Malgré les rumeurs et le fait que 14 coureurs soient en fin de contrat, Patrick Lefevere, le manager de Quick-Step, ne se tracasse pas : " Le Tour de France est en principe la période la plus importante pour conclure des transferts. Nous avons donc le temps ".
...

Malgré les rumeurs et le fait que 14 coureurs soient en fin de contrat, Patrick Lefevere, le manager de Quick-Step, ne se tracasse pas : " Le Tour de France est en principe la période la plus importante pour conclure des transferts. Nous avons donc le temps ". Patrick Lefevere : Tout dépend de ce qu'apportera José Rujano. Il ne nous rejoindra qu'après le Giro. Les coureurs en fin de contrat devront patienter. Je veux discuter en mai avec quelques ténors comme Pozzatto et Bettini. Jusqu'à présent, cela n'a pas posé problème... Je n'en ai pas les moyens. T-Mobile a un budget de 16 millions, sans compter Ullrich et son clan. Discovery Channel dispose de 18 millions. Avec mes 9,5 millions, je réalise des miracles. Tant que Tom vise le maillot vert, nous ne pouvons pas miser sur le classement général. Basso a cinq valets au Tour mais Tom les demande aussi. Ce ne serait possible qu'avec un coureur intéressé par la Vuelta et le Giro mais prêt à faire une croix sur le Tour. Après Bodysol, nous nous sommes séparés abruptement mais Nico n'a jamais caché qu'il souhaitait encore travailler avec moi. Cela ne veut pas dire que je doive accepter. Quant à Van Petegem, il ne sait pas attendre, il a besoin d'une certitude. Je veux bien discuter et surtout écouter ses projets. J'ai lu d'autres déclarations aussi. Il a encore envie de gagner ses courses. Si Pozzato reste, c'est difficile. Il grimpe bien. Il a gagné une étape au Plateau de Beille l'an dernier. J'ai décidé de le transférer à vingt ans car il est perdu dans les courses flamandes. Chez les pros, il roulera plus en côte. C'est aussi ma réponse à mon ami De Cauwer, qui raconte à ses jeunes que nous nous fichons de leur formation. Je pense avoir amené plus de jeunes au top que lui. Qui a émergé des jeunes de Mapei : Eisel, Evans, Cancellara, Pozzato, Sinkewitz, Rogers, Paolini ? Et ici, avec Frison : Leukemans, Hulsmans, Devocht, Van Summeren, Dockx, Nuyens, Van Goolen ? Quant à la pyramide de Davitamon-Lotto : si j'étais musicien, je serais indemnisé pour plagiat. L. GEUENS