Le départ de Didier Drogba devait être compensé par l'arrivée d'un grand nom afin de calmer l'impatience des supporters marseillais. C'est évidemment le cas avec Bixente Lizarazu, 34 ans, qui revient au pays après avoir passé sept ans au Bayern Munich. Ses ambitions sont restées intactes. Les Bavarois ne demandaient qu'à le garder dans leur écurie mais, à son âge, l'homme sait humer le vent.

" Je sentais que c'était le moment d'arrêter ", déclare-t-il. " Ensuite, je suis resté un moment en position d'attente. Je voulais voir, observer, en restant à l'écoute des différents clubs intéressés ".

Tottenham, Bolton et Bordeaux se manifestèrent. Le Basque fit un saut jusqu'au stade Chaban-Delmas car il y passa huit ans, y disputa 246 matches de L1 et marqua même 22 buts en championnat pour les Girondins. La discussion avec la direction bordelaise fut saine et franche mais ce club n'a pas, pour l'instant, les moyens de se payer un tel joueur. La piste marseillaise se précisa alors un peu plus. Bixente Lizarazu l'avait déjà évoquée avec ses équipiers de l'équipe nationale durant la phase finale de l'EURO. Zinédine Zidane et Fabien Barthez l'avaient encouragé à relever ce défi. Puis, Pape Diouf, le nouveau directeur sportif du club, et ancien agent de joueurs, trouva les mots qu'il fallait avant de lui présenter un contrat de deux ans. Le choix est intelligent. Le joueur restera dans l'actualité. Et on sait que c'est important pour des pros, tout autant pour leur valeur sportive que médiatique et commerciale. Tout cela est quasiment garanti sur facture alors que l'OM aura un programme infiniment moins chargé que celui du Bayern. Marseille ne disputera aucune épreuve européenne et pourra se concentrer sur ses rendez-vous français. A 34 ans, cela compte et limite les risques de blessures. Ses chances de réussite sont plus élevées que dans un club lancé dans une campagne européenne.

Cela, il ne le dira pas mais précise : " Dans un challenge sportif, il y a plein d'éléments qui interviennent. La Ligue des Champions, c'est bien mais c'est appréciable aussi de faire un très bon championnat et de fréquenter le haut du tableau. Si on arrive à chatouiller les premiers, on sait qu'il y aura de très chaudes ambiances au Vélodrome. On pourra donc y vivre des matche de très haut niveau ".

Liza a joué à l'ambassadeur de l'OM en comparant, sans le dire, la L1 à la Ligue des Champions. Bel exemple d'intelligence d'un footballeur blanchi sous le harnais à Bordeaux, Bilbao et au Bayern. (P. Bilic)

LILIAN THURAM a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. LYON, champion en titre, a remporté le Trophée des Champions face au PSG, détenteur de la Coupe de France : 1-1, 7-6 lors des tirs au but après les prolongations. LUIGI PIERONI n'est pas certain de prendre part au premier match de championnat d'Auxerre, samedi à Lille. Guy Roux ne le trouve pas assez sec et pas assez technique. Après l'avoir estimé plus fort que Djibril Cissé, il estimerait désormais même que son adaptation à la L1 prendrait un an. BORDEAUX songe au joueur grec, Mihali Kapsis. JéRÔME LEROY a bien pour trois ans à Lens.

P.Bilic

Le départ de Didier Drogba devait être compensé par l'arrivée d'un grand nom afin de calmer l'impatience des supporters marseillais. C'est évidemment le cas avec Bixente Lizarazu, 34 ans, qui revient au pays après avoir passé sept ans au Bayern Munich. Ses ambitions sont restées intactes. Les Bavarois ne demandaient qu'à le garder dans leur écurie mais, à son âge, l'homme sait humer le vent. " Je sentais que c'était le moment d'arrêter ", déclare-t-il. " Ensuite, je suis resté un moment en position d'attente. Je voulais voir, observer, en restant à l'écoute des différents clubs intéressés ". Tottenham, Bolton et Bordeaux se manifestèrent. Le Basque fit un saut jusqu'au stade Chaban-Delmas car il y passa huit ans, y disputa 246 matches de L1 et marqua même 22 buts en championnat pour les Girondins. La discussion avec la direction bordelaise fut saine et franche mais ce club n'a pas, pour l'instant, les moyens de se payer un tel joueur. La piste marseillaise se précisa alors un peu plus. Bixente Lizarazu l'avait déjà évoquée avec ses équipiers de l'équipe nationale durant la phase finale de l'EURO. Zinédine Zidane et Fabien Barthez l'avaient encouragé à relever ce défi. Puis, Pape Diouf, le nouveau directeur sportif du club, et ancien agent de joueurs, trouva les mots qu'il fallait avant de lui présenter un contrat de deux ans. Le choix est intelligent. Le joueur restera dans l'actualité. Et on sait que c'est important pour des pros, tout autant pour leur valeur sportive que médiatique et commerciale. Tout cela est quasiment garanti sur facture alors que l'OM aura un programme infiniment moins chargé que celui du Bayern. Marseille ne disputera aucune épreuve européenne et pourra se concentrer sur ses rendez-vous français. A 34 ans, cela compte et limite les risques de blessures. Ses chances de réussite sont plus élevées que dans un club lancé dans une campagne européenne. Cela, il ne le dira pas mais précise : " Dans un challenge sportif, il y a plein d'éléments qui interviennent. La Ligue des Champions, c'est bien mais c'est appréciable aussi de faire un très bon championnat et de fréquenter le haut du tableau. Si on arrive à chatouiller les premiers, on sait qu'il y aura de très chaudes ambiances au Vélodrome. On pourra donc y vivre des matche de très haut niveau ". Liza a joué à l'ambassadeur de l'OM en comparant, sans le dire, la L1 à la Ligue des Champions. Bel exemple d'intelligence d'un footballeur blanchi sous le harnais à Bordeaux, Bilbao et au Bayern. (P. Bilic) LILIAN THURAM a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. LYON, champion en titre, a remporté le Trophée des Champions face au PSG, détenteur de la Coupe de France : 1-1, 7-6 lors des tirs au but après les prolongations. LUIGI PIERONI n'est pas certain de prendre part au premier match de championnat d'Auxerre, samedi à Lille. Guy Roux ne le trouve pas assez sec et pas assez technique. Après l'avoir estimé plus fort que Djibril Cissé, il estimerait désormais même que son adaptation à la L1 prendrait un an. BORDEAUX songe au joueur grec, Mihali Kapsis. JéRÔME LEROY a bien pour trois ans à Lens. P.Bilic