Vendredi, la Ligue Pro puis tous les clubs de D1 ont reçu un fax de VTM, de la RTBF et de Canal +. Les trois chaînes font une offre commune pour les droits TV du football belge du 1er août 2002 au 31 juillet 2006. La proposition comprend trois volets.
...

Vendredi, la Ligue Pro puis tous les clubs de D1 ont reçu un fax de VTM, de la RTBF et de Canal +. Les trois chaînes font une offre commune pour les droits TV du football belge du 1er août 2002 au 31 juillet 2006. La proposition comprend trois volets. Pour l'équipe nationale, VTM et la RTBF sont prêts à offrir 115 millions de francs pour la saison 2002-2003, en échange de la retransmission en direct des matches à domicile et de l'utilisation de 60 minutes d'images dans d'autres programmes. Les sommes suivantes seraient de 120 millions (2003-2004), 125 millions (2004-2005) et 130 millions (2005-2006) soit un total de: 490 millions de francs. Pour la Coupe de Belgique, pour 60 minutes de résumé par journée à partir des 32e de finales et pour un match en direct à partir des 16e, 5 millions par saison, soit un total de 20 millions. Pour le championnat, VTM et la RTBF veulent reconduire l'accord actuel (des résumés) comme suit : 2002-2003: 200 millions; 2003-2004: 205 millions; 2004-2005: 210 millions; 2005-2006 : 215 millions, soit un total de 830 millions de francs. Canal+ est prêt à prolonger de quatre ans ses droits quant à la retransmission exclusive en direct de matches de championnat, en échanges des sommes suivantes : 2002-2003: 267,63 millions; 2003-2004: 272,63 millions; 2004-2005: 277,63 millions; 2005-2006: 282,63 millions, soit un total de 1.100.520 millions BEF. Ces montants sont nettement inférieurs aux espoirs. La Ligue obtiendrait 2 milliards en quatre ans, soit à peine plus que ce qu'elle reçoit actuellement et la moitié de ce qu'elle veut. Karel Dierick, président de la commission TV de la Ligue : "C'est de la provocation mais nous ne devons pas nous fâcher. Les chaînes ont rentré l'offre demandée mais n'ont visiblement pas d'argent. Pour de telles sommes, autant qu'il n'y ait plus de football à la TV". L'UB est déçue aussi. Et elle ne peut se tourner vers des agences étrangères. Germain Landsheere, le trésorier: "C'est presque impossible légalement car les matches de l'équipe nationale doivent être accessibles à tous". (P.T'Kint)