Les trois courses se déroulent en Vénétie, afin de promouvoir cette région du nord-est de la Botte. Elles sont organisées par l'ancien coureur Filippo Pozzato, qui a notamment remporté Milan-Sanremo (2006) et a pris sa retraite en 2018. Il a déjà mis sur pied les championnats d'Italie 2020 à Cittadella et m...

Les trois courses se déroulent en Vénétie, afin de promouvoir cette région du nord-est de la Botte. Elles sont organisées par l'ancien coureur Filippo Pozzato, qui a notamment remporté Milan-Sanremo (2006) et a pris sa retraite en 2018. Il a déjà mis sur pied les championnats d'Italie 2020 à Cittadella et maintenant, il ressuscite le Giro del Veneto, une semi-classique qui n'a plus eu lieu depuis 2012. Cette course, qui relie Cittadella à Padoue, est programmée ce mercredi 13 octobre. Deux jours plus tard, place à la Serenissima Gravel race, une épreuve de 126 kilomètres, dont 75% sur terre battue, sur un total de onze secteurs. Elle débute à Jesolo et arrive à Piazzola sul Brenta. C'est la première véritable épreuve de ce genre exclusivement réservée aux professionnels - les Strade Bianche ne le sont pas. Après un Granfondo pour cyclo-touristes le samedi, la VENEtoGO ride, la nouvelle Veneto Classic boucle la semaine, le dimanche. Le coup d'envoi est donné en Vénétie. Les coureurs arrivent à Bassano del Grappa, après avoir notamment franchi deux fois le mur en pavés de La Tisa, qui atteint une déclivité allant jusqu'à 20%. Pozzato a prévu des circuits locaux afin d'initier une ambiance de stade, comme dans la finale du Tour des Flandres. À terme, l'Italien veut que sa Veneto Classic intègre le WorldTour. Sa course suscite déjà beaucoup d'intérêt, puisque cinq formations du WordTour, dont Astana et UAE avec Marc Hirschi, Diego Ulissi, Davide Formolo et Matteo Trentin, ainsi qu'Alpecin-Fenix se sont déjà inscrites.