Confrontée à un monde médiatique en mouvement perpétuel, la RTBF a mis en place un plan intitulé " Vision 2022 ". La poursuite de l'évolution digitale figure parmi les objectifs. Véritable succès depuis sa création en 2016, Auvio est au centre des attentions avec 2 millions de comptes créés.
...

Confrontée à un monde médiatique en mouvement perpétuel, la RTBF a mis en place un plan intitulé " Vision 2022 ". La poursuite de l'évolution digitale figure parmi les objectifs. Véritable succès depuis sa création en 2016, Auvio est au centre des attentions avec 2 millions de comptes créés. Un des moteurs de sa réussite a été le sport, avec l'EURO 2016 et le Mondial 2018 comme rampes de lancement. La RTBF l'a compris et a développé des contenus uniquement disponibles sur Auvio, comme des étapes du WRC et certaines parties (essais et qualifications) du Moto GP. Cette tendance va s'accentuer. La formule E (essais et courses) est désormais visible, rendue plus attractive par la présence de Jérôme D'Ambrosio (victorieux au Maroc) et de Stoffel Vandoorne. Et ce n'est pas tout. " Le 1er février, nous diffuserons le match de Coupe Davis Brésil-Belgique ", explique Nicolas Nolf, responsable sport sur Auvio. " Les 25 et 27 janvier, il y aura les demi-finales de Coupe de Belgique de basket entre Charleroi et Ostende. Entre 15 et 20 matches du championnat vont aussi bénéficier d'une retransmission. La priorité sera donnée aux clubs francophones. Autre arrivée : la Moto E (électrique), où on retrouvera Xavier Siméon. Et des négociations liées à d'autres disciplines vont prochainement aboutir. " Les contenus traditionnels seront parfois même élargis. " Ainsi, en WRC, nous allons essayer de proposer trois rendez-vous, avec deux spéciales et la power-stage. Ce sera le cas avec le Monte-Carlo : 1e spéciale le jeudi 24 et la 12e le samedi. Tout dépendra du décalage horaire pour les rallyes hors Europe. Les essais libres du Moto GP (vendredi) et les qualifications (samedi) seront toujours là, sans oublier la Rookie Cup avec Barry Balthus. Idem pour les manches du WEC (championnat du monde d'endurance de course automobile). " Pour ce qui est du commentaire, tout dépendra du prestige de l'affiche et de la disponibilité des journalistes. " Pierre Robert commentera les demi-finales de basket. Mais, pour la Formule E, les qualifications seront en anglais. Pour la course, nous avons un accord avec Eurosport pour reprendre leur commentaire. "