L'odeur de suprême de volaille ne peut échapper à quiconque franchit les portes du stade Aimé Vachaudez, ce dimanche. Accompagné de son flan de légumes et de purée, le poulet rassasie les quelques 80 sympathisants de la RUS Binche présents ce midi.
...

L'odeur de suprême de volaille ne peut échapper à quiconque franchit les portes du stade Aimé Vachaudez, ce dimanche. Accompagné de son flan de légumes et de purée, le poulet rassasie les quelques 80 sympathisants de la RUS Binche présents ce midi. " On fait appel à un traiteur de la région pour organiser un dîner lors de chaque match à domicile ", sourit Damien Schena, le président aux yeux verts perçants du club hennuyer. " Au départ, les gens nous disaient que ça ne marcherait pas... Il n'y a jamais eu moins de 64 personnes. " Dehors, les 15 joueurs binchois repris par le coach entament l'échauffement. Ce n'est qu'au moment d'accélérer que les quatre remplaçants s'écartent du groupe titulaire. Son écharpe bien nouée autour de son cou, le speaker est sans nul doute un amoureux du micro. Très en verve, il parle en boucle du projet des U14 de disputer un tournoi en Espagne au printemps et des événements folkloriques à suivre : répétitions de batterie, soumonces, bals et "Trouilles de Nouilles"... Le Carnaval approche. La casquette gavroche sur la tête, Fred attend paisiblement le coup d'envoi derrière le "Bar des Supporters", situé derrière un but. " Notre société de Gilles a été créée par un groupe d'amis fans de l'Union Binchoise au début des années 50 ", explique ce grand gaillard. " Encore aujourd'hui, Binche est autant liée au carnaval qu'au football. Ce dimanche, c'est la première répétition "batterie" donc dès la fin du match, on fonce là-bas : la journée va être longue. " Avant cela, il y a donc un match de P1 à jouer face à Houdeng, un village distant de douze kilomètres. Un petit derby bien musclé auquel Coco assiste seul, posté à côté du banc des remplaçants binchois, entre ses deux drapeaux noir et blanc. " J'étais supporter de la JS Bray jusqu'à ce que le club fusionne avec le RSC Leval et le RFC Ressaix pour devenir l'Entente Binchoise en 2012. Cela fait 30 ans qu'il aurait fallu rassembler tous les clubs de la région ", lance ce petit supporter barbichu en référence à la dernière fusion annoncée en janvier 2019 entre l'Union et l'Entente Binchoise. " Personne n'était prêt à faire ce rapprochement plus tôt ", estime toutefois le vice-président Fabrice Lust, une pile de feuilles de match en mains. " Chaque club avait sa vision des choses et elles ne se rejoignaient pas. " La RUS compte 18 saisons en nationales alors que la RJEB n'en possède qu'une à son compteur. " La saison dernière, la RUS était en P3 avec 10-15 personnes max à la buvette le dimanche, loin des 5000 présentes à l'époque nationale ", dévoile Damien Schena. " De son côté, la RJEB allait descendre de D3 amateur sans beaucoup plus de spectateurs. Les deux clubs avaient besoin de cette unification : la nouvelle RUS Binche est idéale pour les avancées du football binchois. " Six mois après les débuts, les premiers constats sont clairs : le nouveau club de la ville parvient à mobiliser une quantité de ressources impressionnante en termes de sponsors et de bénévoles, qui sont jusqu'à 50 actifs au quotidien. Devant le kop binchois en première période, le gardien local Marvin Vanbelle peut compter sur le soutien tout particulier d'un petit fan club exclusivement féminin, et ce même quand il s'en va simplement chercher le ballon en dehors des limites de jeu. Sur la dernière action de la première période, le défenseur central de Houdeng se la joue Maradona en prolongeant le cuir de la main... puis en réclamant un penalty pour une poussée. De quoi faire marrer une grosse partie des 200 supporters locaux. " Les gens recommencent à venir au stade ", se réjouit Fabrice Lust. " Il y a quelques semaines, on a remporté la tranche en battant Monceau devant plus de 625 personnes. " Tous les voyants sont au vert pour les Noir et Blanc... qui s'imposent en plus 2-0 grâce notamment à un but de la tête. Le cou(p) du poulet, sans doute...