Westerlo a essuyé deux défaites de rang en championnat. Le paisible Kuipje ne fomente pas de révolution de palais pour la cause mais ce passage à vide est étrange. Après sept journées, l'équipe campinoise possédait la deuxième meilleure défense de la compétition avec seulement six buts contre, un total qui a doublé en l'espace de 180 minutes. Un revers 1-2 face au Club Bruges peut paraître normal, une raclée 4-0 à Mouscron l'est moins.
...

Westerlo a essuyé deux défaites de rang en championnat. Le paisible Kuipje ne fomente pas de révolution de palais pour la cause mais ce passage à vide est étrange. Après sept journées, l'équipe campinoise possédait la deuxième meilleure défense de la compétition avec seulement six buts contre, un total qui a doublé en l'espace de 180 minutes. Un revers 1-2 face au Club Bruges peut paraître normal, une raclée 4-0 à Mouscron l'est moins. Le groupe se serait-il relâché, suite à son excellent départ ? Pas si l'on en croit Marc Wagemakers. " Franchement, Mouscron m'a agréablement surpris ", rétorque l'arrière droit. " Cet AdnanCustovic est un excellent attaquant mais à Mouscron, tout Westerlo a été vraiment faible ". Wagemakers refuse d'incriminer son gardien... Sans vouloir faire le procès de ce jeune homme inexpérimenté, il faut quand même constater que c'est précisément lors de ces deux défaites qu' Yves De Winter (19 ans) a remplacé Ronny Gaspercic, blessé au ménisque. De Winter est un produit du cru. On ne peut pas lui reprocher grand-chose car il n'a pas mal fait son travail dans les filets mais le match contre le Club ne se serait-il pas déroulé autrement si Gaspercic avait été présent ? " Après coup, c'est facile à dire ", tranche l'entraîneur des gardiens, Carl Engelen, ex-gardien de D1. " Contre le Club, Yves était un peu nerveux au début mais il a livré un match correct. Perdre contre le Club n'a vraiment rien d'anormal. A Mouscron, nous n'étions pas assez affûtés. Ce fut un off-day total. Ceci dit, De Winter n'a pas l'autorité de Gaspercic mais c'est tout à fait normal ". Wagemakers opine : " Gaspercic est extrêmement important pour l'équipe, surtout parce qu'il la dirige. La défense est suffisamment chevronnée pour pallier son absence quand même. On ne peut rejeter la moindre faute à ce jeune gardien mais on remarque une différence de coaching sur les phases arrêtées. Ce sont des détails qui, parfois, sont déterminants ". Carl Engelen travaille depuis six ans avec les jeunes De Winter et Jonathan Ruttens, également âgé de 19 ans. Engelen : " A cet âge-là, on reçoit l'occasion de faire ses preuves en D1. Yves l'a obtenue et nous allons évaluer ses prestations. C'est le jour et la nuit par rapport à Gaspercic car un jeune gardien passe toujours par ce processus d'apprentissage. " Gaspercic se rétablit plus rapidement qu'escompté et le week-end prochain, il jouera sans doute contre Lokeren. Aussi essentiel soit-il pour la stabilité défensive de Westerlo, le contrat du Limbourgeois, âgé de 37 ans, arrive à son terme en juin. Engelen anticipe : " Aux alentours du Nouvel An, nous évaluerons la problématique des gardiens. Je reste convaincu que Ruttens et De Winter ont les qualités requises pour évoluer en D1 ". MATTHIAS STOCKMANS