Au départ de la saison, il n'était connu que de quelques rares initiés au Kiel. Et pour cause, Kenny Steppe (19 ans) ne comptait alors qu'une seule apparition entre les perches du Germinal Beerschot. Et encore partielle, dans la mesure où le teenager anversois avait été appelé à relayer Luciano, le 3 février 2007, après que le portier brésilien des Oursons eut été exclu à Mons. A peine monté au jeu, ...

Au départ de la saison, il n'était connu que de quelques rares initiés au Kiel. Et pour cause, Kenny Steppe (19 ans) ne comptait alors qu'une seule apparition entre les perches du Germinal Beerschot. Et encore partielle, dans la mesure où le teenager anversois avait été appelé à relayer Luciano, le 3 février 2007, après que le portier brésilien des Oursons eut été exclu à Mons. A peine monté au jeu, le substitut dut d'ailleurs s'avouer vaincu sur le péno qui avait valu au gardien brésilien de rejoindre prématurément les vestiaires. Une phase qui, quinze mois plus tard, contraste fortement avec les statistiques de cette année, invaincu en championnat lors d'un match sur trois en moyenne. Doublure de Jan Moons l'été passé, en alternance avec Kristof Maes, Kenny a profité de la longue indisponibilité de l'ancien keeper international, blessé à l'épaule, pour le relayer lors de la sixième journée contre Charleroi. Le hasard avait voulu que le système de rotation imposé par l'entraîneur, Harm van Veldhoven, lui fut favorable. A aucun moment, par la suite, Kristof Maes n'allait réussir à le débouter. Pourtant, en catégories de jeunes, c'est lui et non Steppe qui était titulaire. Il est vrai qu'en dépit d'une détente de félin et de dons évidents, ce dernier avait une énorme lacune : à 15 ans, il ne faisait que 155 centimètres. De quoi le prêter à l'Antwerp, moins regardant en matière de taille, où il allait d'ailleurs être récupéré deux ans plus tard... avec 25 cm de plus. Aujourd'hui, c'est une belle plante d'1,84m pour 67 kg. Arrière de formation au Tubantia Borgerhout, Kenny Steppe prit place dans le but à l'âge de 11 ans, au lendemain d'un stage de formation pour keepers, mis sur pied par le Germinal Beerschot, où il fut transféré dans la foulée. Une année plus tard, il intégrait le foot-études de Merksem. En raison de son physique fluet, il crut longtemps qu'une carrière pro ne lui serait pas réservée et il s'orienta dès lors vers un emploi comme professeur d'éducation physique. Sa croissance et ses aptitudes allaient en décider autrement et, après une seule campagne parmi l'élite, Steppe est courtisé par les plus grands. Même Chelsea est venu aux nouvelles ! Garçon équilibré, il veut d'abord confirmer au Germinal Beerschot où il est lié jusqu'en 2011. par bruno govers