" Quand on est sur le banc de touche, au niveau de la pelouse, on se rend encore mieux compte de la qualité du jeu et des joueurs du Standard " : Emilio Ferrera fut élogieux pour les Liégeois dans son analyse du choc wallon de samedi dernier. Ce fut un match à deux visages. En première mi-temps, un Standard souverain et conquérant face à une RAAL amorphe. En deuxième, des Loups qui ont clairement pris l'initiative...

" Quand on est sur le banc de touche, au niveau de la pelouse, on se rend encore mieux compte de la qualité du jeu et des joueurs du Standard " : Emilio Ferrera fut élogieux pour les Liégeois dans son analyse du choc wallon de samedi dernier. Ce fut un match à deux visages. En première mi-temps, un Standard souverain et conquérant face à une RAAL amorphe. En deuxième, des Loups qui ont clairement pris l'initiative alors que les Rouches étaient à leur tour apathiques. Le Standard compte 12 points en 4 matches, La Louvière n'en a que 2. Les Liégeois sont-ils donc 6 fois plus forts que les Louviérois ? Il faut relativiser car le calendrier des hommes de Dominique D'onofrio fut autrement plus digeste, jusqu'ici, que celui des gars de Ferrera. " Nous avons déjà Anderlecht, Gand, Zulte Waregem et le Standard derrière nous ", signala Emilio. Son équipe va maintenant affronter deux adversaires plus à sa portée : le Cercle et le Germinal Beerschot. Il se chuchote déjà dans la coulisse que le bouillant et impatient Filippo Gaone exige de son coach qu'il prenne un maximum de points contre ces deux clubs. Le boss doit toutefois savoir qu'on ne transformera jamais un canasson en vainqueur du Prix d'Amérique. Le noyau louviérois a certaines qualités et (sans doute) de l'avenir dans les crampons, mais dans l'immédiat, on le voit mal jouer la première moitié du tableau. Ferrera réclame du temps : logique. Dans le camp d'en face, Dominique D'Onofrio n'a pas le même genre de problèmes. Jugez plutôt la consistance de son banc, samedi passé : Olivier Renard, Mathieu Beda, MathieuAssou-Ekotto, Christian Negouai, Wamberto, Cédric Roussel et Serhiy Kovalenko. Sambegou Bangoura vient de filer à Stoke City mais Roussel n'est même pas monté au jeu face aux Loups : c'est révélateur. La suite immédiate du calendrier des Liégeois reste favorable, avec Beveren et le Cercle au programme. De quoi rêver d'un 18 sur 18 au moment de recevoir le Club Bruges, le 21 septembre. Cela représenterait 10 points de plus qu'après les 6 premiers matches de la saison passée. Et si le Standard avait marqué 10 points de plus la saison dernière, il aurait été... champion. (P. Danvoye)