Le cycliste belge reste sur deux saisons médiocres mais Discovery Channel lui offre la chance de prendre un nouveau départ. Jurgen Van Goolen (25 ans) n'a pas encore répondu aux attentes soulevées par son talent. En quatre ans chez Quick-Step, il n'a gagné aucune épreuve. " J'espère que Patrick Lefevere sera dans les parages quand je gagnerai ma première course. Pour lui montrer ce dont je suis capable, lui signifier que je méritais un autre traitement de sa part. ...

Le cycliste belge reste sur deux saisons médiocres mais Discovery Channel lui offre la chance de prendre un nouveau départ. Jurgen Van Goolen (25 ans) n'a pas encore répondu aux attentes soulevées par son talent. En quatre ans chez Quick-Step, il n'a gagné aucune épreuve. " J'espère que Patrick Lefevere sera dans les parages quand je gagnerai ma première course. Pour lui montrer ce dont je suis capable, lui signifier que je méritais un autre traitement de sa part. Il m'a classé trop vite ". Jurgen van Goolen : C'est une grande équipe, j'y ai obtenu tout ce dont j'avais besoin sauf sans doute la confiance nécessaire à un jeune. On a vite oublié ce que j'ai fait, comme durant ces deux semaines à la Vuelta, au service de Tom Boonen. On me demandait parfois l'impossible. J'ai le sentiment d'avoir perdu des années importantes. J'ignore les projets de ma nouvelle équipe. J'en apprendrai plus bientôt, lors du premier stage, au Texas, auquel je me réjouis déjà de participer. C'est dans les épreuves à étapes que j'ai signé mes meilleures performances mais je dois encore tenter le coup dans les classiques. Chez les Juniors, j'ai obtenu de bons résultats dans les courses flamandes. Devenu pro, je n'ai plus eu l'occasion de m'y montrer. Je n'ai quand même pas perdu mes qualités d'un coup ? J'ai un contrat d'un an. Si Discovery le prolonge, c'est que j'aurai bien travaillé. Il y a une grande différence entre mon niveau des deux dernières saisons et l'élite. L'effacer en un an n'est pas évident mais je m'en sens capable. Je veux représenter quelque chose. Je n'ai pas besoin d'être leader, je suis prêt à travailler pour les autres. J'espère vivre une préparation dépourvue de soucis pour me forger une bonne condition de base et pouvoir lever le pied quand mon allergie au pollen me reprendra car je me suis démoli ces deux dernières années en roulant à fond alors que je souffrais du rhume des foins. Si tout se passe bien, j'espère participer au Tour : faire partie de la sélection de Discovery Channel voudrait dire que j'ai très bien travaillé ! J'adore l'ambiance des Mondiaux. Avant cette année, je n'avais jamais raté le rendez-vous. J'espère être repris la saison prochaine et pouvoir enfiler le maillot national. Je suis toujours en forme en fin de saison, alors pourquoi ne pas rêver d'une belle performance ? JEF VAN BAELEN