Enzo Scifo avait promis un coup de balai dans l'effectif après la fin de saison pourrie du Sporting. Il a tenu parole. Douze joueurs ont quitté le club de leur plein gré ou ont été poussés vers la sortie. Les deux plus grandes pertes sont incontestablement celles de Tokéné (au-dessus du lot quand il est motivé) et de Bisconti (redoutable pare-chocs quand il n'est pas blessé). On ne recense que sept nouveaux Zèbres, mais six d'entre eux semblent partants certains dans l'équipe de base. Une preuve de leur parfaite intégration. Scifo s'en tiendra à son système préféré: un 4-4-2 traditionnel. Il a plusieurs fois évolué avec un seul attaquant et cinq médians la saison dernière, mais ce fut rarement concluant.
...

Enzo Scifo avait promis un coup de balai dans l'effectif après la fin de saison pourrie du Sporting. Il a tenu parole. Douze joueurs ont quitté le club de leur plein gré ou ont été poussés vers la sortie. Les deux plus grandes pertes sont incontestablement celles de Tokéné (au-dessus du lot quand il est motivé) et de Bisconti (redoutable pare-chocs quand il n'est pas blessé). On ne recense que sept nouveaux Zèbres, mais six d'entre eux semblent partants certains dans l'équipe de base. Une preuve de leur parfaite intégration. Scifo s'en tiendra à son système préféré: un 4-4-2 traditionnel. Il a plusieurs fois évolué avec un seul attaquant et cinq médians la saison dernière, mais ce fut rarement concluant. DÉFENSEDudas est incontesté dans le but. Le jeune Boon est surtout un pari sur l'avenir. Dudas aura toutefois besoin d'un numéro 2 menaçant dans son dos pour évoluer à son meilleur niveau, car on a vu dans le passé que le manque de concurrence influait sur sa motivation. A droite, une bonne surprise: le jeune Calvo, qui a supplanté Remacle lors des matches d'avant-saison. A gauche, une certitude: Herreman, un autre transfert. Ce poste cause des soucis au Sporting depuis pas mal d'années, et il est à souhaiter que Herreman ne se blesse pas, car son remplaçant présumé, Kéré, a reçu plusieurs fois sa chance sans parvenir à la saisir. Defays peut aussi dépanner à cette place, mais il est encore plus utile dans le centre de la défense. Le duo central est très bon depuis la reprise: Defays- Etchi. Les qualités du premier cité sont connues. Il pratique un football d'une grande intelligence. Etchi a prouvé à Alost ses qualités sur l'homme et sa solidité. L'axe défensif ne possède plus un sprinter comme Tokéné et jouera donc différemment. Si l'adversaire aligne un attaquant très rapide, c'est Defays qui s'en chargera. Mahdavi, Emamifar et Rassart sont trois solutions de remplacement en défense. ENTREJEUSa composition ne semble pas faire de doute: Dufer à droite, Negouai à gauche, Lendvai en médian défensif et Milovanovic devant lui. Dufer joue sur sa vivacité et son dribbling pour perforer les lignes adverses. Il est aussi très à l'aise à la finition. Negouai, qui fit merveille en début de saison dernière comme médian défensif, ne sera pas collé à la ligne, sachant que Herreman peut surgir de derrière et arpenter tout le flanc. Lendvai a le profil pour remplacer Bisconti. Il a prouvé sa valeur au GBA, en tant qu'arracheur de ballons qu'il cédait à Degryse. Son fonctionnement sera le même à Charleroi, et il donnera ces balles à Milovanovic, dont le travail défensif se résume à sa plus simple expression. Ce joueur qui a notamment évolué en Espagne est vite devenu un repère pour tous ses équipiers. Son indisponibilité pourrait être compensée par Negouai, qui peut être remplacé à gauche par Foguenne ou Yazdani (très bon la saison dernière mais dans le creux depuis la reprise). Rabbah (de retour de blessure) et Kéré sont des solutions de rechange en tant que pare-chocs, de même que Remacle qui peut aussi doubler Dufer à droite. ATTAQUEScifo devrait entamer la saison avec Rojas (redoutable depuis la reprise et méconnaissable par rapport au début de saison dernière, quand il traînait quelques kilos de trop) et Biakolo, un joueur puissant arrivé en droite ligne de l'Inter Milan. Ces deux éléments cherchent la profondeur, ce qui confirme l'intention de l'entraîneur d'aligner en permanence deux véritables attaquants. Eduardo et le prometteur Martine (buteur de D3 la saison dernière) donnent de l'allure au banc de touche. CONCLUSIONSi les résultats des matches amicaux ne veulent pas dire grand-chose, la mentalité affichée par les Zèbres depuis un mois autorise certains espoirs. On ne parle plus de podium dans l'immédiat à Charleroi, mais de saison de stabilisation. Et cet objectif est tout à fait envisageable avec le groupe actuel.Pierre Danvoye