"Je cherchais des joueurs techniques, capables de marquer et de renverser un match d'une action ", explique Foeke Booy, l'entraîneur du FC Utrecht, à propos du transfert de Tom Caluwé (Willem II). L'ancien joueur belge du FC Malines a signé pour trois ans et demi.
...

"Je cherchais des joueurs techniques, capables de marquer et de renverser un match d'une action ", explique Foeke Booy, l'entraîneur du FC Utrecht, à propos du transfert de Tom Caluwé (Willem II). L'ancien joueur belge du FC Malines a signé pour trois ans et demi. Tom Caluwé : Utrecht est un pas en avant. Il est plus grand, mieux structuré que Willem II. L'intérêt de grands clubs comme Feyenoord et le PSV ne s'est jamais concrétisé. J'ai été déçu, d'autant que Willem II, où j'ai vécu de bons moments, ne se portait pas bien cette saison. Sans doute mais les clubs ont quand même négocié pendant plus d'une semaine et demie. Willem II avait besoin de moi pour assurer son maintien. Il y a un an et demi, j'y avais prolongé mon contrat de trois ans, avec la promesse orale qu'on me laisserait partir si je trouvais mieux. Le club a tenu parole, ce que j'apprécie, car j'étais déjà à Utrecht en pensées. Nous avons pris un point sur neuf lors des trois premiers matches. La situation s'est détériorée sans qu'on puisse pointer du doigt une cause précise. Sur papier, le noyau vaut la D1. Seulement, l'osmose ne se fait pas entre les joueurs. J'espère de tout c£ur que le club assurera son maintien car je m'y suis bien plu. Le PSV, Feyenoord et l'Ajax, plus l'AZ, brillant depuis la saison passée, constituent l'élite. Le FC Utrecht peut prétendre à la cinquième place. Il a des supporters formidables et une équipe très offensive. Succéder à Stefaan Tanghe comme médian offensif est un beau défi à relever. Non mais je suis sûr de réussir car nous sommes assez similaires. Stefaan avait un rôle libre. Je dois jouer très près des attaquants. La confiance de Foeke Booy et de la direction me donne des ailes. Je constate aussi que je suis très respecté aux Pays-Bas. Oui. L'équipe est très ambitieuse. Nous osons presser l'adversaire dans son camp, ce dont je raffole. Le soutien des supporters est impressionnant. J'en ai la chair de poule. Nous pouvons créer la surprise dans les playoffs mais nous visons aussi la Coupe. Bien sûr. C'est une saine ambition pour tout footballeur professionnel. Le FC Utrecht a plus d'aura que Willem II en Belgique. J'espère attirer l'attention du nouveau sélectionneur et le convaincre. FRÉDÉRIC VANHEULE