Mouscron-Péruwelz a pris la semaine dernière la décision de se séparer de son coach Arnaud Dos Santos. Derrière cette décision, je vois une chose claire : Lille a pris les commandes et la montée est obligatoire pour le RMP. Il ne faut pas se leurrer, en investissant à Mouscron, le LOSC ne fait pas de la philanthropie. L'objectif est d'accéder à la D1 pour y mettre des joueurs en vitrine et réaliser des plus-values.
...

Mouscron-Péruwelz a pris la semaine dernière la décision de se séparer de son coach Arnaud Dos Santos. Derrière cette décision, je vois une chose claire : Lille a pris les commandes et la montée est obligatoire pour le RMP. Il ne faut pas se leurrer, en investissant à Mouscron, le LOSC ne fait pas de la philanthropie. L'objectif est d'accéder à la D1 pour y mettre des joueurs en vitrine et réaliser des plus-values. Les Hurlus étaient troisièmes au moment du limogeage mais ils le devaient surtout à leur départ canon, les dernières semaines ont été plus compliquées. En prenant la décision de nommer Rachid Chihab coach principal, les Français ont pris une pointure. Il était en charge de l'équipe CFA des Dogues et c'est un excellent formateur qui a d'ailleurs été un des premiers coaches d'un certain Eden Hazard. C'est un sacrifice de la part du LOSC qui montre clairement ses ambitions. Reste à voir ce que cela va donner sur le terrain : les réalités de la CFA française et de notre D2 sont différentes. Ça passe ou ça casse et je pense que si les Hennuyers n'accèdent pas à la D1, ils arrêteront les frais. La D2 est un mouroir, le président de l'Excelsior Virton, Philippe Emond me le disait encore récemment. Contrairement à beaucoup d'autres, il n'est pas contre un système de division 1 à 24 clubs avec une série A et une série B. Ce ne serait pas mauvais pour la D2 qui existerait pour de vrai et gagnerait en droits tv. Il y a une semaine et demie, les Gaumais ont fait les frais du forfait infligé au RWDM pour non-paiement de dettes. Les perdants dans l'histoire c'est eux. Selon leur président, c'est une perte sèche de 30.000 euros pour le club de Frank Defays qui comptait sur une belle affluence face aux Bruxellois. Johan Vermeersch est un malin : il s'est épargné le plus long déplacement de la saison et sportivement, il s'en fout puisque son club est assuré de se maintenir. En Europa League, le tirage a été clément avec Genk qui va devoir se taper le Daguestan pour affronter Anzhi Makhachkala. Les Russes sont malades, les caisses sont vides, les vedettes parties et ils pointent à la dernière place du championnat. En cas de qualification, ils joueront le vainqueur de Liberec - AZ Alkmaar. Toute la Belgique doit être derrière eux, c'est important pour le ranking UEFA. Et le tirage doit encore raviver les regrets du Standard. Esbjerg, le second du groupe affrontera la Fiorentina que beaucoup de supporters liégeois auraient aimé accueillir à Sclessin. Je vais aussi revenir sur la mascarade que sont les quatre matches de suspension infligés à Bjorn Ruytinx : ce n'est même pas plus que Mehdi Carcela, qui lui, sera indisponible bien plus longtemps. Et le pire c'est que Louvain fait appel. Il ne faut pas en faire un homme à abattre, j'espère que cette histoire l'aura calmé mais tout de même, il aurait dû être puni plus sévèrement : là où la logique commence, l'Union Belge s'arrête ! Enfin, je voudrais rendre hommage à Cédric Berthelin, qui a annoncé la semaine dernière qu'il remisait définitivement les crampons. C'est un grand gentleman sur les terrains et en dehors. C'était le patron du vestiaire montois et les dirigeants auraient dû faire un effort pour le conserver. Je ne comprends toujours pas pourquoi ils l'ont laisser filer tout comme Tom Van Imschoot. Les Dragons doivent s'en mordre les doigts, il suffit de voir où en est Ostende au classement ! PROPOS RECUEILLIS PAR JULES MONNIER" Bon vent à Cédric Berthelin, un gentleman sur et en dehors des terrains !"