1

C'est le nombre de pole positions (Bahrein, 2008) de Robert Kubica en 73 Grands Prix, de 2006 à 2010. En 2011, le premier Polonais de l'histoire de la F1 a signé un pré-contrat chez Ferrari et d'aucuns voyaient en lui le futur champion du monde. Un accident lors du rallye d'Andorre, auquel il prenait part pour le fun, a failli lui coûter la vie. En 2017, l'écurie Renault, son ancien team, l'a repris comme pilote d'essai. Dans quelques jours, huit ans après son dernier Grand Prix, à Abu Dhabi, il entamera une deuxième carrière en F1, chez Williams Racing.

2

C'est le nombre d'équipes qui, cette saison, aligneront les deux mêmes pilotes que l'an dernier. Chez Mercedes, Valtteri Bottas entamera même sa troisième saison dans l'ombre de Lewis Hamilton, tandis que Haas F1 fait confiance pour la deuxième année d'affilée au duo Kevin Magnussen-Romain Grosjean.

3

C'est le nombre de pilotes qui effectuent leurs débuts en F1 cette saison. Chez McLaren, l'Anglais Lando Norris (19 ans) s'est vu offrir le baquet de Stoffel Vandoorne, son compatriote George Russell (20 ans) pilotera une Williams et l'Anglo-Thaïlandais Alexander Albon se voit offrir une chance chez Red Bull Toro Rosso Honda. Il est le deuxième pilote thaïlandais en F1 après Prince Bira ( Birabongse Bhanubandh), de 1950 à 1954.

Daniel Ricciardo, BELGA IMAGE
Daniel Ricciardo © BELGA IMAGE

5

C'est le nombre de saisons de Daniel Ricciardo (29 ans) chez Red Bull Racing. L'Australien a remporté 7 Grands Prix (en 150 participations). En 2014 et en 2016, il a terminé troisième du championnat du monde. En août dernier, il a signé un contrat de deux ans chez avec Renault F1. Après une saison difficile - il était bridé par la présence de Max Verstappen - il doit faire en sorte, avec Nico Hülkenberg, qu'on reparle de Renault en F1.

13

C'est le record de victoires en une saison. Il est détenu depuis 2013 par Sebastian Vettel (Red Bull), qui a décroché cette année-là son quatrième titre consécutif. L'Allemand a remporté 13 des 19 Grands Prix, soit une moyenne de 68,42 %. Seul son illustre compatriote Michael Schumacher a fait mieux : en 2004, il a remporté 13 Grands Prix sur 18 (72,22 %). En 2014 et l'an dernier, Lewis Hamilton a remporté 11 Grands Prix.

16

C'est le nombre de titres mondiaux des constructeurs de Ferrari. L'écurie italienne fait mieux que Williams (9) et McLaren (8). Michael Schumacher a remporté 5 de ses 7 titres mondiaux avec la Scuderia, qui n'a plus été championne du monde des constructeurs depuis 2008 ( Kimi Räikkönen/ Felipe Massa). En 2007, Räikkönen a signé le dernier titre mondial individuel de Ferrari mais, cette saison, il a été remplacé par le jeune espoir monégasque Charles Leclerc.

Sebastian Vettel, BELGA IMAGE
Sebastian Vettel © BELGA IMAGE

73

C'est le nombre de victoire du quintuple champion du monde (2008, 2014, 2015, 2017, 2018) Lewis Hamilton en 229 Grands Prix (31,88%). Le Britannique n'a manqué aucune course depuis ses débuts en Australie en 2007. Michael Schumacher - 7 fois champion du monde - est toujours leader au nombre de victoires (91) mais il a disputé 308 Grands Prix (29,55 %). Le quadruple champion du monde (2010, 2011, 2012, 2013) Sebastian Vettel compte 52 victoires en 220 Grands Prix (23,64%).

Lewis Hamilton, BELGA IMAGE
Lewis Hamilton © BELGA IMAGE

156

C'est le nombre de Grands Prix disputés sans la moindre victoire par Nico Hülkenberg (Renault F1 Team), qui n'a jamais fait mieux qu'une quatrième place. Le compteur de Sergio Pérez (Racing Point F1 Team) est à 155 Grands Prix sans victoire, celui de Romain Grosjean (Rich Energy Haas F1 Team), à 143. Le pilote le moins efficace de l'histoire est l'Italien Andrea de Cesaris qui a pris part à 208 Grands Prix de 1980 à 1994 et n'a jamais fait mieux que deuxième.

Kimi Räikkönen, BELGA IMAGE
Kimi Räikkönen © BELGA IMAGE

292

C'est le nombre de Grands Prix auxquels Kimi Räikkönen à pris part. Cette saison, le champion du monde 2007 pilotera une Sauber. Il sera le plus vieux (39 ans) et le plus expérimenté des pilotes en course en 2019 mais, au classement général, il n'occupe que la cinquième place derrière Rubens Barrichello (322), Fernando Alonso (312) et Michael Schumacher/Jenson Button (306).

C'est le nombre de pole positions (Bahrein, 2008) de Robert Kubica en 73 Grands Prix, de 2006 à 2010. En 2011, le premier Polonais de l'histoire de la F1 a signé un pré-contrat chez Ferrari et d'aucuns voyaient en lui le futur champion du monde. Un accident lors du rallye d'Andorre, auquel il prenait part pour le fun, a failli lui coûter la vie. En 2017, l'écurie Renault, son ancien team, l'a repris comme pilote d'essai. Dans quelques jours, huit ans après son dernier Grand Prix, à Abu Dhabi, il entamera une deuxième carrière en F1, chez Williams Racing. C'est le nombre d'équipes qui, cette saison, aligneront les deux mêmes pilotes que l'an dernier. Chez Mercedes, Valtteri Bottas entamera même sa troisième saison dans l'ombre de Lewis Hamilton, tandis que Haas F1 fait confiance pour la deuxième année d'affilée au duo Kevin Magnussen-Romain Grosjean. C'est le nombre de pilotes qui effectuent leurs débuts en F1 cette saison. Chez McLaren, l'Anglais Lando Norris (19 ans) s'est vu offrir le baquet de Stoffel Vandoorne, son compatriote George Russell (20 ans) pilotera une Williams et l'Anglo-Thaïlandais Alexander Albon se voit offrir une chance chez Red Bull Toro Rosso Honda. Il est le deuxième pilote thaïlandais en F1 après Prince Bira ( Birabongse Bhanubandh), de 1950 à 1954. C'est le nombre de saisons de Daniel Ricciardo (29 ans) chez Red Bull Racing. L'Australien a remporté 7 Grands Prix (en 150 participations). En 2014 et en 2016, il a terminé troisième du championnat du monde. En août dernier, il a signé un contrat de deux ans chez avec Renault F1. Après une saison difficile - il était bridé par la présence de Max Verstappen - il doit faire en sorte, avec Nico Hülkenberg, qu'on reparle de Renault en F1. C'est le record de victoires en une saison. Il est détenu depuis 2013 par Sebastian Vettel (Red Bull), qui a décroché cette année-là son quatrième titre consécutif. L'Allemand a remporté 13 des 19 Grands Prix, soit une moyenne de 68,42 %. Seul son illustre compatriote Michael Schumacher a fait mieux : en 2004, il a remporté 13 Grands Prix sur 18 (72,22 %). En 2014 et l'an dernier, Lewis Hamilton a remporté 11 Grands Prix. C'est le nombre de titres mondiaux des constructeurs de Ferrari. L'écurie italienne fait mieux que Williams (9) et McLaren (8). Michael Schumacher a remporté 5 de ses 7 titres mondiaux avec la Scuderia, qui n'a plus été championne du monde des constructeurs depuis 2008 ( Kimi Räikkönen/ Felipe Massa). En 2007, Räikkönen a signé le dernier titre mondial individuel de Ferrari mais, cette saison, il a été remplacé par le jeune espoir monégasque Charles Leclerc. C'est le nombre de victoire du quintuple champion du monde (2008, 2014, 2015, 2017, 2018) Lewis Hamilton en 229 Grands Prix (31,88%). Le Britannique n'a manqué aucune course depuis ses débuts en Australie en 2007. Michael Schumacher - 7 fois champion du monde - est toujours leader au nombre de victoires (91) mais il a disputé 308 Grands Prix (29,55 %). Le quadruple champion du monde (2010, 2011, 2012, 2013) Sebastian Vettel compte 52 victoires en 220 Grands Prix (23,64%). C'est le nombre de Grands Prix disputés sans la moindre victoire par Nico Hülkenberg (Renault F1 Team), qui n'a jamais fait mieux qu'une quatrième place. Le compteur de Sergio Pérez (Racing Point F1 Team) est à 155 Grands Prix sans victoire, celui de Romain Grosjean (Rich Energy Haas F1 Team), à 143. Le pilote le moins efficace de l'histoire est l'Italien Andrea de Cesaris qui a pris part à 208 Grands Prix de 1980 à 1994 et n'a jamais fait mieux que deuxième. C'est le nombre de Grands Prix auxquels Kimi Räikkönen à pris part. Cette saison, le champion du monde 2007 pilotera une Sauber. Il sera le plus vieux (39 ans) et le plus expérimenté des pilotes en course en 2019 mais, au classement général, il n'occupe que la cinquième place derrière Rubens Barrichello (322), Fernando Alonso (312) et Michael Schumacher/Jenson Button (306).