On le sait depuis le début de la saison : 11 joueurs mouscronnois arrivent en fin de contrat. A une journée de la fin, il n'y a que deux certitudes : FranckyVandendriessche s'en va au Cercle et GeoffreyClaeys en Australie. Les neuf autres joueurs n'ont pas encore reçu la moindre proposition en vue d'une reconduction de contrat. Il y a peut-être une autre raison à cela que l'incertitude qui...

On le sait depuis le début de la saison : 11 joueurs mouscronnois arrivent en fin de contrat. A une journée de la fin, il n'y a que deux certitudes : FranckyVandendriessche s'en va au Cercle et GeoffreyClaeys en Australie. Les neuf autres joueurs n'ont pas encore reçu la moindre proposition en vue d'une reconduction de contrat. Il y a peut-être une autre raison à cela que l'incertitude qui plane sur l'avenir sportif du club en D1 : la direction elle-même n'est pas certaine d'être toujours au poste. Dans ces conditions, on la voit mal prendre des décisions qui n'agréeraient pas les éventuels successeurs. Le président Jean- PierreDetremmerie envisagerait de passer la main. Ce n'est pas la première fois qu'il y pense, mais il semble que cette fois-ci, il faille le prendre au sérieux. Rien n'est encore fait, mais certains évoquent déjà le nom de son possible successeur : AndréOlevier, le patron des Meubles Toff, actuellement sponsor principal du club. Contacté, Detremmerie s'est contenté de répondre : " Je ne vois pas l'utilité de faire des déclarations pour l'instant. Lorsqu'il y aura des informations concrètes, je vous préviendrai ". Le directeur général RolandLouf, arrivé il y a un an de La Louvière, pourrait également quitter le Canonnier. Certaines situations ont été mal gérées et on se rejette la responsabilité au sujet de la campagne de transferts désastreuse. Sur les 12 joueurs engagés, seul PatriceNoukeu s'est réellement s'imposé. Comme si cela ne suffisait pas, un différend a surgi entre Louf et GeertBroeckaert à propos de FarukAtalay, transféré de l'Antwerp pendant le mercato. Depuis trois semaines, l'entraîneur a exclu le joueur turc du noyau des 18 en raison d'un comportement inadéquat (certains parlent d'une mauvaise réaction après son remplacement à Charleroi). Le directeur général, lui, a clairement déclaré qu'il voulait voir Atalay dans l'équipe car sportivement, sa sélection se justifiait. L'absence de Detremmerie et Louf, lors du match au Cercle Bruges il y a dix jours, avait été remarquée. On en saura sans doute plus après l'assemblée générale de mardi prochain, 24 mai. (D. Devos) D.Devos