Où trouver un nouvel Uwe à l'heure actuelle ?" A l'occasion des 70 ans de l'ancien international Uwe Seeler, FranzBeckenbauer pose cette question dans son éditorial du Bild. Il plaide en faveur d'une nouvelle réglementation à propos des footballeurs étrangers. Le Kaiser estime qu'on retrouve trop peu de footballeurs allemands sur le terrain. Le président du Bayern rappelle l'éclosion du médian défensif Andreas Ottl et le statut de Bastian Schweinsteiger. Il omet cependant d'écrire que son club n'aligne en moyenne que quatre Allemands : outre Ottl et Schweini, les certitudes Oliver Kahn et Philipp Lahm. Bec...

Où trouver un nouvel Uwe à l'heure actuelle ?" A l'occasion des 70 ans de l'ancien international Uwe Seeler, FranzBeckenbauer pose cette question dans son éditorial du Bild. Il plaide en faveur d'une nouvelle réglementation à propos des footballeurs étrangers. Le Kaiser estime qu'on retrouve trop peu de footballeurs allemands sur le terrain. Le président du Bayern rappelle l'éclosion du médian défensif Andreas Ottl et le statut de Bastian Schweinsteiger. Il omet cependant d'écrire que son club n'aligne en moyenne que quatre Allemands : outre Ottl et Schweini, les certitudes Oliver Kahn et Philipp Lahm. Beckenbauer est tout sauf enthousiasmé par le niveau de jeu de la Bundesliga. " A l'exception de Brême, tous les grands clubs développent un jeu peu attrayant. Ou alors, ils se retrouvent dans la zone rouge, comme Hambourg ", conclut celui qui a conduit le Bayern et le HSV au titre allemand, comme joueur. " A la longue, on peut se demander si ces étrangers en nombre croissant ont un quelconque lien avec leur club. Ils représentent 55 % des troupes. Trop de joueurs issus de pays différents ont des problèmes de communication, ce qui peut provoquer l'effondrement d'une équipe s'il n'y a pas un solide noyau d'Allemands ", martèle l'ancien international. " C'est ce que vit Hambourg pour le moment. Trop d'étrangers ont une mentalité de légionnaires : - Si je ne réussis pas dans ce club, j'en changerai. Combien de temps les clubs accepteront-ils encore pareille mentalité ?" Vice-président de la Fédération allemande, Beckenbauer va plaider auprès de Lennart Johansson, le président de l'UEFA et un excellent ami, la règle des 6 + 5. Chaque équipe de base doit comporter six joueurs qualifiés pour l'équipe nationale du pays auquel appartient le club. Johan Cruijff et le président de la FIFA, Sepp Blatter, soutiennent son action. " Je ne veux pas remonter le temps et limiter à deux ou trois le nombre d'étrangers ", explique Beckenbauer. " Mais nous devons pren-dre des mesures et réorganiser les championnats. Il est déjà positif que l'UEFA et la FIFA reconnaissent le problème ". Actuellement, peu de clubs de Bundesliga satisfont à cette règle 6 + 5, selon les calculs du Bild. Alemannia Aix-la-Chapelle et Arminia Bielefeld, les moins fortunés, ont le meilleur score (7,2 Allemands). Le FSV Mainz 05 (6,5), le Werder Brême (6,5) et l'Eintracht Francfort (6,4) suivent. Hambourg (3,1), Energie Cottbus (3) et Schalke 04 (2,6) ferment la marche. FRANZ BECKENBAUER est réélu président du Bayern. C'est son cinquième mandat de rang. Il a été réélu avec 98,2 % des suffrages : sur les 1.987 électeurs, seuls 21 ont voté contre lui. Agé de 61 ans, le Kaiser est au pouvoir depuis 1994. Il a applaudi le retour de Christoph Daum au FC Cologne : " Je suis curieux ". LUKAS PODOLSKI (21 ans) est touché plus gravement qu'on ne le pensait à la cheville. L'international du Bayern avait été blessé il y a un mois à l'entraînement, par un tacle de Mark vanBommel. RENÉ KLINGBEIL rejoint lui aussi l'infirmerie de Hambourg. Le défenseur de 25 ans s'est blessé aux ligaments de la cheville contre le FSV Mainz 05. Il est sur la touche pour un mois. JON DAHL TOMASSON (30 ans), l'international danois du VfB Suttgart, était à peine rétabli d'une inflammation de la voûte plantaire qu'il s'est occasionné une élongation des ligaments de la cheville à l'entraînement. JAN SCHLAUDRAFF (23 ans), une des nombreuses satisfactions d'Alemannia Aachen, est suivi par le Werder Brême. L'avant a assisté au match de Ligue des Champions contre Chelsea d'une loge. Son contrat comporte une clause libératoire si l'offre excède 1,2 million. FLORIAN HAMM, l'actionnaire majoritaire du Borussia Dortmund, dont il possède 25 %, a été victime d'une attaque armée à Caracas, la capitale du Venezuela. Il a été en danger de mort mais une opération réalisée à Miami l'a sauvé. Il se rétablit rapidement. F. VANHEULE