Le rêve d' Arkadiusz Milik est devenu réalité en 2016 quand il a quitté l'Ajax pour Naples, où il a remplacé Gonzalo Higuain. Les Napolitains ont déboursé 32 millions pour l'attaquant polonais, qui allait enfin répondre aux attentes, après un passage raté au Bayer Leverkusen, où des blessures l'avaient empêché de s'imposer.
...

Le rêve d' Arkadiusz Milik est devenu réalité en 2016 quand il a quitté l'Ajax pour Naples, où il a remplacé Gonzalo Higuain. Les Napolitains ont déboursé 32 millions pour l'attaquant polonais, qui allait enfin répondre aux attentes, après un passage raté au Bayer Leverkusen, où des blessures l'avaient empêché de s'imposer. Ses débuts ont été prometteurs cette saison : lors de la deuxième journée du championnat, il a inscrit deux buts contre l'AC Milan. Quelques semaines plus tard, toutefois, le sort a frappé ce joueur décidément poursuivi par les blessures : pendant un match international contre le Danemark, il s'est déchiré le ligament croisé antérieur du genou. Rétabli, il a été victime de blessures annexes et sous la férule de Maurizio Sarri, il a dû se satisfaire d'un rôle de soutien derrière Dries Mertens, placé en attaque. La situation de Milik a changé quand Sarri a décidé de tourner le dos à Naples au profit de Chelsea. Carlo Ancelotti l'a relayé et a transformé le 4-3-3 de son prédécesseur en 4-4-2. Dans cette composition, il a toujours une place pour Milik. Le Polonais n'a pas trahi la confiance de l'entraîneur : il est devenu le ténor de l'équipe. Il trouve aisément le chemin des filets en championnat et a inscrit deux buts en Europa League, où les Transalpins se sont retrouvés suite à leur troisième place dans leur poule de Ligue des Champions, derrière le PSG et Liverpool. " J'espère qu'on va cesser de parler d'un retour d' Edinson Cavani car Milik est brillant ", a déclaré Ancelotti, réaffirmant sa confiance en l'avant, après la victoire 2-0 de Naples contre Parme. Le buteur est tellement performant que Mertens, le préféré du public, n'est pas toujours sûr de sa place.