MERCREDI 16/10/13

4H45 - Saut du lit, jogging ou séance de musculation de 25 minutes (rythme soutenu : 160 pulsations cardiaques/minute), douche à 5 h 15, petit déjeuner.
...

4H45 - Saut du lit, jogging ou séance de musculation de 25 minutes (rythme soutenu : 160 pulsations cardiaques/minute), douche à 5 h 15, petit déjeuner. 5H45 - Je quitte Hulst où j'habite avec ma future épouse, dentiste néerlandaise, un métier qui permet parfois d'aider son compagnon quand il perd un peu d'émail. Je viens de Seraing, où je connais tous les quartiers, dont le Pairay, bien entendu mais aussi la Chatqueue avec ses rues en pente, mais je me suis installé dans le pays de ma compagne. Je dois parfois patienter longtemps sur le ring d'Anvers avant d'aborder la route qui mène vers celui de Bruxelles, parfois moins encombré tôt le matin que celui de la Métropole. 7H00 - J'arrive sur les lieux de mon travail, à l'Hôpital Brugmann où je m'occupe de gestion. Ma hiérarchie m'autorise à débuter ma journée de bonne heure et je peux ainsi planifier des réunions très matinales, notamment avec des chirurgiens si c'est nécessaire. 12H00 - Le rythme reste soutenu l'après-midi mais cela me permet de terminer ma journée de travail à l'hôpital vers 16 h avant de sauter dans ma voiture. Le temps est compté. 17H00 - J'arrive à la salle de l'Antwerp Boxing Academy. En réalité, je m'entraîne à deux endroits : Anvers, qui se situe sur la route pour rentrer à la maison, mais aussi à Liège, plusieurs fois par semaine et le week-end, surtout quand je suis dans la phase de préparation d'un combat. Installé à Droixhe, le BC Cocktail est dirigé par l'ancien champion Al Syben, véritable ambassadeur charismatique de la boxe. A Anvers je travaille très durement tous les aspects de ma discipline sportive durant deux heures. 22H00 - Enfin à la maison : on prépare le repas. On ne regarde quasiment jamais la télévision. Je n'ai jamais été un assidu du petit écran et de toute façon, je n'ai pas trop le temps. 22H15 - Je plonge entre les draps de lit. Le rythme de la journée m'a épuisé, je suis véritablement K.-O. Et je sais que le programme sera aussi long et fatigant demain. Je ne me plains pas, c'est ma passion et j'espère réaliser un bon quart de finale au Tournoi World Cup WBC en janvier 2014 au Mexique. Et mon ambition passe ensuite par une désignation comme challenger pour le titre mondial. PIERRE BILIC