Si Stoke City marque son accord, Carl Hoefkens (27 ans) pourrait jouer en Premier League la saison prochaine.
...

Si Stoke City marque son accord, Carl Hoefkens (27 ans) pourrait jouer en Premier League la saison prochaine. Carl Hoefkens : Oui. En négociant mon contrat, la direction m'avait expliqué que nous avions une équipe capable de viser les playoffs. Nous en avions les qualités intrinsèques mais notre noyau n'était pas assez étoffé pour pallier blessures et suspensions. Nous étions cinquièmes en décembre mais en janvier, cette carence nous a été fatale. Enorme, surtout pour la continuité. En quatre ans, Stoke a changé trois fois de manager. Les équipes promues travaillent généralement avec le même staff depuis cinq ans. Je ne peux pas me plaindre. Je me suis vite adapté, je n'ai raté que deux matches et je figure dans l'équipe de l'année de la Football League Championship (la D2, l'ex- First Division) Ce n'est pas rien d'autant que Stoke est dans le ventre mou. Je devance Paul Gallagher et Luke Chadwick, qui a joué à l'Antwerp. Gallagher, un médian loué aux Blackburn Rovers, a marqué 11 buts. Au début, les hauts ballons m'ont posé problème, j'étais trop correct dans les duels et j'ai encaissé pas mal de coups. C'est du 50-50. Plusieurs clubs de D1 anglais se sont manifestés concrètement. Reste à connaître l'avis du nouveau propriétaire du club. Je serai cher puisque je suis sous contrat pour un an encore. Si le club veut à tout prix monter et me considère comme un pilier, il sera difficile de partir. Je peux réussir dans un club moyen, qui me permet de jouer offensivement depuis l'arrière droit. C'est là que j'obtiens mon meilleur rendement. Je suis rapide et les quelques joutes disputées contre des clubs de ce niveau se sont bien passées. Je suis optimiste. La saison a été dense et longue, d'autant que nous n'avons pas de trêve hivernale mais je ne remarque pas de symptômes de fatigue. Je suis ravi d'achever la saison avec les Diables Rouges. Le sélectionneur est comme José Mourinho : il connaît parfaitement les points faibles de l'adversaire et nous les expose clairement. J'espère devenir titulaire. J'ai vraiment l'impression que nous pouvons arriver à quelque chose. F. VANHEULE