Quelques moments passés avec Karim Belhocine face à un micro suffisent à comprendre que le nouveau T1 des Zèbres n'est pas du genre à tirer la couverture à soi. Au bout d'une victoire arrachée dans les derniers instants contre l'Antwerp, deux semaines après avoir gratté un point au forceps face aux Buffalos, le Franco-Algérien est évidemment interrogé sur la perpétuation du fameux " Felice Time ", labélisé par la presse du nom de l'ancien coach des Carolos. Belhocine refuse de s'approprier l'héritage : " Je pense qu'on peut simplement dire qu'il y a un Charleroi Time. "
...