Durant deux ans, l'Europe a suivi avec intérêt tout ce qui se passait à Sclessin et à l'Académie Robert Louis-Dreyfus. Formation, bonnes affaires sur le marché des transferts, départs et arrivées bien calculés : ces acquis ont volé en éclats. La stabilité a cédé sa place à la rage acheteuse et, comme il y a quelques années, Sclessin est redevenu une gare de triage avec des wagons de joueurs souvent moyens. Mémé Tchite n'est arrivé qu'après le début du championnat, Jelle Van Damme fin décembre avant Kanu et Boukhriss... même Bob le Bricoleur perdrait ses clous dans cette grosse caisse à outils. Tout est encore à faire, de ...

Durant deux ans, l'Europe a suivi avec intérêt tout ce qui se passait à Sclessin et à l'Académie Robert Louis-Dreyfus. Formation, bonnes affaires sur le marché des transferts, départs et arrivées bien calculés : ces acquis ont volé en éclats. La stabilité a cédé sa place à la rage acheteuse et, comme il y a quelques années, Sclessin est redevenu une gare de triage avec des wagons de joueurs souvent moyens. Mémé Tchite n'est arrivé qu'après le début du championnat, Jelle Van Damme fin décembre avant Kanu et Boukhriss... même Bob le Bricoleur perdrait ses clous dans cette grosse caisse à outils. Tout est encore à faire, de la cave au grenier, de la défense à l'attaque. Ce secteur n'a rassuré personne. Durant l'absence de Sinan Bolat blessé, le Standard a parfois joué sans un seul élément de la défense championne en 2008-2009. Au centre, les combinaisons se sont succédé : Felipe- Ramos, EliaquimMangala-Felipe, Laurent Ciman-Mangala, etc. Ciman est le seul à avoir répondu à l'attente mais restera-t-il dans l'axe ? Il préfère évoluer sur le flanc droit où DanielOpare ne répond pas à l'attente. DD songera probablement à marier Kanu et Mangala au centre de la défense avec Boukhriss sous la main. Le grand Mangala a vécu des moments délicats cette saison. Il doit encore éliminer ses petites erreurs de jeunesse. Son potentiel est énorme mais éclatera-t-il dans la ligne médiane ou en défense ? Lui qui adore avoir le jeu devant lui. Sébastien Pocognoli retrouve petit à petit ses sensations. Entre blessures et suspensions, la ligne médiane n'a jamais été une formule chimique simple comme bonjour. Si la chance sourit aux Liégeois, ils pourraient miser sur des atouts intéressants dans ce secteur. Tout passe prioritairement par le duo StevenDefour- Axel Witsel. Opéré à l'épaule en décembre, le petit capitaine a laissé un vide immense. Personne n'a été capable de le combler. Son retour est imminent. Witsel tient à bien terminer sa bonne saison, avant, probablement, de se lancer dans un grand tour à l'étranger. Van Damme leur apporte sa taille, son charisme, sa grinta, sa frappe et ils en ont besoin. Pour ce trio, il faut que Frank Berrier, sur le chemin du retour, redevienne la rampe de lancement qu'il fut à Zulte Waregem. Cette division peut fonctionner à quatre ou à trois avec dans ce cas-là, plus de liberté offensive pour Berrier et surtout Mehdi Carcela. La blessure de Tchité a probablement privé le Standard de quelques points importants en décembre. Sa seule présence effraye toutes les défenses car il peut les griller à chaque moment. Il avait trouvé ses marques avec Cyriac. Le petit attaquant ivoirien s'est hélas blessé au genou et le Standard pourrait regretter d'avoir cédé trop vite Christian Benteke à Malines. Qui soutiendra Tchité ? Aloys Nong ? Luigi Pieroni ? A moins que la vérité passe par le soutien de Witsel dans l'axe et celui de Berrier et de Carcela sur les côtés ? Le staff technique aurait pu mieux faire, c'est évident, mais, à sa décharge, il faut tenir compte de la malchance. De plus, la direction ne cesse de chambouler son effectif. Si le Standard rate les PO 1, ce sera d'abord l'échec d'une gestion sportive chaotique à la tête du club. Cet effectif a de l'allure, mais il aurait dû être en place dès la reprise en été. Jelle Van Damme (Wolverhampton ENG), Pape Abdou Camara (Saint-Trond), Abdelfattah Boukhriss (FUS Rabat MAR), Kanu' (SC Beira Mar POR), Leroy Labylle (RC Genk). Gregory Dufer (Saint-Trond), Cédric Collet et Eric Bokanga (contrat rompu), Edouard Kabanba et Hans Dibi (UD Melilla ESP). PAR PIERRE BILICSi le Standard rate les PO 1, ce sera d'abord l'échec d'une gestion sportive chaotique à la tête du club.