C'est peut-être un titre de La Province qui résume le mieux le match perdu par la RAAL sur le terrain des Francs Borains : Des cons ont tout gâché. Toutes les radios, toutes les télés se sont attardées sur ce match de... D3 amateur. Oui, la cinquième division.
...

C'est peut-être un titre de La Province qui résume le mieux le match perdu par la RAAL sur le terrain des Francs Borains : Des cons ont tout gâché. Toutes les radios, toutes les télés se sont attardées sur ce match de... D3 amateur. Oui, la cinquième division. Sur le terrain, victoire des Francs Borains, qui jouent la tête du classement avec La Louvière. Et, dès le coup de sifflet final, quelques supporters imbéciles de la RAAL, courageusement encagoulés, qui envahissent le terrain, détruisent du matériel et distribuent des pains aux joueurs adverses. Du sang a coulé. Lu, aussi, dans la presse de ce début de semaine : Scandaleux. Pitoyable. Débile. Inutile. Bien dit. La direction louviéroise promet des sanctions dures. Salvatore Curaba, président : " S'il faut se passer de certains ultras et avoir un club qui vibre moins, je suis déterminé à le faire. " Drôle d'anniversaire pour cet ancien pro, aujourd'hui à la tête d'une société informatique en plein boom, nominé pour le trophée de Manager de l'Année en 2014 et désigné meilleur employeur de l'année en 2015. " La veille de ce match contre les Francs Borains, j'ai visionné la vidéo de janvier 2017 dans laquelle j'annonçais que je reprenais la RAAL. Je ne m'attendais pas à jouer la montée un an plus tard. Ce n'était d'ailleurs pas un objectif en soi. " Salvatore Curaba a attiré... 254 actionnaires et récolté plus de 2 millions de capital. Et surtout, il a appliqué au foot ce qu'il appelle " la méthode EASI ", du nom de son entreprise. Le recrutement ne tient pas compte en premier lieu des compétences mais de " 5 valeurs humaines indispensables " : respect, esprit positif, sens des responsabilités, humilité, loyauté. Près de 80 joueurs ont été reçus et " on a sélectionné des gars prêts à se battre, des gars qui ne font pas les malins. " Le patron a été critiqué quand il a engagé un coach venant des séries provinciales, Frédéric Taquin. " Entre-temps, il a reçu une proposition pour devenir T2 à Ostende. Il a refusé. "