Comme Cologne, le MSV Duisburg peut se préparer à retourner en 2e Bundesliga. Deux changements d'entraîneur n'y ont rien changé. Norbert Meier a été remplacé le 10 décembre par Jürgen Kohler, lui-même renvoyé le 4 avril après un 7 sur 33. Son adjoint, Heiko Scholz, achève la saison. Peter Van Houdt (29 ans) est encore lié au MSV pour un an mais se tâte.
...

Comme Cologne, le MSV Duisburg peut se préparer à retourner en 2e Bundesliga. Deux changements d'entraîneur n'y ont rien changé. Norbert Meier a été remplacé le 10 décembre par Jürgen Kohler, lui-même renvoyé le 4 avril après un 7 sur 33. Son adjoint, Heiko Scholz, achève la saison. Peter Van Houdt (29 ans) est encore lié au MSV pour un an mais se tâte. Peter Van Houdt : Oui. Au début, notre noyau manquait de talents. Seuls deux des transferts ont apporté un plus. Nous avons gaspillé nos points. Contre Kaiserslautern, un concurrent direct, nous menions 2-0 à cinq minutes de la fin. Il est revenu à 2-2. Le VfL Wolfsburg a aussi égalisé in extremis. Idem pour Schalke 04. Avec ces six points, tout resterait possible alors que maintenant, nous sommes fichus. Nous sommes incapables de dominer un match et quand nous menons, nous ne parvenons pas à creuser l'écart. En fait, nous sommes trop courts à tous les niveaux. Nous continuons à nous battre tant qu'il reste un espoir mais il est très mince. Le club veut en tout cas remonter le plus vite possible. Notre cas et celui de Cologne le démontrent. Alemannia Aachen va souffrir la saison prochaine, ne serait-ce que faute d'expérience. Le VfL Bochum doit avoir plus de chances : il a un bon mélange de jeunes et d'anciens. Il avait annoncé ne pas vouloir entraîner en 2e Bundesliga. Il a eu des problèmes avec le président et quelques joueurs. Je le trouve bon entraîneur, même s'il m'a annoncé très vite qu'il n'aurait pas besoin de moi. En fait, ça m'a motivé et j'ai reconquis ma place dans l'entrejeu gauche. Ses entraînements sont durs mais variés. Scholz est parfait pour assurer la transition car il connaît le club. Il a ramené du plaisir dans l'équipe. J'ai prouvé que j'avais le niveau requis, même à gauche. J'ai joué régulièrement. Je dois beaucoup courir mais je suis en pleine forme. J'ai des offres de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne mais je pourrais aussi bien rester à Duisburg. Je dois en parler avec ma femme. L'essentiel est de travailler avec un entraîneur que je connais et qui m'insuffle confiance. F. VANHEULE