Un peu mieux chaque année, telle est la devise de l'Antwerp, le club de la métropole est le trouble-fête des ténors. Essayez donc, quand vous n'êtes pas un cador, de rivaliser avec Anderlecht, le Club Bruges, le Standard, Genk, La Gantoise et maintenant l'Antwerp, qui est passé en l'espace de deux ans de la D1B à une place européenne. C'est aussi la saison trois sous la direction de Bölöni, le Roumain qui a poussé le monument Van Damme vers la porte de sortie mais a écopé d'un nouveau caillou dans sa chaussure avec Lamkel Zé.
...