Soyons sport avec les Bosniaques que nous accueillerons le 28 mars, incitons-les de suite à bosser dur : car pour qu'ils n'hypothèquent pas leur prestation ce soir-là en étant déstabilisés dès les hymnes nationaux, leur devoir est de s'entraîner d'arrache-pied, dès maintenant, à chanter les hymnes de la Bolivie et du Botswana ! Car on ne sait jamais, une erreur à l'URBSFA est vite arrivée : et rien ne dit qu'en match officiel, les Bosniaques pourront se voir attribuer à la mi-temps, comme les Slovènes mercredi dernier, un hymne national de compensation.
...

Soyons sport avec les Bosniaques que nous accueillerons le 28 mars, incitons-les de suite à bosser dur : car pour qu'ils n'hypothèquent pas leur prestation ce soir-là en étant déstabilisés dès les hymnes nationaux, leur devoir est de s'entraîner d'arrache-pied, dès maintenant, à chanter les hymnes de la Bolivie et du Botswana ! Car on ne sait jamais, une erreur à l'URBSFA est vite arrivée : et rien ne dit qu'en match officiel, les Bosniaques pourront se voir attribuer à la mi-temps, comme les Slovènes mercredi dernier, un hymne national de compensation. Mais oui, je me suis tapé Belgique-Slovénie sur RTL TVI, moi Monsieur ! Je n'ai pas imité nombre de prétendus Belges, condamnables, qui ont préféré France-Argentine sur TF1 ! Si l'équipe nationale nouvelle est notre bébé chéri, nous devons nous émerveiller du moindre de ses vagissements, nous inquiéter de son plus minime ennui gastrique ! C'est trop facile de se débiner en dehors des grandes occasions : c'est antipatriotique, quasi sécessionniste ! Vous voulez la mort du pays, c'est ça ? C'est trop facile et idiot en prime, car rien ne garantit au coup d'envoi qu'une affiche remplie de stars sera plus spectaculaire qu'une petite joute entre jouteurs moyens : France-Argentine aurait pu être un 0-0 à mourir d'ennui, avec pour seuls faits saillants des méchancetés de Gabriel Heintze ; Belgique-Slovénie aurait pu se clore sur un 4-4, avec de superbes buts de Moussa Dembélé ou de Quidam Anonymovic ! En foot, on ne sait JAMAIS : c'est le hasard des déséquilibres qui donne du plaisir, bien plus que la qualité intrinsèque de deux formations qui peuvent royalement nous emmerder en s'équilibrant ! Alors, tant qu'à faire, chers compatriotes, choisissons les Diables au coup d'envoi ( ici, imaginez la Brabançonne qui retentit - ou l'hymne des Bermudes, peu importe -, levez-vous et faites semblant de chanter). René Vandereycken se réjouissait d'une préparation face aux Slovènes, vu que ( sic) " Ils jouent à peu près le même jeu que les Bosniaques " : c'était sûrement du pince-sans-rire et ça m'a fait rire, vu que c'était dit avec la même rigueur scientifique que s'il avait révélé que le Tadjikistan jouait à peu près le même jeu que l'Ouzbékistan ! Mais venons-en à cette préparation, en 45' paisibles puis en 45 autres foireuses, avec cet incessant carrousel de changements qui ne prépare rien du tout : de grâce limitons-les, ils ne relèvent que du cirque et des p'tits cadeaux aux p'tits chouchous ! Au total, match/bof par excellence, à l'issue duquel on catastrophise quand on perd, et auquel on applique le lieu commun " Nous ne retiendrons que le résultat " quand on gagne : c'est dire l'enjeu d'une victoire en amical, elle atténue le feu nourri de critiques de ces angoissés râleurs comme vous pouvez l'être, et moi aussi. Allez, je termine par quatre brèves. Un, fallait-il naturaliser Igor de Camargo ? Sur le plan de la qualité potentielle, pourquoi pas, le 55e sélectionné sous René Ier n'est pas moins fort que les 54 autres. Sur le plan de la moralité footballistique, je n'en suis pas sûr, et je ne le serai que dans 15 ans : si Igor habite encore la Belgique, je vous dirai qu'on a bien fait et qu'il nous aimait ; s'il est retourné au Brésil pour toujours et depuis longtemps, je vous dirai qu'eu égard au sens de la patrie, ce fut une nouvelle magouille championniteuse, qui grandit encore moins les naturaliseurs que le naturalisé... Deux, j'ai cru entendre qu' Anthony Vanden Borre jouait désormais régulièrement à Genoa. N'exagérons rien, même s'il y a progrès : le plus-cool-tu-meurs de nos Diables est quasi toujours sur la feuille de match, mais il n'a jusqu'ici débuté que 8 des 23 rencontres de championnat et est monté 12 fois au jeu pour un total de 987 minutes sur 2.070 possibles ! VDB joue régulièrement un bout de match, dont acte. Trois, Jonathan Legear est-il suicidaire ou sympathique en s'épanchant sur sa non-sélection par VDE ? Réponse : sympathique. En interview/foot, l'espace disponible est restreint entre franchise et langue de bois, et c'est toujours plus gai d'entendre la première, fût-elle candide. Sans compter que VDE aime tellement surprendre... qu'il peut tout aussi bien surprendre ceux qui s'imaginent que Legear se met hors-jeu en ronchonnant ! Quatre, vu que Daniel Van Buyten s'avère efficace quand il vient faire un tour en pointe, ne faudrait-il pas l'installer en pointe ? Pourquoi pas, et je ne rigole pas : Michel Preud'homme n'a pas agi différemment en alignant un jour Oguchi Onyewu devant ! Luca Toni n'a qu'à bien se tenir ! Là, je rigole... par bernard jeunejean