Si la Ligue des Champions a creusé la fossé entre les grandes et petites équipes, il n'en reste pas moins que les mauvais résultats des quatre représentants italiens le week-end suivant en championnat, ont incité certains dirigeants à prétendre que leurs équipes étaient fatiguées. Les entraîneurs, eux, ont reconnu que leurs équipes avaient connu une baisse de régime en seconde période. Carlo Ancelotti, l'entraîneur de l'AC Milan, a immédiatement fait comprendre que tous ceux qui parlaient de fatigue physique n'y compren...

Si la Ligue des Champions a creusé la fossé entre les grandes et petites équipes, il n'en reste pas moins que les mauvais résultats des quatre représentants italiens le week-end suivant en championnat, ont incité certains dirigeants à prétendre que leurs équipes étaient fatiguées. Les entraîneurs, eux, ont reconnu que leurs équipes avaient connu une baisse de régime en seconde période. Carlo Ancelotti, l'entraîneur de l'AC Milan, a immédiatement fait comprendre que tous ceux qui parlaient de fatigue physique n'y comprenaient rien. " Comment penser que l'on est fatigué quand on en est aux premières journées de championnat après une préparation optimale ? Si c'était le cas, je me demande ce que se sera en avril quand on aura 50 matches dans les jambes... " En tout cas, ce nivellement, même momentané, des forces en présence aura permis à certains joueurs de se mettre en évidence. Parmi eux, Leite Ribeiro Adriano, l'attaquant brésilien de Parme qui, en quatre journées, a inscrit cinq buts. A peine arrivé à la Fiorentina en janvier 2001, le costaud de Flamengo (1,89 m-87kg) s'est distingué en égalisant à Chievo à la 90e minute (2-2) et en recommençant une semaine plus tard, toujours à la 90e, contre l'AC Milan (1-1). Toutefois, l'homme de Rio de Janeiro ne fit pas l'unanimité autour de lui. Ironiquement, les supporters florentins disaient qu'il fallait lui laisser un ballon pour lui tout seul. Malgré cet égoïsme et une certaine immaturité tactique, Adriano a été acheté par l'Inter. Peu aligné, il acceptait d'être prêté à Parme, un club en pleine restructuration qui avait décidé de se débarrasser de toutes ses stars. Sous le maillot de Parme, Adriano a fait pas mal de chemin. Cette force de la nature se montre nettement moins indisciplinée et il est probable que son entraîneur, ClaudioPrandelli, un véritable éducateur, y est pour quelque chose. (N. Ribaudo). ALESSANDRO DEL PIERO (déchirure au mollet gauche) aurait, selon un premier diagnostic, besoin de 40 jours pour être à nouveau opérationnel. VINCENZO MONTELLA, l'attaquant de l'AS Roma, (lésion aux adducteurs) a été obligé de déclarer forfait pour la rencontre de Coupe de l'UEFA contre Vardar. PIPPO INZAGHI, sauf complication, observera dix jours de repos. Dans un choc fortuit avec le gardien de Pérouse, l'attaquant de l'AC Milan a été blessé au visage (déplacement cervical avec décrochement de la mâchoire et dent cassée). MILAN-SIENNE, la rencontre de la 13e journée (14-12-2003), a été reportée au 28-01-2004 en raison de la participation des Rossoneri à la Coupe Intercontinentale. BUTEURS : 1. Di Vaio (Juventus), Adriano (Parme) 4 buts ; 3. Trezeguet (Juventus), Shevchenko (Milan), Chiesa (Sienne), Bresciano (Parme) 3.