La semaine dernière, le gouvernement britannique a décidé de prolonger les mesures sanitaires jusqu'au 19 juillet, mais une série de grands événements sportifs peuvent avoir lieu avec un nombre limité de spectateurs, en guise de test.
...

La semaine dernière, le gouvernement britannique a décidé de prolonger les mesures sanitaires jusqu'au 19 juillet, mais une série de grands événements sportifs peuvent avoir lieu avec un nombre limité de spectateurs, en guise de test. Dans le cas de Wimbledon, qui débute lundi prochain, 50% des amateurs de tennis seront admis au début, soit environ 21.000 visiteurs par jour. Durant la deuxième semaine du tournoi, les règles de distanciation sociale seront progressivement allégées et on augmentera le nombre de spectateurs. Le Centre Court pourra ainsi accueillir un maximum de 15.000 personnes lors des finales, les 10 et 11 juillet. Ce seront les premiers grands événements sportifs qui se dérouleront dans un stade comble au Royaume-Uni depuis le début de la pandémie. La finale du Mondial de snooker, fin mai, s'était déjà déroulée dans un Crucible comble, à Sheffield, mais la salle ne pouvait héberger qu'un millier de spectateurs. Pour les huitièmes de finale, les demi-finales et la finale de l'EURO de football, la règle de 50% de la capacité du stade reste de mise, ce qui fait 40.000 personnes à Wembley. L'Angleterre dispute les matches du premier tour devant 22.500 spectateurs. Cette limite est surtout liée aux transports en commun: des dizaines de milliers de supporters empruntent trains et métros en direction de Wembley, ce qui les expose à un risque de contamination plus élevé que leur présence dans le stade. C'est moins le cas de Wimbledon, qui peut accueillir moins de monde. Le GP de Formule 1 de Silverstone, le 18 juillet, pourrait également avoir lieu devant un maximum de 120.000 personnes, puisque la plupart d'entre elles se déplacent en voiture.