Rassuré sur le déroulement de cette saison, le FC Cologne prépare l'avenir. Ewald Lienen, la cheville ouvrière de son succès, est chargé d'ancrer à nouveau le club dans le peloton de tête, après des années de galère. Quel contraste avec sa situation en 1998: il n'avait plus entraîneur ni directeur technique, cinq joueurs étaient encore sous contrat et les sponsors l'avaient dé...

Rassuré sur le déroulement de cette saison, le FC Cologne prépare l'avenir. Ewald Lienen, la cheville ouvrière de son succès, est chargé d'ancrer à nouveau le club dans le peloton de tête, après des années de galère. Quel contraste avec sa situation en 1998: il n'avait plus entraîneur ni directeur technique, cinq joueurs étaient encore sous contrat et les sponsors l'avaient délaissé, au profit du Fortuna Cologne. L'ancienne gloire du football allemand était à l'agonie. C'est précisément il y a trois ans qu'a commencé le revirement, avec l'arrivée à la présidence d' Albert Caspers. L'ancien dirigeant de Ford avait l'habitude de gérer, d'assainir, de réorganiser. Il a nommé Hannes Linssen directeur et n'a pas hésité à enrôler l'impopulaire Ewald Lienen, anti-héros dans un monde machiste, politiquement engagé à gauche. Dès sa première saison, Liene a joué le titre en D2. Il exige un professionnalisme sans défaut de ses joueurs, il les contraint à se dépasser à l'entraînement et désapprouve par exemple les simulations. Lienen a renoué avec la Bundesliga à la tête d'une formation de joueurs inexpérimentés mais il s'est facilement arrimé dans le ventre mou. Son équipe se distingue par la vivacité et le dynamisme de son football, surnommé le foot-plaisir de Cologne. Le club ne s'égare plus dans des transferts inconsidérés. Il investit 60 millions par an dans la formation des jeunes. Il recèle un des talents les plus convoités d'Allemagne, Christian Timm, âgé de 22 ans. Cologne l'a pris au Borussia Dortmund en 1999. Récemment, Timm a prolongé son contrat jusqu'en 2004. D'autres joueurs l'ont imité: Lottner, Scherz, Cullmann, Cichon, Kurth, Sichone, Ouedraogo (ex-Charleroi) et Archil Arveladze. Seul Darko Pivaljevic, l'ancien joueur de l'Antwerp, s'impose difficilement dans cette formation qui ne compte qu'un seul trentenaire, Jens Keller. Avec une moyenne d'âge de 25 ans, le FC Cologne a tout l'avenir devant lui. Il s'est fixé une échance pour renouer avec l'Europe: 2004. (F. Vanheule)