Cinq ans après son geste malheureux face à Krist Porte, qui entraîna son exil, De Bilde a retrouvé le public anderlechtois à l'occasion de l'entrée en matière des Mauves en championnat, face à l'Antwerp. Des retrouvailles couronnées de succès puisqu'en inscrivant deux buts, l'ex-Soulier d'Or aura contribué de belle manière au succès des siens face aux Anversois.
...

Cinq ans après son geste malheureux face à Krist Porte, qui entraîna son exil, De Bilde a retrouvé le public anderlechtois à l'occasion de l'entrée en matière des Mauves en championnat, face à l'Antwerp. Des retrouvailles couronnées de succès puisqu'en inscrivant deux buts, l'ex-Soulier d'Or aura contribué de belle manière au succès des siens face aux Anversois.Trois buts et quatre assists avec les Réserves, qui ont disposé par 1-9 de leurs homologues anversois, deux autres buts avec l'équipe première le lendemain : le "ket" est-il de retour?Gilles De Bilde : Il ne faut pas accorder à ces buts davantage d'importance qu'ils n'en ont, même s'ils m'ont procuré satisfaction. D'une part, les doublures anversoises ne m'ont pas paru rodées. D'un autre côté, j'ai eu la chance de pouvoir m'exprimer dans un contexte extrêmement favorable le lendemain, puisque trois minutes à peine après mon entrée sur le terrain conjointement avec Mornar, le Sporting a pris l'avance à la marque. Du même coup, tout est bien sûr devenu plus facile. D'ailleurs, je m'en voudrais de ne pas associer Aruna Dindane aux buts que j'ai inscrit. Son mérite aura été aussi grand que le mien sur ces phases. Quelle marge de progression vous reste-t-il et en combien de temps pensez-vous l'atteindre?Il m'est très difficile de chiffrer mon état de forme actuel. D'autant plus que l'appréciation sera différente selon que je me prononce moi-même ou quelqu'un d'autre. Tout ce que j'espère, c'est que dans un mois, j'aurai retrouvé l'essentiel de mes sensations.Jusqu'à présent, Anderlecht s'est régulièrement montré plus saignant après la pause. Une période qui aura coïncidé souvent avec votre présence sur le terrain...N'allons pas trop vite! Un match peut basculer en raison d'un but, comme on l'a vérifié contre l'Antwerp, ou encore la fatigue de l'adversaire. Ce n'est pas nécessairement parce que je me trouvais sur le terrain que le Sporting était soudain supérieur...Une chose est sûre : votre cote est restée intacte auprès du public?J'en avais déjà eu un aperçu lors de la journée portes ouvertes. Que dire, sinon que j'ai vraiment envie de me défoncer pour ces gens-là. Je veux leur rendre leur gratitude et leur sympathie. (B.Govers)