A l'époque où il défendait encore les couleurs de Manchester United, Cristiano Ronaldo (30 ans le 5 février prochain) sortait régulièrement de son arsenal technique des passements de jambes, roulades ou autres feintes de corps. Il régalait la galerie à tout moment, à défaut d'être toujours efficace. Au fil des années, l'artiste s'est transformé en véritable machine. Il ne joue plus, désormais il compte.
...

A l'époque où il défendait encore les couleurs de Manchester United, Cristiano Ronaldo (30 ans le 5 février prochain) sortait régulièrement de son arsenal technique des passements de jambes, roulades ou autres feintes de corps. Il régalait la galerie à tout moment, à défaut d'être toujours efficace. Au fil des années, l'artiste s'est transformé en véritable machine. Il ne joue plus, désormais il compte. Lors du match de championnat entre le Real Madrid et l'Espanyol de Barcelone, CR7 a bénéficié par moments de véritables boulevards mais on a pu compter ses grigris sur les doigts d'une main. Le joueur a sans doute définitivement compris qu'à ce niveau du football, seul le rendement comptait. En décortiquant son jeu, on remarque que son point fort reste cette capacité à alterner les dribbles courts, faits d'une succession de touches de balle rapides, et les longues chevauchées. Ronaldo est l'un des rares joueurs qui soit pratiquement aussi rapide avec le ballon que sans. Bien entendu, il lui arrive de perdre un duel mais il a tôt fait de cerner les points faibles d'un défenseur et de savoir comment se débarrasser de son adversaire direct. Sa frappe du droit ne peut valoir qu'un dix mais celle du gauche mérite un huit. Sa mauvaise jambe lui permet de battre le gardien de toutes les positions. Selon Opta, qui rassemble les statistiques de tous les grands championnats, aucun joueur en Europe n'est aussi adroit. Ronaldo est non seulement le joueur qui tire le plus au but mais il est également le plus précis. Son taux de réussite est de 74 %, ce qui signifie que trois tirs sur quatre sont cadrés. Personne ne fait aussi bien. Seuls DiegoCosta (Chelsea, 72 %) et CarlosBacca (Séville, 71 %) s'en approchent. Il ne doit pas toucher beaucoup de fois le ballon pour lui donner la direction souhaitée. Cette synergie complète avec le ballon se retrouve dans son jeu de tête. Car contrairement à de nombreuses autres stars, Cristiano est fantastique dans les airs. D'un point de vue technique, il maîtrise donc tous les aspects du jeu. Mais ça ne s'arrête pas là. Sa technique de frappe, ses dribbles et son jeu aérien ne vaudraient rien si Cristiano Ronaldo n'était pas suffisamment intelligent pour les utiliser à bon escient. Les exemples de joueurs doués qui finissent par s'enfermer ne manquent pas. Ils ne lèvent tout simplement pas suffisamment les yeux pour voir s'ils ont suffisamment d'espaces pour exploiter leurs qualités et sont un peu comme les gardiens qui ne parviennent pas à choisir le bon moment pour sortir de leur but. Et il existe de nombreux joueurs rapides qui ne sentent pas quand ils doivent partir en profondeur et utiliser leur pointe de vitesse exceptionnelle. Cristiano Ronaldo possède un nombre incroyable d'armes qui lui permettent de faire la différence mais ce qui les distingue des autres, c'est sa capacité à savoir quand et comment les utiliser. Tous les défenseurs se focalisent davantage sur lui et tous les entraîneurs imaginent une tactique pour le sortir du match mais Cristiano Ronaldo a trouvé le moyen de toujours se créer de l'espace et de se procurer des occasions de faire la différence. Face à l'Espanyol, on l'a vu aussi souvent dans l'axe que sur les flancs. Lorsqu'il demande le ballon, il le fait de différentes façons. Il est donc plus difficile de le mettre sous l'éteignoir. Il est souvent à la limite du hors-jeu, prêt à plonger dans le dos de la défense. Il oblige ainsi les défenseurs à s'écarter afin de pouvoir anticiper les longs ballons dans leur dos. Il lui arrive aussi de se replier intelligemment pour se rendre disponible. Lorsqu'il reçoit le ballon dans les pieds, ses capacités physiques et techniques lui permettent de le protéger et d'éliminer son adversaire. Il est donc pratiquement impossible pour un défenseur de le tenir à l'écart du match pendant 90 minutes. Ronaldo se crée lui-même l'espace dont il a besoin, il a carte blanche pour cela. Ses talents de buteur le dispensent en effet de toute obligation défensive. CarloAncelotti n'est pas le premier à l'exonérer de cette tâche. La situation était identique sous la direction de JoséMourinho, pourtant beaucoup plus prudent. Même s'il y eut parfois des frictions entre eux car si Mourinho louait la classe de son compatriote, il estimait également que ce dernier aurait dû faire preuve d'un peu plus de respect à l'égard des équipiers qui faisaient son travail défensif. Cristiano Ronaldo mesure 1,86 m. pour 84 kg de muscles. Ou presque. Son corps aux tablettes de chocolat est célèbre dans le monde entier et fait régulièrement la couverture de magazines lifestyle. On y trouve aussi des tas de détails sur son physique impressionnant. Taux de graisse : 8 à 10 % ; tour de poitrine : 109 cm ; tour de taille : 84 cm ; tour de cuisses : 64 cm. Ces cuisses musclées et un bon moteur lui assurent une grosse explosivité. Sur les 25 premiers mètres, il ne concède que trois dixièmes de seconde à un sprinter olympique portugais. Sa puissance en détente verticale équivaut à cinq fois le poids de son corps et sa frappe est quatre fois plus rapide qu'une fusée Apollo au décollage. Cristiano Ronaldo est un athlète parfait. Alors que d'autres grands joueurs comme JohanCruijff, DiegoMaradona, ZinédineZidane ou LionelMessi étaient ou sont avant tout des footballeurs, le Portugais aurait très bien pu s'imposer dans d'autres disciplines comme le sprint ou le décathlon. Quand on voit les blessures dont il a souffert au cours des cinq dernières années, on comprend combien son corps fut important voire déterminant dans sa carrière. Car aujourd'hui, pour être un grand joueur, il faut avant tout pouvoir éviter les blessures. Mais les impressions sont parfois trompeuses. En couple avec un top model russe (des rumeurs de rupture avec IrinaShayk circulent, néanmoins), Cristiano Ronaldo se retrouve parfois dans des fêtes de la jet-set internationale. Toujours luxueusement vêtu, il pourrait donner l'image de quelqu'un qui se complaît dans le luxe. Mais Cristiano Ronaldo n'a rien d'une superstar ou d'un enfant gâté, au contraire. Derrière l'image de l'athlète parfait qui étale sa richesse se cache l'histoire d'un gamin qui, très tôt, a quitté sa famille et l'Ile de Madère pour tenter sa chance à Lisbonne. Bien sûr, il avait du talent mais ce qui a fait de lui le joueur qu'il est aujourd'hui, c'est l'ambition et la discipline de fer qu'il s'est imposée. MikeClegg, son préparateur physique à Manchester United, a dit qu'il était le plus grand travailleur qu'il ait jamais côtoyé. C'est ainsi qu'en cinq ans à Old Trafford, Ronaldo a pris huit kilos de masse musculaire. Il a poursuivi dans cette voie au Real Madrid et s'est encore perfectionné. Quand on veut avoir le corps d'un super athlète, on doit s'entraîner et vivre comme un super athlète. A ce titre, Cristiano Ronaldo est exemplaire. ?PAR TACO VAN DEN VELDE