1 Prenez 31 points sur 45 (69 %) au premier tour

- De 2010 à 2013, les quatre premiers champions (3 fois Anderlecht, 1 fois Genk) avaient également été sacrés champions d'automne, alors que les trois derniers lauréats (le Club Bruges, Gand et Anderlecht) n'étaient que quatrièmes au terme du premier tour.
...

- De 2010 à 2013, les quatre premiers champions (3 fois Anderlecht, 1 fois Genk) avaient également été sacrés champions d'automne, alors que les trois derniers lauréats (le Club Bruges, Gand et Anderlecht) n'étaient que quatrièmes au terme du premier tour. Si le Club ou Anderlecht est champion cette saison, il poursuivra la tendance car Bruges était 4e après 15 journées et Anderlecht seulement 6e. - Les trois derniers champions d'automne ont terminé respectivement 5e (Ostende), 3e (Anderlecht) et 2e (Standard) après les play-offs 1. Zulte Waregem, meilleure équipe du premier tour cette saison, pourrait connaître la même mésaventure s'il ne fait pas mieux que sa 3e place actuelle. - Aucun des trois derniers champions n'était en tête au Nouvel An (Bruges 3e, Gand 3e, Anderlecht 2e) mais lors des quatre premières saisons, le leader à la trêve a été trois fois champion (trois fois Anderlecht). - Au cours des trois dernières saisons, la meilleure équipe à la trêve a chaque fois chuté de une à trois places par la suite (Gand 3e, Bruges 2e, Standard 2e). - Un seul champion ne figurait pas dans le top 2 après la phase classique et n'était pas une des deux meilleures équipes du deuxième tour : en 2013/14, Anderlecht avait terminé 3e de la phase classique et 3e du deuxième tour, ce qui ne l'avait pas empêché de remporter les play-offs 1 avec 6 points d'avance (22/30). - Il est arrivé à deux reprises que le champion ne soit pas l'équipe qui avait pris le plus de points en phase classique après la trêve (Anderlecht 4e en 2012/2013 et 6e en 2013/14). - Le Club Bruges est la seule équipe des sept derniers championnats (y compris celui-ci) à afficher un meilleur pourcentage de points moyen au deuxième tour qu'au premier (73 % au lieu de 59 %). Bruges n'a cependant tenu cette forme qu'une seule fois pendant les play-offs, la saison dernière, lorsqu'il fut champion. À deux autres reprises, il a terminé 3e des play-offs 1 après avoir été le meilleur au deuxième tour (2014/15 et 2011/12 lorsque Gand et Anderlecht furent champions). - Anderlecht (36 sur 45 au 2e tour et 25 sur 45 au premier tour) a inversé la tendance cette année alors que, les trois dernières saisons, il avait pris en moyenne 8 % de points en moins au 2e tour et 12 % de points en moins après la trêve qu'au premier tour. - Seuls deux champions n'ont pas été les meilleurs lors des play-offs 1 : Genk en 2010/11 (il avait terminé deuxième derrière le Standard qui avait signé un 26/30, record des play-offs) et Anderlecht en 2012/13 (3e). Les Mauves avaient tout de même été champions parce que Zulte Waregem, deuxième de la phase classique, n'a terminé que 4e des play-offs 1 (15 sur 30). - Au cours des trois dernières saisons, les play-offs 1 ont pris de plus en plus d'importance au classement final : lors des quatre premières saisons, le champion prenait une moyenne de 19/30 en play-offs 1, soit 36 % du total des points. Lors des trois dernières saisons, ce pourcentage est monté à 42 % (21,33/30). - De 2009 à 2013, le pourcentage de points moyens du champion en play-offs 1 chutait de respectivement 11, 11 et 12 % par rapport au premier tour, aux matches jusqu'à la trêve et à l'ensemble de la phase classique. Les trois dernières saisons, par contre, le champion (Bruges, Gand et Anderlecht) a pris respectivement 8, 9 et 5 % de points en plus que lors de ces périodes. - De tous les non-champions, c'est le Standard qui, en 2010/2011, a réussi le plus grand bond, passant de 49/90 en phase classique (54 %) à 26/30 en play-offs 1 (87 %). - Seul Anderlecht a été champion après avoir joué en Coupe d'Europe après la trêve hivernale (jusqu'au 23 février en 2012 et jusqu'au 18 mars en 2010). - Au cours des quatre dernières saisons, la campagne européenne du champion a duré à trois reprises jusqu'à la mi-décembre. En 2014/2015, Gand n'était pas européen. Il a ainsi joué 17 matches de moins que le Club Bruges (63) qui, le 23 avril, disputait encore un quart de finale d'Europa League pendant les play-offs 1. Genk a également profité d'une élimination européenne précoce (fin août 2010 face à Porto en Europa League) pour être champion en mai 2011. - L'équipe participant aux play-offs 1 qui a disputé le plus de rencontres (toutes compétitions confondues) termine en moyenne troisième. Seul le Club Bruges (57 matches en 2015/16) et Anderlecht (56 matches en 2009/10) ont été champions alors qu'ils avaient le plus de minutes dans les jambes. - Seul le Club Bruges a été champion tout en disputant la finale de la Coupe de Belgique (la saison dernière). À trois reprises, le champion a été éliminé dès les 1/16 de finale de la Coupe de Belgique. PAR JONAS CRETEUR - PHOTO ISTOCK