Dennis Praet et Massimo Bruno à la recherche de leur second souffle. MilanJovanovic en petite forme et suspendu pour la première journée des play-offs. Guillaume Gillet, Dieumerci Mbokani et Olivier Deschacht victimes de leur fougue. SilvioProto qui prend du jaune et se rapproche d'une suspension d'un match. Et maintenant, on fait quoi ? Quelles alternatives s'offrent à John van den Brom pour négocier les play-offs sans quelques-uns de ses piliers ? A tous les postes ou presque, il a l'une ou l'autre solution via un grand nom (voir encadré). Analyse du réservoir mauve.
...

Dennis Praet et Massimo Bruno à la recherche de leur second souffle. MilanJovanovic en petite forme et suspendu pour la première journée des play-offs. Guillaume Gillet, Dieumerci Mbokani et Olivier Deschacht victimes de leur fougue. SilvioProto qui prend du jaune et se rapproche d'une suspension d'un match. Et maintenant, on fait quoi ? Quelles alternatives s'offrent à John van den Brom pour négocier les play-offs sans quelques-uns de ses piliers ? A tous les postes ou presque, il a l'une ou l'autre solution via un grand nom (voir encadré). Analyse du réservoir mauve. • Minutes en championnat : 90. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Il a joué son seul match de championnat à Louvain, son ancien club. C'était entre les rendez-vous de Ligue des Champions face à Limassol et le coach avait laissé plusieurs cracks au repos dont Silvio Proto, Cheikhou Kouyaté, Lucas Biglia, Guillaume Gillet et Dieumerci Mbokani. Ceux qui les ont remplacés (ThomasKaminski, mais aussi Roland Juhasz, Osama Hawsawi, Sacha Iakovenko, FernandoCanesin et Denis Odoi) n'ont pas tous saisi leur chance (1-1). Kaminski a aussi joué en Coupe contre Boussu-Dour et Malines, mais pas dans les matches plus sérieux contre Gand et Genk. Le danger pour lui à Anderlecht : devenir un nouveau Michaël Cordier qui a fini par comprendre que la vie dans l'ombre d'un Proto indéboulonnable, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux. • Il l'a dit : " Toute ma famille vient aux matches d'Anderlecht mais ne me voit pas jouer. Ma mère est parfois à deux doigts de pleurer. Je suis malheureux. " (Novembre 2012). • Minutes en championnat : 11. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Il est revenu dans son club formateur avec la queue entre les jambes après une succession de déboires (Fiorentina, Gênes, Portsmouth, Genk : tous des échecs) et il a été tout près d'arrêter le foot. Dans ses jeunes années, on le disait plus doué que Vincent Kompany ! Plus fort dans les jambes, peut-être - quoique ça reste à prouver. Dans la tête, sûrement pas. Comme le gosse au sourire en coin qui vient de faire un nouveau mauvais coup, Anthony Vanden Borre est venu frapper à la porte de la direction mauve en demandant une nouvelle chance. Ça pourrait être du win-win au bout du compte : Anderlecht l'a récupéré pour rien et devrait avoir bientôt une très bonne solution de remplacement au back droit car VDB semble de plus en plus affûté. Il a reçu ses premières minutes de jeu le week-end passé à Gand. • Il l'a dit : " Par rapport à mon premier passage à Anderlecht, je suis plus adulte. Tout ce qui est arrivé devait arriver, même mes folies. C'était mon destin. " (Mars 2013). • Minutes en championnat : 619. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Il a eu des occasions de s'installer dans l'équipe en début de saison. Un paquet d'occasions : il a disputé l'intégralité des quatre premiers matches, une mi-temps lors des deux suivants. Mais il ne les a jamais saisies. Après cela, il a entamé une traversée du désert qui continue. Manque de chance ? C'est plus probablement un manque de talent qui explique ses difficultés à se faire une place dans le club où il a fait une partie de sa formation avant d'éclore ailleurs. Même pendant l'indisponibilité de Gillet, on ne l'imagine pas trop reprendre du service au back droit où il devrait être devancé par Vanden Borre ou Marcin Wasilewski. • Il l'a dit : " Je lis dans tous les journaux que je suis un joueur excédentaire. Je ne sais pas où est mon avenir. " (Janvier 2013). • Minutes en championnat : 917. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Comme Odoi, il a tout joué en début de championnat. Jusqu'au jour où John van den Brom a estimé que le gaspillage de points contre des petits (Courtrai, Louvain, Lierse) ne pouvait plus durer. Depuis la mi-septembre, le bison n'est plus qu'un réserviste de luxe. Autre ombre à son tableau 2012-2013 : il ne marque plus (pas un seul but en l'équivalent d'une dizaine de matches complets alors qu'avant cette saison, il tournait à une moyenne d'un goal tous les cinq matches). A son crédit : le coach a démontré qu'il pouvait aussi l'appeler quand il fallait combler un trou dans l'axe de la défense, et sa cote auprès des supporters reste énorme. C'est déjà ça. • Il l'a dit : " Je n'ai jamais été un virtuose du ballon, je le sais, mais on n'a jamais pu me reprocher un manque d'engagement ou d'ambition. " (Août 2012). • Minutes en championnat : 1.152. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Encore une victime du début de championnat poussif. Sa situation est devenue limpide entre-temps : c'est un pur back gauche et il ne joue que si Olivier Deschacht est indisponible pour évoluer à cette place. Behrang Safari n'est pas souvent passé complètement à côté de ses matches mais il a aussi été rarement étincelant. Il se contente de faire son boulot. Mais sans apport offensif déterminant comme quand Deschacht est inspiré ou comme sur l'autre côté de la défense, via Gillet. Le Suédois est à Anderlecht depuis un an et demi, et s'il faut le définir, on parlera de solution de secours fiable, mais rarement plus. • Il l'a dit : " A Bâle, il m'avait fallu plus d'un an pour me sentir bien. Je pensais que ça irait plus vite en Belgique, grâce à mon âge et mon expérience. " (Décembre 2012). • Minutes en championnat :60. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Demy de Zeeuw a été loué pour six mois au Spartak Moscou en pleine affaire Biglia, quand on ne savait pas si l'Argentin reviendrait ou pas. Un prêt qui doit déboucher sur un achat définitif s'il montre de bonnes choses avant fin mai. Jusqu'à présent, ce n'est pas super. En championnat, on ne l'a vu que quatre fois un quart d'heure (contre Charleroi, le Club Bruges, Malines et Gand). Il a aussi joué les deux matches (non complets) contre Genk en Coupe. C'est tout. Les conclusions provisoires ? Biglia reste incontournable et Sacha Kljestan est plus fort que De Zeeuw. C'est dur pour ce joueur, ancienne star du championnat des Pays-Bas, international orange au dernier Mondial et qui touchait près de 3 millions par an en Russie. L'analyse de Johan Boskamp est impitoyable : " Tu as vu De Zeeuw au match aller contre Genk ? Il n'avançait pas. Et depuis quand Anderlecht loue-t-il des joueurs ? Ça ne colle pas avec la politique de la maison. " • Il l'a dit : " Il est possible que Biglia reste. Si c'est le cas, nous jouerons tous les deux ensemble. " (Janvier 2013). • Minutes en championnat : 43. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Le Parc Astrid a vibré au début du mois, à 20 minutes de la fin du match contre Malines. Un ex-Soulier d'Or au genou récalcitrant (Matias Suarez) en a remplacé un autre au genou vieillissant (Milan Jovanovic), ça a suffi pour faire applaudir et crier la foule. Que faut-il retenir de l'échec de son transfert à Moscou ? Que la direction mauve râle d'être passée à côté du magot ? Que ses soucis physiques sont inquiétants pour le futur ? Que Suarez lui-même souffle de ne pas avoir dû embarquer sa famille dans la froideur russe ? Ce qu'il faut savoir est peut-être encore ailleurs : pour de nombreux analystes, Anderlecht vient de réaliser un tout gros transfert et l'Argentin a tout pour ré-éclater pendant les play-offs, surtout qu'il y a des places offensives à prendre (pour méformes et suspensions) et qu'il peut toutes les occuper. • Il l'a dit : " L'Anderlecht de Van den Brom est très fort et j'aimerais en faire partie. " (Janvier 2013). • Minutes en championnat : 798. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Encore une saison qui va se terminer, et encore une fois, on va se demander si - oui ou non - il a le niveau pour un club comme Anderlecht. Oui si on s'intéresse à ses chiffres bruts : Sacha Iakovenko est dans le top 10 des joueurs les plus efficaces de D1 (ratio minutes jouées / buts marqués) et en tête du classement des " buteurs remplaçants " (personne n'a marqué plus que lui en étant monté en cours de match). Non si on regarde sa régularité : il n'a pas disputé cinq matches complets et il est plus d'une fois passé à travers quand Van den Brom l'a titularisé. Le coach a été clair avec lui, il le considère comme un bon joker, ça s'arrête là. • Il l'a dit : " Qu'on ne dise pas que c'est plus facile de jouer les 15 dernières minutes que les 15 premières. " (Septembre 2012). • Minutes en championnat : 491. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Cet été, il y aura deux ans qu'il a été transféré de Bruges. Son bilan reste famélique à cause de toutes ses blessures, graves ou pas. Un des tournants de sa saison a été le match difficilement gagné contre le Cercle en décembre : il a marqué son tout premier but en championnat pour les Mauves. Entre ce jour-là et aujourd'hui, il y a encore eu l'un ou l'autre pépin physique mais aussi quelques bonnes séquences de matches. On n'a toutefois toujours pas revu à Bruxelles l'artiste découvert autrefois en Flandre. Sera-ce pour les play-offs ? Ronald Vargas est en tout cas une alternative parmi d'autres (Iakovenko, Suarez) pour remplacer Jovanovic. • Il l'a dit : " Je suis parti bosser à Dallas, c'était costaud. Travail sur le bas du corps le matin, sur le haut l'après-midi. J'y ai appris à éviter les blessures dans le futur. " (Décembre 2012). • Minutes en championnat : 1666. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : S'il ne râlait pas, on lui reprocherait de manquer d'ambition. Alors, il exprime parfois (timidement) son mécontentement, se plaint de ne pas jouer assez à son goût. Mais le gars a la tête bien vissée sur les épaules et il sait qu'il ne peut pas espérer plus qu'un rôle de remplaçant attitré de Mbokani. Ou alors une place à côté du Congolais dans un 4-4-2 mais Van den Brom n'utilise plus ce système depuis plusieurs mois. Les chiffres de Tom De Sutter sont très bons : déjà 11 buts. Mais il perd un peu ses moyens face aux grands, contre les équipes que les Mauves affronteront lors des play-offs - à l'exception du déplacement à Genk en décembre (deux buts). Il n'a rien fait de bon, notamment, dans les clasicos contre Bruges et le Standard. • Il l'a dit : " Si on tient compte des minutes passées sur le terrain, mes chiffres avec Anderlecht sont meilleurs qu'avec le Cercle. " (Octobre 2012). • Minutes en championnat : 35. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses :Samuel Armenteros est arrivé des Pays-Bas en janvier et l'objectif était clairement qu'il soit une solution de remplacement à Dieumerci Mbokani la saison prochaine. Jusqu'ici, il a peu joué (mais uniquement contre des équipes du top 6 : Lokeren, Bruges, Standard). Assez pour inscrire un but important à Bruges, synonyme de match nul. Mais dans la hiérarchie pour prendre la place du Congolais, il passe clairement - pour le moment - après De Sutter. • Il l'a dit : " Moi, le nouveau Mbokani ? C'est vous qui le dites. " (Février 2013). • Minutes en championnat : 0. • Sa saison / ses atouts / ses faiblesses : Son transfert durant l'été 2012 n'était qu'un pari sur l'avenir lointain. Et un risque : Anderlecht a versé 2 millions au Standard pour acheter un joueur opéré deux fois des ligaments croisés. Gohi Bi Cyriac, en pleine procédure pour devenir belge et éventuellement Diable Rouge, n'a toujours pas joué une seule minute en match officiel avec les Mauves mais son retour se précise. Hics possibles : personne ne peut jurer qu'il retrouvera un jour son niveau, un sportif opéré des ligaments peut perdre (pour toujours) en explosivité alors que c'est un des meilleurs atouts de Cyriac. L'Ivoirien n'a aucun rythme de match et la concurrence pour la seule place en pointe est plus forte qu'à n'importe quel autre poste. • Il l'a dit : " Je ne sais pas quand je jouerai mon premier match mais je vais rendre des services à Anderlecht. J'espère être prêt pour le début des play-offs et jouer avec Mbokani, Jovanovic, Praet et Vargas. Une vrai dream team. " (Décembre 2012).?PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS : IMAGEGLOBESuarez a tout pour briller pendant les PO car il peut jouer sur tout le front de l'attaque. De Sutter a de très bonnes stats mais il perd ses moyens contre les équipes du top 6.