Les supporters font l'actualité et ils le méritent. Nous vous présentons aujourd'hui avec fierté notre nouvelle enquête exclusive sur les supporters belges, une expérience éditoriale déjà réalisée par le passée mais jamais à ce niveau.
...

Les supporters font l'actualité et ils le méritent. Nous vous présentons aujourd'hui avec fierté notre nouvelle enquête exclusive sur les supporters belges, une expérience éditoriale déjà réalisée par le passée mais jamais à ce niveau. Cette enquête-ci a en effet été montée en collaboration avec l'Université Libre de Bruxelles, et plus particulièrement avec son Centre d'études de la vie politique (Cevipol), dirigé par Jean-Michel De Waele, doyen de la Faculté de Sciences sociales et politiques de l'ULB et grand amateur de foot lui-même... L'idée qui provenait de la rédaction a donc suivi son chemin, l'établissement technique du questionnaire et le dépouillement des réponses étant assuré par le département Recherche de Roularta Media Group. Cette enquête sur les supporters de foot est la plus importante jamais mise sur pied en Belgique et sans doute en Europe par un media sportif en partenariat avec une institution académique. L'ampleur de l'intérêt des supporters belges de tout poil a été impressionnante. Lancée au plan national par le biais de notre site internet et de nos réseaux sociaux, l'enquête a suscité la curiosité de plus de 5.000 personnes en quelques jours seulement. Un engouement unique, témoin de la pertinence de l'initiative et de la confiance des fans belges dans notre média. Merci à vous, donc, de vous être dévoilés à ce point. L'enquête révèle qui vous êtes vraiment et ce que vous désirez et attendez du football. Au fil de la dizaine de pages consacrées dans ce Sport/Foot Mag à l'analyse des résultats et aux divers commentaires, on apprend par exemple que si Anderlecht est le club le plus souvent cité au niveau du soutien par les supporters (18,5 % de néerlandophones et 27,3 % de francophones), le Standard est supporté par 46,2 % des fans francophones, un score énorme à la hauteur de la passion suscitée par Sclessin en Communauté française. Au rayon haine, on pointe également le duo précité parmi les clubs les plus détestés par l'ensemble des supporters belges : le classique revers de la médaille. Parmi les motivations des supporters, on découvre que la tradition familiale et sociale joue un rôle prépondérant dans le choix du club (surtout du côté francophone), alors que le niveau de jeu de son club préféré n'arrive qu'ensuite : le c£ur avant la raison, donc. Mais la qualité footballistique reste tout de même le troisième facteur déterminant. Pour preuve : si la D1 est la plus suivie, les coupes européennes se placent devant la Coupe de Belgique qui conserve malgré tout beaucoup de suiveurs, même si le règlement actuel a tué l'esprit de la compétition. Or, il ne faut jamais snober les goûts des fans sous peine d'imposer une espèce de dictature sportive, comme dans le cas de la formule des play-offs. Actuellement, 7 % seulement des supporters belges estiment que c'est le système de championnat le plus favorable pour le foot belge. 41 % d'entre eux préfèrent un championnat à 18, 24 % à 16 et 21 % (surtout les flamands) une Beneligue. Les avis des supporters belges sur les salaires des joueurs démontrent également qu'ils sont des connaisseurs, ce qui est une constante dans l'enquête : outre les choix des clubs belges à soutenir, on trouve énormément de concordances en matière de systèmes d'appréciation et de comportement qui se cristallisent autour des Diables Rouges. A peine 10 % des supporters de foot belges ne les suivent pas... PAR JOHN BAETE7 % des supporters estiment que le système des play-offs est le meilleur. 41 % préfèrent un championnat à 18...