Le Standard était à la fête à Westerlo. Domnique D'Onofrio a fêté le succès en dégustant deux Tongerlo, une bière d'abbaye, lors de la conférence de presse : " Je ne change pas mes habitudes, j'en buvais toujours deux quand mon ami Jan Ceulemans était entraîneur ici... ". Michel Preud'homme commentait la course à la présidence de l'Union Belge, le départ de Stéphane Demol vers l'équipe nat...

Le Standard était à la fête à Westerlo. Domnique D'Onofrio a fêté le succès en dégustant deux Tongerlo, une bière d'abbaye, lors de la conférence de presse : " Je ne change pas mes habitudes, j'en buvais toujours deux quand mon ami Jan Ceulemans était entraîneur ici... ". Michel Preud'homme commentait la course à la présidence de l'Union Belge, le départ de Stéphane Demol vers l'équipe nationale en fin de saison, la position de leader des Rouches. Michel Preud'homme : Je suis honoré par le fait que tant de clubs professionnels expriment leur confiance à mon égard. Je suis fier mais je me suis donné quelques jours avant d'accepter de relever ce défi. Je dois connaître la position de mon club par rapport à cette évolution importante. Mes patrons du Standard doivent aussi se définir. Je sais. Tout est à définir clairement dans le plan de modernisation de l'U. B. où des idées émergent et il y en aura d'autres. Honorifiquement ? Quand je m'engage dans un projet, je le fais à fond, pas autrement. Si j'avance dans cette voie, je ne ferai que cela. Je prendrai des contacts avec le monde du foot amateur. S'il y a d'autres candidats à l'élection, tant mieux. Tout le monde a le droit de tenter sa chance et de présenter ses idées. Je prendrai cette semaine la décision de briguer, ou pas, la présidence de la fédération. C'est son choix. Tout le monde mesure l'estime qui unit René Vandereycken à Stéphane. Ce dernier a un contrat avec le Standard jusqu'en fin de saison mais notre club ne peut lui garantir une place dans le staff technique pour la prochaine saison. Dès lors, il était logique pour lui d'analyser ce qu'on lui proposait à l'U. B. Cela lui convenait et il rejoindra le staff des Diables au terme de la saison. J'ai vu un match d'hommes avec un Standard sérieux, solide, appliqué et qui a mérité son succès. C'est très bien d'être en tête mais il reste quatre gros matches, dont Anderlecht-Standard, au programme. On verra... P. BILIC