La présaison de WNBA a débuté le week-end dernier, en préliminaire au coup d'envoi du 5 juin. Emma Meesseman se produit pour la troisième année d'affilée aux Washington Mystics. Le club de la capitale américaine a levé dès février l'option pour une quatrième année comprise dans le contrat de débutante de la Flandrienne de 22 ans. Elle est ainsi liée au club jusqu'en 2016 et ne pourra choisir elle-même son employeur qu'au terme de son contrat.
...

La présaison de WNBA a débuté le week-end dernier, en préliminaire au coup d'envoi du 5 juin. Emma Meesseman se produit pour la troisième année d'affilée aux Washington Mystics. Le club de la capitale américaine a levé dès février l'option pour une quatrième année comprise dans le contrat de débutante de la Flandrienne de 22 ans. Elle est ainsi liée au club jusqu'en 2016 et ne pourra choisir elle-même son employeur qu'au terme de son contrat. Ce n'est pas un hasard si l'option d'Emma a été levée : la saison dernière, la citoyenne d'Ypres, qui mesure 1m93, a été titulaire et a affiché de belles statistiques : 27,3 minutes, 10,1 points et 6,3 rebonds par match. L'entraîneur, Mike Thibault, a fréquemment complimenté le jeu de la jeune Belge, qui maîtrise bien son jeu sous le panier, possède un bon tir à distance et un passing précis. " La saison prochaine, il veut que je sois le pilier de son équipe, aux côtés d'Ivory Latta, la star ", explique Emma Meesseman. " Je devrai donc commettre moins de fautes et apporter encore davantage ma contribution à l'attaque et à la défense. L'équipe doit aussi progresser. Nous sommes jeunes : nous ne comptons que trois aînées de WNBA mais en revanche, l'équipe regorge de talent. Les play-offs sont donc le minimum. Ils devront être meilleurs que la saison passée, où nous avons été éliminées au premier tour par Indiana. Il m'est difficile de jauger dès maintenant la force des autres équipes car beaucoup de vedettes ont changé d'équipe et de nombreuses joueuses européennes ont franchi l'océan. " Meesseman va former le front d'attaque avec Tianna Hawkins et Stefanie Dolson, un centre de 23 ans avec lequel elle a joué ces derniers mois au Spartak Moscou durant la saison européenne. Cette première saison en Russie, après deux ans à Villeneuve-d'Ascq, lui a beaucoup plu. Elle n'a pas été élue dans le All First ni le All Second Team mais elle a reçu une mention d'honneur et a été reprise dans l'All Bosmans Team, l'équipe regroupant les meilleures européennes. Le Spartak a terminé quatrième et a atteint les demi-finales des play-offs. A ce stade, l'UMMC Ekaterinbourg a été trop fort (2-0). Les Belgian Cats vont continuer à profiter de l'éclosion de Meesseman. Cette fois-ci, la joueuse s'est mise à la disposition de l'équipe nationale pour les matches de qualification pour l'EURO 2017. Ils se déroulent en novembre 2015 et en février 2016 mais ils n'empiètent pas sur son programme au Spartak, auquel elle est encore liée une saison. PAR JONAS CRÉTEUR