Après avoir décroché la qualification, les plans de l'Angleterre furent contrecarrés par la démission du manager Fabio Capello en février. Finalement, la FA a nommé Roy Hodgson il y a six semaines à peine. Ce problème est venu s'ajouter à la suspension de Wayne Rooney qui ne disputera pas les deux premiers matches et à la blessure de l'un des plus grands espoirs, Jack Wilshere. Les supporters, d'habitude présents en grandes délégations aux tournois majeurs, se détournent de l'équipe : il n'y aura que 2.000 Anglais à Donetsk - pour 9.000 ticket...

Après avoir décroché la qualification, les plans de l'Angleterre furent contrecarrés par la démission du manager Fabio Capello en février. Finalement, la FA a nommé Roy Hodgson il y a six semaines à peine. Ce problème est venu s'ajouter à la suspension de Wayne Rooney qui ne disputera pas les deux premiers matches et à la blessure de l'un des plus grands espoirs, Jack Wilshere. Les supporters, d'habitude présents en grandes délégations aux tournois majeurs, se détournent de l'équipe : il n'y aura que 2.000 Anglais à Donetsk - pour 9.000 tickets disponibles - lors du premier match contre la France. Le coût prohibitif du voyage a été un élément, tout comme la sécurité sur place, mais on ne croit pas aux chances de l'Angleterre. Cette ambiance négative pourrait avoir joué un rôle dans la décision de Capello. Il a critiqué la décision de la fédé de retirer le brassard de capitaine à John Terry après être accusé d'insultes racistes à l'égard d' Anton Ferdinand en championnat. Mais c'était surtout une bonne occasion de casser son contrat de 7,4 millions d'euros par an : Capello ne s'entendait plus avec les patrons du foot anglais (la FA, la presse et les grands managers). Suite à cette sortie en mineur, la fédé n'a pas voulu se hâter pour lui désigner un successeur. Stuart Pearce, T2 de Capello qui fait déjà des heures sup' comme manager olympique de la Grande Bretagne et boss des -21 ans, a assuré la transition. Le favori des bookmakers était Harry Redknapp, le manager de Tottenham, et la forme des Spurs baissa d'ailleurs lorsque le nom de Redknapp a commencé à être cité. Mais la FA n'a pas voulu entrer dans d'ardues négociations de dédommagement de contrat et a tout misé sur un Hogdson libre de contrat après son passage à West Bromwich Albion et disponible à moindre coût. Hogdson, un homme intelligent et tacticien notoire, possède une large expérience internationale et s'occupera aussi du développement du nouveau centre de formation national à Burton-upon-Trent. Hodgson a directement dû prendre des décisions difficiles. D'abord dans l'affaire Terry, il a finalement inclus le défenseur de Chelsea dans sa liste des 23 joueurs qui disputeront l'EURO. Terry, 31 ans, doitpasser en jugement le 9 juillet, juste après l'EURO, suite à l'affaire de racisme qui l'oppose au joueur des QPR Anton Ferdinand, le frère cadet de Rio qui lui n'est pas repris. Pas de duo efficace en défense centrale donc : Rio Ferdinand ayant été gêné par de nombreuses blessures ces dernières saisons, sa capacité à enchaîner les matches à l'EURO a fait l'objet de doutes. Hodgson doit aussi avoir un plan B pour Rooney et résoudre le problème du back droit, où il y a plusieurs prétendants. Il doit aussi décider s'il aligne une équipe pour l'EURO seulement ou s'il choisit de faire jouer des jeunes en vue des éliminatoires de la CM 2014. Les blessures ont déjà écarté Wilshere, le buteur d'Aston Villa Darren Bent et le jeune médian d'Everton Jack Rodwell. Et Scott Parker souffre toujours du tendon d'Achille... PAR GAVIN HAMILTON (ESM), À LONDRESL'étoile de Terry et de toute l'équipe a pâli.