Anderlecht : les + belges

Le Sporting fut l'un des premiers à se mettre en action durant ce mercato. Le premier tour catastrophique imposait une réaction. Mais les dirigeants ont changé leur fusil d'épaule : alors qu'ils estimaient il y a trois mois à peine qu'il n'y avait plus rien à trouver sur le marché belge, ils ont fait leurs emplettes à Gand et à Genk. GuillaumeGillet doit apporter de la polyvalence et ThomasChatelle de la profondeur. Le flanc gauche AleksandarIakovenko est un pari. L'avant-centre LuigiPieroni, sur une voie de garage à Lens, est la surprise du chef. Seul achat étranger : l'attaquant tchèque StanislavVlcek.
...

Le Sporting fut l'un des premiers à se mettre en action durant ce mercato. Le premier tour catastrophique imposait une réaction. Mais les dirigeants ont changé leur fusil d'épaule : alors qu'ils estimaient il y a trois mois à peine qu'il n'y avait plus rien à trouver sur le marché belge, ils ont fait leurs emplettes à Gand et à Genk. GuillaumeGillet doit apporter de la polyvalence et ThomasChatelle de la profondeur. Le flanc gauche AleksandarIakovenko est un pari. L'avant-centre LuigiPieroni, sur une voie de garage à Lens, est la surprise du chef. Seul achat étranger : l'attaquant tchèque StanislavVlcek. Le principal exploit du Cercle durant ce mercato est d'être parvenu à conserver l'intégralité de son équipe. TomDeSutter, pour ne citer que lui, restera au bercail, au moins jusqu'en mai alors qu'il était très courtisé. Une seule arrivée : celle de TonySergeant, acquis à Bari et qui dépannera dans l'entrejeu en cas de pépin. Mais ce qui vaut pour le Standard vaut peut-être aussi pour le Cercle : le noyau n'est peut-être pas aussi étriqué qu'on le pense. A l'époque où MarcDegryse était directeur sportif, le mercato d'hiver servait à préparer la saison suivante. La politique des transferts a changé dès son éviction. C'est simple : aucune arrivée, aucun départ. Le groupe actuel est solide et JackyMathijssen pourra le conserver jusqu'au bout, en sachant que les automatismes s'amélioreront encore au fil du temps. Never change a winning team. Les coalisés bruxellois ont joué leur va-tout durant ce mercato. Mais lorsqu'on n'a pas le sou, que peut-on acheter ? Le président JohanVermeersch espérait se faire un bas-de-laine en vendant EricDeflandre et ZolaMatumona, mais si le premier a signé au FC Dender, le départ du second n'a jamais eu lieu. Le FC Brussels a donc acheté (ou loué) malgré tout, mais surtout des joueurs dont on ne connaît pas grand-chose. Y aura-t-il une bonne surprise dans le lot constitué par l'attaquant OlofGuterstam, l'arrière central MamoutouCoulibaly, le stoppeur StéphanZubar et l'arrière gauche BojanNeziri ? Au nouvel entraîneur Franky Van der Elst à voir. Charleroi a transféré quatre nouveaux joueurs. Le jeune espoir colombien Juan Pablo Pino devra se battre pour bousculer une des trois valeurs sûres offensives de l'entrejeu. Pour Cyril Théréau, le problème ne se pose pas : il a été loué pour être titulaire à coup sûr devant. La blessure d' Orlando ne fait qu'accentuer cette certitude. Le défenseur MohamedChakouri a toutes les chances de s'imposer au back droit car FrankDefays continue de multiplier les blessures plus ou moins graves. Le Sporting a aussi acquis le back gauche brésilien Julio Cesar Machado Colares. Force est de constater que le tendre FC Dendre du début de saison ne présente plus, actuellement, le profil d'un candidat à la relégation. Si les dirigeants ont avoué qu'ils avaient sous-estimé la D1, ils ont rectifié le tir sous la direction de ce personnage qu'est JohanBoskamp. L'expérimenté EricDeflandre, dont le FC Brussels ne voulait plus, vient sécuriser l'arrière-garde. Le roublard MarcinZewlakow apportera du poids offensif. CédricBerthelin, évincé de la Cité du Doudou, est le gardien recherché. Et puisqu' AlinStoica a préféré rejoindre Mouscron, pourquoi ne pas soutirer PacoSanchez à l'Excelsior ? Le renouvellement de l'effectif, opéré progressivement par TrondSollied, prend forme. Les Buffalos ont perdu quelques beaux fleurons, comme GuillaumeGillet, AlinStoica, ChristopheGrégoire et - sur le tard - MarcinZewlakow. Les joueurs de GeorgesLeekens s'effacent et sont remplacés, sans toucher au système de jeu, par d'autres éléments, qu'ils soient transférés (comme KhalilouFadiga, qui n'a rien perdu de sa merveilleuse technique, ou l'attaquant slovène ZlatanLjubijankic) ou repêchés dans l'effectif ( Bryan Ruiz, par exemple, était un transfert de MichelLouwagie et peu utilisé par LongCouteau). Le club limbourgeois a connu un premier tour laborieux. Les flancs, qui faisaient sa force, ont été décapités par le départ de SébastienPocognoli, les blessures de HansCornelis et TomSoetaers, et la convalescence de ThomasChatelle, désormais Anderlechtois. HugoBroos continue à prétendre que l'avenir de Genk réside dans son centre de formation, mais en attendant, c'est la piste israélienne qui a été réactivée. Suite au succès rencontré avec l'acquisition de l'attaquant ElyanivBarda durant l'été, on a misé sur BarakItzhaki pour arpenter le flanc droit. Le Serbe NemanjaTubic est un arrière central. Encore une équipe qui a adopté l'adage never change a winning team. Il y a bien quelques arrivées, dont la plus connue est celle du médian français SébastienChabaud que l'on a connu jadis à Charleroi, qui en principe, devra surtout dépanner en cas de problème dans l'entrejeu. Trois joueurs arrivent du Metallurh Donetsk : MorDiop, EmmanuelOkoduwa et Junior. Eux aussi devraient surtout compléter un noyau que quittent JurgenCavens (retour au Lierse) et Aristide Bancé (Offenbach), qui n'a jamais retrouvé sa forme de Lokeren. Lorsque GeorgesLeekens arrive dans un club, il reconstruit l'équipe. Cet hiver, il a récupéré l'arrière droit Frédéric Dupré, qui n'avait plus d'avenir au Standard, et le défenseur bosniaque VeldinMuharemovic a été engagé. La tendance est d'effectuer ses emplettes en Israël, l'attaquant OmarGolan a débarqué. Trois joueurs qui étaient à l'essai ont reçu un contrat : l'attaquant sénégalais MamadouSakho, l'attaquant nigérien MoussaMaazou et le médian brésilien LeandroCardoso. Mais le plus important est peut-être d'avoir conservé la paire centrale OlivierDoll- JoaoCarlos. Olivier Renard suit les traces de MichelPreud'homme. Supplanté par AndrésEspinoza au Standard, il se relance derrière les casernes où le club néo-promu connaissait quelques problèmes avec ses gardiens : ni MilosAdamovic, ni KevinKempeneer n'ont réellement convaincu. Autre figure connue qui débarque : le Nigérian PatriceNoukeu, qui avait démontré ses capacités à Mouscron et à Gand jadis, revient en Belgique après un passage à Xanthi, où il a (brièvement) travaillé avec Emilio Ferrera. Comme le GBA, Malines accueille deux joueurs du Metallurh Donetsk : AnisBoussaidi et RubenGarcia. Les derniers matches de l'ère Riga nous avaient déjà montré l'implication des renforts dans le onze de base puisque tant l'Italien Alessandro Pistone au back gauche qu' Antti Okkonen comme médian défensif ou Frédéric Herpoel au poste de gardien étaient alignés d'entrée. Mohammed Dahmane prendra la place d' Aliyu Datti. Reste à voir si François Zoko aura la préférence sur Ali Lukunku. Albert Cartier pourrait également modifier son approche une fois qu'il connaîtra parfaitement le groupe. C'est un euphémisme d'affirmer que l'équipe du deuxième tour n'aura plus rien à voir avec celle du premier : nouvel entraîneur et de nombreux nouveaux joueurs. EnzoScifo a reconstitué le duo magique de l'ancien Anderlecht performant en Ligue des Champions avec WalterBaseggio et AlinStoica. Il voulait un buteur, il en a reçu deux : ZvonimirDeranja et HamdiHarbaoui. Les flancs aussi ont été revitalisés avec GonzagueVandooren, AsandaSishuba et JonathanWalasiak. La question qui se pose aujourd'hui est : quels seront les anciens qui résisteront à cette vague déferlante des arrivées ? Les Canaris ont rarement chanté durant le premier tour et se trouvent dans une situation grave. A l'image de ce qu'avait fait le Lierse l'an passé, ils ont quasiment construit une nouvelle équipe. Ce fut d'abord une nouvelle défense, avec l'arrière droit PieterCollen (Feyenoord), l'arrière central suisse MarioCantaluppi et l'arrière gauche slovène SebastjanGobec. Ensuite une nouvelle attaque, avec le solide IbrahimSidibe qui peut jouer dos au but comme pivot et le Tchèque MichalPospisil, un dribbleur déroutant arrivé d'Ecosse. Simplement quelques ajustements au Schiervelde : il fallait suppléer aux départs de FrédéricVanderbiest (Dender) et JosephAugustin (Essen). On a engagé le médian de Lens AdilHermach et le défenseur nigérian AzubikeOliseh (connu très jeune à Anderlecht, il vient de Larnaka). L'attaquant DieudonnéKalulika, un ancien du FC Brussels qui ne s'est pas imposé à Saint-Trond, tentera de relancer sa carrière. MehemedalijaCovic, peu utilisé à Gand, débarque également. VincentProvoost arrive de Courtrai, le leader de la D2. Il y a décidément quelque chose de changé en bord de Meuse. Aucun achat durant ce mercato. Rien, nada. La direction mise sur la stabilité. Aucun départ important non plus : StevenDefour - mais il y avait peu de craintes à son sujet - et MilanJovanovic demeureront à Sclessin au moins jusqu'au terme de la saison. Fait plus étonnant : alors que l'on considérait le noyau comme étriqué en début de saison, on l'a encore dégraissé en cédant des éléments peu utilisés ( FrédéricDupré, AliLukunku et JonathanWalasiak) ou peu enclin à s'asseoir sur le banc ( OlivierRenard). Un risque calculé ? Comme d'habitude, la vie suit tranquillement son cours en Campine. On sait déjà que le solide défenseur BerndEvens évoluera la saison prochaine au Club Bruges, mais il terminera la saison au Kuipke, comme arrière gauche ou arrière central. Le club poursuit aussi dans la tradition du rapatriement d'anciennes gloires : LukasZelenka revient de Turquie tandis qu'un attaquant nigérian, EmmanuelObiorah, arrive des Emirats arabes unis. La vie sur les bords du Gaverbeek a toute l'apparence d'un long fleuve tranquille. Rien à signaler au niveau des arrivées. Tout le recrutement avait déjà été effectué durant l'été. Tout au plus note-t-on le départ de JonasVandemarliere, peu utilisé durant le premier tour (trois matches à peine) vers le Vigor Hamme en D2. L'entraîneur FranckyDury pourra terminer la saison avec une équipe déjà bien en place. par daniel devos