Michel Lecomte a enfilé non pas son bleu mais son vert de travail, jeudi dernier à Bucarest, à l'occasion du déplacement du Standard au Steaua. Un rédacteur en chef qui se farcit les interviews d'après match d'une équipe battue et donc déçue, le geste mérite tout de même d'être souligné et démontre certainement la bonne ambiance qui règne au service des sports du Boulevard Reyers actuellement.

" Tout cela est un peu occasionnel ", sourit Lecomte depuis son hôtel de la capitale roumaine. " Je suis venu à Bucarest à l'occasion d'une réunion de l'Eurovision, à la quelle participe les membres de l'UER. On y a discuté des JO, de l'EURO 2008, des classiques et du championnat du monde cycliste, du Pro Tour ainsi que des relations avec Eurosport ".

Lecomte a également profité de son séjour pour négocier sur place les droits de retransmission du match Steaua-Standard avec le président du club local. " Le Steaua a rompu le contrat qui le liait à InfrontMedia et nous voulions à tout prix éviter une situation identique à celle du match Benfica-Anderlecht. J'avais eu un premier contact téléphonique avec le président et ça s'était assez mal passé car il m'avait dit que notre offre n'était pas correcte. Je lui avais répondu que c'étaient les prix du marché et j'étais assez confiant mais je n'étais sûr de rien car ce type est multimilliardaire et avait carrément snobé une offre de la société Verhulst pour la location des panneaux. Finalement, après une sorte d'épreuve de force et une longue attente, nous avons signé mercredi à 17 heures, sans que je doive relever mon offre ".

Du bon boulot donc, complété par celui de toute une équipe. Même s'il couvrait un peu le commentaire du duo MarcDelire-Benoît Thans, un son ambiant permettait d'être dans son salon comme au stade tandis qu'en studio, Régis Genaux livrait une analyse très pondérée et Marius Mitu sidérait tout le monde par la qualité de son français.

" La seule fausse note, c'est la défaite du Standard ", dit Michel Lecomte. " Cela rendra le match contre Parme très intéressant et là, nous avons déjà les droits. Pour Besiktas, nous avons fait une offre à SportFive et j'espère que la rencontre face à Bilbao aura encore de l'intérêt ".

(Patice Sintzen)

Patrice Sintzen

Michel Lecomte a enfilé non pas son bleu mais son vert de travail, jeudi dernier à Bucarest, à l'occasion du déplacement du Standard au Steaua. Un rédacteur en chef qui se farcit les interviews d'après match d'une équipe battue et donc déçue, le geste mérite tout de même d'être souligné et démontre certainement la bonne ambiance qui règne au service des sports du Boulevard Reyers actuellement. " Tout cela est un peu occasionnel ", sourit Lecomte depuis son hôtel de la capitale roumaine. " Je suis venu à Bucarest à l'occasion d'une réunion de l'Eurovision, à la quelle participe les membres de l'UER. On y a discuté des JO, de l'EURO 2008, des classiques et du championnat du monde cycliste, du Pro Tour ainsi que des relations avec Eurosport ". Lecomte a également profité de son séjour pour négocier sur place les droits de retransmission du match Steaua-Standard avec le président du club local. " Le Steaua a rompu le contrat qui le liait à InfrontMedia et nous voulions à tout prix éviter une situation identique à celle du match Benfica-Anderlecht. J'avais eu un premier contact téléphonique avec le président et ça s'était assez mal passé car il m'avait dit que notre offre n'était pas correcte. Je lui avais répondu que c'étaient les prix du marché et j'étais assez confiant mais je n'étais sûr de rien car ce type est multimilliardaire et avait carrément snobé une offre de la société Verhulst pour la location des panneaux. Finalement, après une sorte d'épreuve de force et une longue attente, nous avons signé mercredi à 17 heures, sans que je doive relever mon offre ". Du bon boulot donc, complété par celui de toute une équipe. Même s'il couvrait un peu le commentaire du duo MarcDelire-Benoît Thans, un son ambiant permettait d'être dans son salon comme au stade tandis qu'en studio, Régis Genaux livrait une analyse très pondérée et Marius Mitu sidérait tout le monde par la qualité de son français. " La seule fausse note, c'est la défaite du Standard ", dit Michel Lecomte. " Cela rendra le match contre Parme très intéressant et là, nous avons déjà les droits. Pour Besiktas, nous avons fait une offre à SportFive et j'espère que la rencontre face à Bilbao aura encore de l'intérêt ". (Patice Sintzen)Patrice Sintzen