, Jef de Sart hurle au complot. Philips veut des preuves, pas des on-dit. Et donne peu de chances à la paix des ménages. Chouette, un gardien. Cédric Berthelin signe à Mouscron : le temps de quelques bourdes du couple Salcedo-Slovenciak, et l'Excel accepte son gras salaire. Le Nordiste fait dans le symbole : " Je sentais que je devais passer par l'Excel. " Les supporters aussi. Le Kuipje déborde. Une crise à Westerlo, oui c'est possible. Ceulemans envoie Zelenka, Dekelver, Sarki et Ceesay dans le noyau B méditer sur la confection des lanternes rouges. Si même le Caje (le vrai, pas le chien de D'Hooghe) montre les dents... Zelenka fait pareil : " Wijnants et Ceulemans sont des malhonnêtes, les dés sont pipés, c'est juste une question de fric. " Quel naïf, ce Lukas. Démineur au formol. Platini sort Jean-Luc Dehaene de la naphtaline : peu intéressé par la présidence de la Fédé, le bulldozer de Vilvorde sera le flic financier de l'UEFA. Fini pour les clubs de dépenser plus qu'ils ne gagnent, avec risque d'exclusion des Coupes d'Europe. Dehaene a déjà compté 43 clubs dans le rouge, dont un tiers en Angleterre. Tremble, Roman : Super Zean-Luc arrive. Rêve éveillé : 244 secondes. Après 4'04 de jeu, le Standard mène de deux buts contre Arsenal. Sous les yeux de Defour et ses béquilles, Witsel retire son pied, mais le monstre Mangala dévore tout ce qui passe, et Jova marque avant de sortir blessé : " J'avais rêvé ce but la nuit dernière ! " Pierre François glisse à l'oreille de Boghossian, T2 chez les Bleus, que Mangala a un passeport... français. Rien n'y fait : la " main tendue " ( copyright Lucien et Roger) de Song et la trahison de Vermaelen offrent à Wenger un tarif arsenal (2-3). Chez William Hill, le Standard n'a plus qu'une chance sur... 501 de gagner la C1. Mais la cordée rouche a montré du bloc et de la conquête. Diables, regardez. Parachute plaqué or. Saint-Dick dit oui. Et en plus il signe. Pour la très modique somme de 30.000 euros pour trois mois, un salaire de misère pour une motivation intacte. Les Diables passent au régime Advocaat dès le 1er octobre, tremblez Turc et Estoniens. En tribune à Zagreb, Collin a un choc : le sms de Philips évoque... le 31/10 ! Encore un doigt qui a glissé... Commentaire fugace, mais volontariste de Dickie : " Je ne pouvais plus dire non. " Complément d'analyse avec notre président : " Dick est enthousiaste et ne veut plus perdre de temps, il va faire le ménage parmi les Diables. " Bien noté. Faits divers. De passage à Sclessin, le troisième gardien malinois Jérémy De Vriendt accroche un enfant de douze ans. Le voisinage est près de lyncher le Malinois, la police doit intervenir. En l'absence du propriétaire, Guillaume Gillet est victime d'un cambriolage. En Angleterre, c'est une habitude. Bien... Anderlecht creuse les tranchées dans le stade qui a amorcé la guerre serbo-croate : à Zagreb, le Sporting version catenaccio rend au foot belge une part de réalisme (0-2). Bernardez lâche la patate hondurienne, spécialité locale ; Lukaku la joue comme un grand, 40 mètres de course et assist pour Legear, ce type sait vraiment tout faire. Malgré leur ramadan, Kouyaté et Saré mangent du Croate. Roger VDS serre Jacobs de près : " C'est notre nouveau Goethals ! " A Amsterdam, l'entraîneur ajacide Martin Jol propulse les Mauve favoris du groupe : la roue tourne vraiment très vite. ... pas bien. Euphorie brève : Bruges bouffe de la houille face au Shakhtar Donetsk, le tenant de la C2 inflige au foot belge sa gamelle habituelle, et au Club sa défaite-record en 113 matches européens à domicile (1-4). Pendant que Blondel pouponne Illan, De Vliegher met ses gants troués, le tandem Vermeulen-Hoefkens déclinent et font décliner le flanc droit. Dirar a bien battu le Shakhtar... mais c'était sur Playstation. Allegro ma non troppo. C'est le grand jour pour Baseggio : Walter retrouve le terrain, trente minutes de trottinement. " Je veux rejouer dans un mois. " Prends ton temps Walt, profite du moment présent. Grand espoir du club, Maxime Lestienne signe pour deux ans de plus. Mouscron, Au drive-in, demandez Glen. Bram Verbist explique son tour de taille. Et surtout son éviction. " L'autre jour, je suis passé au Quick pour un milk-shake, au parlophone c'était la voix de De Boeck, il a annulé ma commande. " Sinon Bram, il reste un peu de Nutella chez les Suray et un bicky-burger à peine entamé chez Verbauwhede. A saisir : survêt de Diable. Réunion au top à la fédé : 30 CV de candidats " T3 francophone " sont dépouillés, et pas moins de dix médecins-kinés. Allez comprendre. Le médecin-chef de l'Union belge n'est pas à la réunion : il dénonce les ingérences répétées des comitards dans les dossiers médico-sportifs. Du terrain enfle la demande d'une direction technique avec les anciennes gloires, type Ceulemans, Wilmots et Scifo. Super-Zèbres. A Genk, Charleroi sort le premier de la mine (1-2) : pour une fois, Christ crucifie les autres et Bia, réapparu de nulle part, se pose en Sauveur. Le Racing n'a plus gagné à la maison depuis six mois : Vanhaezebrouck casse les joueurs, la direction et les supporters, tout le monde sauf évidemment lui-même. Pour combien de temps encore ? Coucou le revoilou. Figure connue chez les Espoirs du Standard contre Lokeren, Axel Witsel se glisse parmi les joueurs : sa suspension ne vaut que pour l'équipe première. Resté dans son salon, Wasyl progresse à la PES. Débuts mitigés pour le Brésilien Ramos : revenu de son escapade au pays, il joue une mi-temps et se blesse. Wesley, du Fayottenland. Sonck retrouve la parole et sa langue de fiel : " Chez les Diables il s'est passé des choses deux fois pire que ce qu'on a raconté. C'est dommage d'ailleurs que tout ça sorte maintenant. " Accouche Wesley, ce sera plus simple. Francky Dury ne sait plus quoi faire : " Je veux rester loyal à Vercauteren, mais mon contrat court jusqu'en novembre. " Fameux dilemme. " Yo oun peti po mal. " Pendant qu' Al Jazeera interviewe Boussoufa, Frutos fuit à nouveau les caméras : il est... blessé, inflammation à la plante du pied. Qui a le numéro du gourou Mendoza ? Et si on re-virait tout le staff médical ? C'qu'on s'amuse au Parc. Métropole en fusion. Officiel : Anvers aura son grand stade de 25.000 places en bordure d'Escaut, sur le site Petroleum-Zuid. L'Antwerp et le Beerschot se partageront les installations. C'est là que les Romains s'empoignèrent... Ouvrez la cage aux Canaris. A Courtrai, Saint-Trond a la chance du champion : comme chaque semaine, Brepoels sort une vanne et reconduit son onze, Sidibe marque son cinquième c£ur et Mignolet fait le reste (0-1). Méfiez-vous du Canari qui dort : en période de migration, il peut voler très loin. En visite à Lokeren, le Standard règle l'affaire en un quart d'heure (1-3) : sans le trio Defour-Witsel-Jovanovic, Carcela joue les patrons, Mbokani déboule et Felipe joue des mains. Moins fun pour Jankovic l'entraîneur local : son président prépare le billot, " On joue trop offensivement. " Posez les électrodes. On nous a changé Jos Daerden : (électro)choc psychologique répété pour le GB Anvers, où McDonald se réveille et Haroun passe comme chaque semaine, et tant pis pour le Cercle (1-2). A Zulte-Waregem, Mouscron enlève le haut et préfère le bas : les jeunes se battent mais vendangent, Makiese les détrousse au pied d'un Arc-en-ciel, caramba encore raté (3-1). Les " poules sans tête " ( copyright Dennis Van Wijk) ont encore frappé : même à 11 contre 9, Roulers se fait morfler à Malines (3-2), dont le stade portera désormais le nom d'un groupe pétrolier... bio ! Trois cartons rouges : l'idole de Sébastien Delferière s'appelle sûrement Stéphane Breda. Cul-de-jatte croate. Ivan Leko pourrait faire la manche sur le Meir anversois : il n'a plus de jambes, du moins il est enflammé aux... deux tendons d'Achille. Le médecin lui prescrit quatre semaines de repos, mais le Croate veut jouer : une petite piqûre, et ça devrait repartir. Fesse-bouc ? L'Union belge fait mentir Hein Vanhaezebrouck et Pierre François : non, elle n'est pas médiévale. La preuve, son lien sur Facebook est pris d'assaut : 1.009 membres-amis, du jamais vu. A quand le quotidien de Germain Landsheere sur Twitter ? Dans la famille métatarse, je demande... Fais-le comme Defour : Cédric Collet se fracture le pied à l'entraînement, huit semaines d'arrêt. Ramos n'a pas bien meilleure mine : ischios déchirés et un bon mois de soins avant même de commencer, ça valait bien la peine de claquer deux millions d'euros. A Sclessin, les blessures font tache d'huile. Pour gagner, il faut marquer. Emmené par un Perisic taille patron, le Club Bruges enfile des perles de buts à Westerlo (1-4), où Ruiz galvaude avant de se retirer pour trois mois, opération aux adducteurs à la clé. Départ sans retour pour Zelenka, qui rompt son contrat : les vacances, ce sera sans Caje. Jeu d'échecs stérile. Les papes du damier et de la phase arrêtée s'en repartent dos à dos : Ariel et MPH se neutralisent, Anderlecht et Gantoise font du surplace (1-1). Grandes premières pour Lukaku, titulaire, et Boussoufa, deux fois jauni : en supériorité durant 40 minutes, les Buffalos piétinent le cadre de Proto, sans le faire plier. Engagement et impact physique : l'enjeu a tué le jeu.l par érik libois