Dimanche, Luc Vanden Bossche a pris place sur le banc anderlechtois à la Ghelamco Arena. Le chef du service de médecine physique et revalidation de l'UZ Gand occupe ce poste depuis le 1er novembre, en remplacement de Kristof Sas. Vanden Bossche travaillait auparavant à La Gantoise, depuis 2006, mais comme il ne pouvait ...

Dimanche, Luc Vanden Bossche a pris place sur le banc anderlechtois à la Ghelamco Arena. Le chef du service de médecine physique et revalidation de l'UZ Gand occupe ce poste depuis le 1er novembre, en remplacement de Kristof Sas. Vanden Bossche travaillait auparavant à La Gantoise, depuis 2006, mais comme il ne pouvait être présent au quotidien lors des entraînements, le manager général Michel Louwagie ne l'avait engagé qu'à temps partiel, lui préférant l'ancien médecin de Lotto Soudal, Jens De Decker (28 ans). Vanden Bossche, une sommité dans son domaine, était apprécié par les joueurs, auxquels il offrait un suivi individuel. Mais comme David Smolders, un as des datas, en poste depuis 2019, et Tim Taveirne, scouting manager depuis juillet 2014 et l'arrivée de Hein Vanhaezebrouck, il ne se sentait pas assez estimé ni impliqué, malgré l'arrivée au poste de manager sportif de Tim Matthys en octobre 2019. Tout le monde sait que la direction gantoise suit généralement l'avis de managers amis, comme Mogi Bayat, Martin Henrotay et, dans une moindre mesure, Walter Mortelmans. Le duo Smolders-Taveirne travaille à OHL depuis le début de la semaine. Ils sont responsables du scouting louvaniste. Ce sont eux qui ont sollicité ce poste, une prise d'initiative éloquente. L'été dernier, Rob McKenzie, le chef anglais du scouting, a quitté Den Dreef pour Aston Villa, et Wim De Corte, le directeur sportif, souhaitait attendre la fin du mercato, en octobre, pour pallier sa défection. Smolders et Taveirne doivent repérer des joueurs, opérer un screening approfondi et présenter leur liste à De Corte.