Après la relégation, Mons a décidé de tirer les conclusions d'une saison décevante et de prendre le taureau par les cornes afin de monter un projet de D2 qui tienne la route et lui permette de remonter assez vite. La première étape a été franchie en prolongeant le contrat du gardien Cédric Berthelin de cinq ans alors qu'il était courtisé par le Standard. Le Français a été convaincu par le projet d'un club se situant à quelques enc...

Après la relégation, Mons a décidé de tirer les conclusions d'une saison décevante et de prendre le taureau par les cornes afin de monter un projet de D2 qui tienne la route et lui permette de remonter assez vite. La première étape a été franchie en prolongeant le contrat du gardien Cédric Berthelin de cinq ans alors qu'il était courtisé par le Standard. Le Français a été convaincu par le projet d'un club se situant à quelques encablures seulement du territoire hexagonal où il demeure. Le lendemain, le club annonçait l'arrivée de Jean-Paul Colonval, 65 ans, au poste de directeur technique. " Je serai responsable de toutes les cellules techniques du club. Je serai en quelque sorte le supérieur hiérarchique de l'entraîneur, un manager à l'anglaise, un poste dont j'ai toujours rêvé ", a-t-il expliqué. Colonval s'occupera notamment des transferts. " C'est clair que s'il y a un transfert qui s'effectue et que je ne cautionne pas, je suis à la maison dans la demi-heure. On va construire une équipe de battants, de guerriers, capables de faire face à la pression que l'on devra supporter en D2 ". Colonval occupera donc le poste de Geo Vanpyperzeele. " Le titre existait mais pas le suivi au jour le jour puisque Geo avait de nombreuses activités professionnelles ", explique Alain Lommers qui, en tant que directeur général, chapeautera toute cette structure. " Les grandes décisions seront toujours du ressort du président DominiqueLeone et de moi-même ". Geo Vanpyperzeele demeure quant à lui administrateur et conseiller du club. Sur le plan financier, la relégation aboutit à la révision à la baisse du budget pour la saison prochaine. Il passera de 6,5 à 2,5 millions d'euros. Outre la signature de Berthelin, la défense ne devrait pas connaître de grandes modifications puisque les négociations vont bon train avec Ivan Milas et Ivan Dudic. Roberto Mirri est encore sous contrat mais a manifesté le désir de partir. En attaque, Nicolas Goussé ne restera pas alors que plusieurs clubs se montrent intéressés par Marco Ingrao et Alessandro Cordaro, que le club aimerait cependant garder. Enfin, Michel Wintacq redeviendra adjoint la saison prochaine tandis qu' Olivier Suray ne sera pas conservé en qualité de joueur. ( S. Vande Velde)S. Vande Velde